Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Dessins de Heart
par Heart Dim 10 Déc - 18:54

» Vie perso
par Heart Sam 9 Déc - 17:34

» Le Démon d'un autre monde
par honest Ven 8 Déc - 17:08

» [Fic]L'avènement des Dieux
par honest Jeu 7 Déc - 23:48

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Dim 29 Oct - 23:14

» [Fic]Le dernier Esper
par Heart Jeu 26 Oct - 17:03

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
[Fic] L'ascension des démons
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35584 messages dans 1171 sujets

Partagez | .
 

 Fic Le monde des Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BigPhoenix

avatar

Messages : 1135
Points : 1283
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Fic Le monde des Hunter   Ven 8 Mai - 19:55

Chapitre 1:

Le soleil couchant illumina de ses dernières lumières le village de Yokiriki, village situé sur une île infesté de redoutables créatures, quelque part sur un vaste océan. Ce village était petit. En effet on y trouvait seulement quelque marchands étalant leurs produits sur des bancs de pailles tel que l’armurier, le forgeron (obligatoire sur une île dangereuse comme celle-ci), ou encore la poissonnière. Ce village était surélevé par rapport au niveau de la mer grâce à des installations en bois et se laissait donc envouter par la beauté de l’océan, de par les va et vient des vagues, par la blancheur rayonnante de l’écume et par le clapotis mélodieux de l’eau sur le bois.
L’échange était la principale source de revenu du village. Toutes sortes de navires marchands, étranger au village, y faisaient halte.
Le chef du village était assis sur sa chaise, comme à son habitude et fidèle au poste, à scruter le vaste océan. il était toujours d'une grande sagesse, malgré son grand âge, et il était vêtu d'un simple habit de toile. Le vent lui caressait son visage terni, et ainsi il se sentait bien. Le calme régnait en maitre absolu. Mais c’était le calme avant la tempête. Un homme d’une trentaine d’année accouru vers le chef tout en s’égosillant pour capter son attention. Il traversa la quasi-totalité du village pour finir à genoux, exténué par la course qu’il venait de faire, aux pieds du chef. Ce dernier, étonné demanda à son villageois ce qui pouvait bien le mettre dans un tel état.
-Nous venons de recevoir un émissaire du camp des Hunter…dit-il rapidement.
-Et que se passe-t-il là-bas ? demanda activement le vieux sage.
-Le camp…il est…attaqué par une garnison de Carnivores, des Jasses!!!
-Quoi ??? Mais le camp était protégé par des gardes, non ??
-Apparemment, ils ont servi d’apéro aux Jasses.
Le chef ne savait plus quoi faire. De grosses gouttes de sueurs apparaissaient sur son front ridé. Il était perdu. Il demanda alors la situation au camp et d’après le villageois, les Hunter se seraient réfugier dans le labyrinthe des sentinelles de Pierres dans les montagnes.
-Mais ils n’avaient pas d’armes sur eux ? demanda le chef. Ils auraient pu s’en débarrassaient, je les connais bien.
-Le truc, c’est qu’ils avaient confié leurs armes au forgeron du village qui doit être dans son atelier derrière le village.
-Malédiction.
-Le camp n’est pas si loin, si nous leurs apportons les armes peut-être…commença le villageois.
-Nous n’arriverons jamais à temps avec tout ce qu’il y aurait a transporté, coupa le chef. Les jasses ne sont pas intelligent mais leurs odorats leurs permettra de les retrouver en moins de 2 heures. Et nous le temps de préparer une charrette et d’arriver au labyrinthe nous mettrions plus de 2 heures, et en plus il n’y a qu’une entrée pour ce labyrinthe, il constitue leur ultime défense en cas de gros problème. De plus, une seule entrée veut dire rencontre obligatoire avec ces bêtes.

La nuit à présent tombé, plus loin du village, aux portes de ce dernier, deux hommes montaient la garde en effectuant des rondes. Ces derniers restaient vigilent à n’importe quel bruit autour d’eux. Mais soudain ils perçurent un bruit des feuillages autour d’eux.
-Qui va là ?? Cria l’un des gardes en s’approchant des buissons.
Lorsque le garde arriva devant les feuillages, il vit un petit écureuil sortir, apeuré. Le garde expira un grand coup tout en pensant : « Ce n’est qu’un écureuil ! ». Il reparti effectuer sa ronde accompagné de l’autre garde. Mais ils entendirent un autre bruit provenant du même endroit. Le garde, ayant perdu patiente s’avança d’un pas rapide vers les buissons. Arrivé aux buissons, il décida de se faufiler dans la nature. Malheureusement pour lui, à peine il mit un pied dans les buissons, une corde s’attacha fermement à son pied et le souleva. Il était à présent suspendu à un arbre devant le regard incompréhensif de son ami.
-A toi maintenant, dit une voix tapis dans l’ombre.
-Hein ??? demanda le garde restant.
-Derrière toi ! Cria l’autre.

Le chef ne savait plus quoi faire, son vieil âge ne lui permettait plus les prouesses de ses jeunes années. Le villageois semblait également perdu, son regard traduisait une certaine pitié. Soudain, un homme d’une carrure très imposante se présenta devant le chef et le villageois. Il regarda le chef et lui annonça :
-Nous devons envoyer une équipe de secours, père !
-Qui mettrons nous dans cette équipe ? Des villageois ? C’est hors de question !
Le fils du chef avait l’air autant désemparé que l’était son père. À présent tous les habitants du village étaient réunis et discutaient sur telle ou telle décision à prendre. Le chef ne pouvait conserver un brin de calme à cause de tout ces gens en folie. Il s’assit alors sur une caisse et s’appuya la tête contre ses mains. Que faire ?
C’est alors que vint un homme muni de côte de maille et d’armes. Il demanda l’attention de tous les villageois. Le village mit quelque minute avant de redevenir calme et l’écouta. Ce dernier annonça que quelqu’un l’avait piégé, lui et son compagnon, et avait ensuite ouvert les porte du village. D’après le garde, il aurait emporté les armes et certain objet de son compagnon et se serait diriger vers les montagnes. Le chef se précipita sur le garde, et le questionna :
-A quoi ressemblait-il ?
- Aucun de nous ne le sait chef, répondit le garde en baissant la tête.
Le chef regarda tout autour de lui et semblait chercher quelque chose.
-Père ?
-Ce chenapan ! dit le vieux chef. Il m’étonnera toujours !



Voilà je vous avez dit qu un jour je vous montrerai mon travail sûr les Fic. Et voici la deuxième que j avais commencer. Smile



Just Eat And Shut Up!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: Fic Le monde des Hunter   Ven 8 Mai - 20:19

euh debarraser au lieu de l'imparfait



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BigPhoenix

avatar

Messages : 1135
Points : 1283
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Re: Fic Le monde des Hunter   Ven 8 Mai - 20:32

Ou ça ?
Tu me parle d une fic vieille de plus de 2 ans au moins ^^



Just Eat And Shut Up!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: Fic Le monde des Hunter   Ven 8 Mai - 20:37

Le soleil couchant illumina de ses dernières lumières le village de Yokiriki, village situé sur une île infesté de redoutables créatures, quelque part sur un vaste océan. Ce village était petit. En effet on y trouvait seulement quelque marchands étalant leurs produits sur des bancs de pailles tel que l’armurier, le forgeron (obligatoire sur une île dangereuse comme celle-ci), ou encore la poissonnière. Ce village était surélevé par rapport au niveau de la mer grâce à des installations en bois et se laissait donc envouter par la beauté de l’océan, de par les va et vient des vagues, par la blancheur rayonnante de l’écume et par le clapotis mélodieux de l’eau sur le bois. 
L’échange était la principale source de revenu du village. Toutes sortes de navires marchands, étranger au village, y faisaient halte. 
Le chef du village était assis sur sa chaise, comme à son habitude et fidèle au poste, à scruter le vaste océan. il était toujours d'une grande sagesse, malgré son grand âge, et il était vêtu d'un simple habit de toile. Le vent lui caressait son visage terni, et ainsi il se sentait bien. Le calme régnait en maitre absolu. Mais c’était le calme avant la tempête. Un homme d’une trentaine d’année accouru vers le chef tout en s’égosillant pour capter son attention. Il traversa la quasi-totalité du village pour finir à genoux, exténué par la course qu’il venait de faire, aux pieds du chef. Ce dernier, étonné demanda à son villageois ce qui pouvait bien le mettre dans un tel état. 
-Nous venons de recevoir un émissaire du camp des Hunter…dit-il rapidement. 
-Et que se passe-t-il là-bas ? demanda activement le vieux sage. 
-Le camp…il est…attaqué par une garnison de Carnivores, des Jasses!!! 
-Quoi ??? Mais le camp était protégé par des gardes, non ??
-Apparemment, ils ont servi d’apéro aux Jasses. 
Le chef ne savait plus quoi faire. De grosses gouttes de sueurs apparaissaient sur son front ridé. Il était perdu. Il demanda alors la situation au camp et d’après le villageois, les Hunter se seraient réfugier dans le labyrinthe des sentinelles de Pierres dans les montagnes. 
-Mais ils n’avaient pas d’armes sur eux ? demanda le chef. Ils auraient pu s’en débarrassaient, je les connais bien. 
-Le truc, c’est qu’ils avaient confié leurs armes au forgeron du village qui doit être dans son atelier derrière le village. 
-Malédiction. 
-Le camp n’est pas si loin, si nous leurs apportons les armes peut-être…commença le villageois. 
-Nous n’arriverons jamais à temps avec tout ce qu’il y aurait a transporté, coupa le chef. Les jasses ne sont pas intelligent mais leurs odorats leurs permettra de les retrouver en moins de 2 heures. Et nous le temps de préparer une charrette et d’arriver au labyrinthe nous mettrions plus de 2 heures, et en plus il n’y a qu’une entrée pour ce labyrinthe, il constitue leur ultime défense en cas de gros problème. De plus, une seule entrée veut dire rencontre obligatoire avec ces bêtes. 

La nuit à présent tombé, plus loin du village, aux portes de ce dernier, deux hommes montaient la garde en effectuant des rondes. Ces derniers restaient vigilent à n’importe quel bruit autour d’eux. Mais soudain ils perçurent un bruit des feuillages autour d’eux. 
-Qui va là ?? Cria l’un des gardes en s’approchant des buissons. 
Lorsque le garde arriva devant les feuillages, il vit un petit écureuil sortir, apeuré. Le garde expira un grand coup tout en pensant : « Ce n’est qu’un écureuil ! ». Il reparti effectuer sa ronde accompagné de l’autre garde. Mais ils entendirent un autre bruit provenant du même endroit. Le garde, ayant perdu patiente s’avança d’un pas rapide vers les buissons. Arrivé aux buissons, il décida de se faufiler dans la nature. Malheureusement pour lui, à peine il mit un pied dans les buissons, une corde s’attacha fermement à son pied et le souleva. Il était à présent suspendu à un arbre devant le regard incompréhensif de son ami. 
-A toi maintenant, dit une voix tapis dans l’ombre. 
-Hein ??? demanda le garde restant. 
-Derrière toi ! Cria l’autre. 

Le chef ne savait plus quoi faire, son vieil âge ne lui permettait plus les prouesses de ses jeunes années. Le villageois semblait également perdu, son regard traduisait une certaine pitié. Soudain, un homme d’une carrure très imposante se présenta devant le chef et le villageois. Il regarda le chef et lui annonça : 
-Nous devons envoyer une équipe de secours, père !
-Qui mettrons nous dans cette équipe ? Des villageois ? C’est hors de question ! 
Le fils du chef avait l’air autant désemparé que l’était son père. À présent tous les habitants du village étaient réunis et discutaient sur telle ou telle décision à prendre. Le chef ne pouvait conserver un brin de calme à cause de tout ces gens en folie. Il s’assit alors sur une caisse et s’appuya la tête contre ses mains. Que faire ?
C’est alors que vint un homme muni de côte de maille et d’armes. Il demanda l’attention de tous les villageois. Le village mit quelque minute avant de redevenir calme et l’écouta. Ce dernier annonça que quelqu’un l’avait piégé, lui et son compagnon, et avait ensuite ouvert les porte du village. D’après le garde, il aurait emporté les armes et certain objet de son compagnon et se serait diriger vers les montagnes. Le chef se précipita sur le garde, et le questionna :
-A quoi ressemblait-il ? 
- Aucun de nous ne le sait chef, répondit le garde en baissant la tête. 
Le chef regarda tout autour de lui et semblait chercher quelque chose. 
-Père ? 
-Ce chenapan ! dit le vieux chef. Il m’étonnera toujours !



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fic Le monde des Hunter   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fic Le monde des Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Les mentalistes du monde entier
» Glyos, le monde intergalactique
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events