Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Dessins de Heart
par Heart Dim 10 Déc - 18:54

» Vie perso
par Heart Sam 9 Déc - 17:34

» Le Démon d'un autre monde
par honest Ven 8 Déc - 17:08

» [Fic]L'avènement des Dieux
par honest Jeu 7 Déc - 23:48

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Dim 29 Oct - 23:14

» [Fic]Le dernier Esper
par Heart Jeu 26 Oct - 17:03

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
[Fic] L'ascension des démons
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35584 messages dans 1171 sujets

Partagez | .
 

 [Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: [Fic] L'ascension des démons   Dim 13 Juil - 1:17

Rappel du premier message :

yo! Bon, la saison 1 étant terminée, voila la saison 2 de la fic. Je vais tenter de corriger tous les petits points qui semblaient foireux dans la 1ere partie de la fic, donc soyez durs dans vos critiques pour que je ne refasse pas les mêmes erreurs Wink 
petite précision tout de même, à présent, nous aurons comme personnages principaux Laura et Darksky, et de temps en temps angéla. Quant à drago...vous verrez bien^^
sur ce, voila le prologue! Smile 


prologue:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
honest



Messages : 1898
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 18:38

OH que j'aime les moments dans une histoire où que le "pas gentil" de la scène raconte sa vie en disant qu'il est plus malheureux que le "gentil". Plein de gens trouvent que ça fait tellement cliché et prévisible mais moi, j'adore ces moments et je dois avouer que l'histoire de Sandayu fait plaisir à lire.

Par contre, j'ai vraiment hâte de lire la suite - rien qu'avec l'effet crée par les points de suspension après Gariatron et Laura. (je suis en train de faire une analyse stylistique d'un texte de théâtre donc ça ressort un peu dans ce post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 19:19

ah moi aussi j'adore les scènes ou le méchant dit qu'il est pas si méchant que ça en fait, un shonen sans ce cliché, ça perdrait beaucoup de saveur si le méchant était juste méchant x)
tiens, toi aussi tu étudies le théatre? :3
t'inquiète cependant, j'ai sorti ce chapitre plus rapidement que d'habitude parce que le prochain chapitre, je l'ai en tête depuis des semaines, et ça va être le plus gros tournant de la fic donc faut que je me concentre dessus un maximum, on entre enfin dans le coeur de la fic maintenant *_*


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 19:42

C'est vrai que la confrontation gentil-méchant qui se croit gentil est vraiment important en shonen (et même ailleurs). Moi, c'est le genre de truc qui attire facilement mon attention et qui me fascine quand je l'étudie.
J'AI TROP HÂTE DE LIRE LA SUIIIITE !!!! (fais-moi rêver)

Ouais j'étudie le théâtre, 5h de dissertation sur le théâtre avant les vacances.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 20:12

bah disons que ça donne de la substance au méchant, c'est pas juste un pourri qu'on aime pas, c'est un personnage qui peut égaler les prota, c'est ca qui est cool avec les méchants comme ça^^
oh mais je vais faire plus que tu faire rêver, je vais te faire pleurer avec le prochain chapitre *_* je vais foutre tout ce que j'ai de tous les animés les plus tristes que je connais pour concocter la scène ultime! Ef, Clannad, Shigatsu, Air, Little busters, Angel beats, ça va être sublime *_* (enfin, j'espère ><)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 22:48

Tu sais, moi dans les histoires, j'aime bien focaliser mon attention sur les méchants. Une bonne histoire sans un bon méchant qui casse la baraque, c'est tout de suite plus ennuyeux. Les prota à la limite c'est pas le plus intéressant (même s'il faut y prêter une grande attention).

En tout cas, si t'arrive à me faire pleurer, franchement je pense que je ferai quelque chose pour toi. Là, t'as intérêt à mettre le paquet ^^ Je n'attends que ça (sans trop te mettre la pression)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 11 Fév - 20:47

ah oui c'est sur, un méchant bidon ca passe toujours mal^^ rien que don thousand c'était raté dans zexal parce qu'il était méchant sans rien d'autre x)
tu es pas le seul à me mettre la pression y'a dai qui attends beaucoup aussi donc là, faut pas que je me rate sinon je ça va gueuler de tous les cotes x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 14:58

Chapitre 31 : Repos de la glace éternelle


Je m’en souviens, il y a longtemps, j’ai juré à mon père de l’aider à se venger de ce monde dans le seul espoir de le retrouver un jour tel qu’il était auparavant. Dans ce désir insensé, je me suis perdue et j’en suis venue à rejeter la dernière personne ne m’ayant jamais abandonnée, Darksky. Je pourrais certes me cacher derrière la malédiction de Gariatron, mais ça serait me voiler la face. J’étais simplement tellement obnubilée par le rêve de mon père que j’en suis venue à faire des choix que je regrette du plus profond de mon cœur à présent.
J’aimerais tant m’excuser auprès de Darksky pour tout le mal que je lui ai fait, à lui, mais aussi au monde, auprès de Saya pour l’avoir jalousée, auprès de Miyako pour ne pas l’avoir comprise, auprès d’Angéla que j’ai obligée à se battre pour me faire entendre raison, auprès de Nagisa que j’ai fait souffrir en suivant Gariatron et mon père, et aussi, auprès d’Hélios pour ne pas avoir été à la hauteur…

Je faisais les quatre-cents pas dans la grande salle de croisement où nous nous étions tous séparés. J’étais tellement frustrée d’avoir été laissée à l’arrière que j’en venais à frapper le mur en face de moi à chaque fois que je passais devant. Iori, à mes côtés, semblait inquiète, certainement avait-elle peur de voir surgir un serviteur des démons qui aurait donné l’alerte ou un démon lui-même, mais je n’avais que faire d’eux. Après tout, si j’avais été laissée ici, c’était bien parce que soit disant, j’étais la plus forte, donc théoriquement, je n’avais pas de raison de m’en faire pour moi…
C’était vrai, je n’avais nullement peur pour ma vie. Mais ces idiots n’avaient pas pensé à une chose : que je pouvais me faire du souci pour eux aussi ! Même si j’avais du mal à montrer mes émotions lorsqu’elles n’étaient pas amplifiées par le pouvoir de Gariatron, elles étaient bien présentes en moi. Je n’étais plus la seconde de mon père incapable de ressentir autre chose que la haine tout de même !
Ne sachant pas quoi faire, je sortis mon deck et je contemplai la carte de Trishula, ce qui eut pour effet de me calmer immédiatement. Rien que voir le dragon de glace m’apaisait, cela me rappelait tous ces moments heureux sur la falaise avec Darksky, ces jours d’insouciance de l’enfance. Mais cela m’évoquait également la volonté de mon ami à me sauver l’année passée et m’encourageait à me battre encore et toujours pour que ses efforts ne fussent pas vains.
-Oh, Trishula, dragon de la barrière de glace, c’est un sacré monstre que tu as en ta possession Laura ; me dit soudain Iori en regardant par-dessus mon épaule.
Je sursautai et fis un bond de deux mètres, ayant cru à une attaque.
-Iori, évite de faire peur aux gens comme ça ; râlai-je pour cacher ma gêne.
-Désolée, désolée ; s’excusa-t-elle tout aussi gênée que moi. Simplement, je connaissais quelqu’un qui possédait cette carte également…
-Vr…Vraiment ? Répétai-je vraiment surprise. Je pensais que ce dragon était unique.
-Je ne sais pas vraiment si elle l’est, mais cette personne tenait vraiment à Trishula. Cette carte lui rappelait quelqu’un qui lui était cher mais qu’il ne pouvait plus voir désormais. Elle me disait souvent que Trishula était le départ de tout.
Je ris légèrement.
-Il semblerait que Trishula soit un symbole pour tout le monde apparemment.
-Vraiment, pour toi aussi cette carte est importante à ce point ? Me demanda-t-elle étonnée.
-Oui, elle a été le point de départ de ma carrière dans le duel de monstre et c’est grâce à elle que j’ai pu rencontrer Darksky il y a six ans. Et plus que tout, elle représente pour moi l’espoir, l’espoir de Darksky de me sauver lorsque j’étais déchainée, l’espoir pour moi d’avancer et de vivre sans blesser personne, l’espoir de mon père pour se venger de ce monde qui nous a fait tant de mal…
Lorsque je finis ma phrase, je remarquai quelques larmes aux coins des yeux de Iori qui commençaient à couler lentement sur son visage. Je lui fis remarquer et elle les essuya en vitesse et essaya de dissimuler à nouveau ses sentiments.
-Ne t’inquiète pas Laura, c’est juste que la personne que je connaissais me disait souvent la même chose…
-Tu devais beaucoup aimer cette personne je suppose.
-Qu…Qu’est-ce qui te fait dire ça ? Bégaya-t-elle.
-J’ai passé tant de temps dans la tristesse que je peux reconnaitre l’amour au premier coup d’œil. Je peux même affirmer que cette personne était très proche de toi, un ami ou bien peut-être même l’un de tes parents qui sait.
-O…Oui, effectivement, tu as juste, il s’agissait de mon père ; dit la jeune fille les yeux ronds de surprise.
Je ris à nouveau devant sa réaction. J’avais l’impression de me voir en Iori et c’était peut-être pour ça que je la comprenais aussi bien. Si j’avais été tenue éloignée de toutes les histoires de fin du monde et de malédiction et si j’étais restée auprès de Darksky au lieu de m’exiler, je serais certainement devenue comme elle, naïve, étonnée de tout et ne pouvant cacher ses sentiments aux autres.
-Tu sais Iori, je ne sais pas ce que tu as vécu, mais si ton père était guidé par l’espoir lui aussi et par Trishula, alors tu as certainement du hériter du même sentiment que lui, tout comme j’ai hérité de l’espoir de Darksky l’année dernière.
-Je ne sais pas, je ne suis plus sûre de rien…Murmura-t-elle en baissant le regard.
-Que veux-tu dire ?
Iori fit quelques pas en arrière et alla se rasseoir sur le rebord du petit autel trônant au milieu de la grande salle circulaire puis sorti à son tour une carte de sa poche.
-Lorsque ma mère est morte, mon père a sombré dans la folie. Je suis partie en espérant pouvoir effacer les larmes de papa. Je devais retrouver l’une de ses amies perdues, comprendre comment lui rendre le sourire comme cette amie l’avait fait bien avant ma naissance. J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour arriver à mes fins, je suis même allée jusqu’à m’allier avec un criminel notoire, pour quel résultat ? Plus de souffrances…
-Tu n’as donc pas retrouvé cette personne que tu cherchais ?
-Si, je l’ai trouvée, et c’est justement là le problème : je ne suis pas elle, je ne peux pas redonner le sourire à mon père comme elle le faisait. J’ai vraiment l’impression d’avoir tout sacrifié pour rien…
Je m’approchai de la jeune fille et je la regardai dans les yeux avec un regard ferme et sévère.
-Evidemment que tu n’es pas la personne que tu cherches ! Chacun est unique est je doute que ton père ait voulu que tu deviennes son ancienne amie, aussi proches fussent-ils.
-Mais j’ai échoué, jamais plus mon père ne sourira, pas après tout ce que j’ai fait !
-Comment peux-tu l’affirmer ? L’histoire n’est pas gravée dans le marbre. Si nous nous battons aux côtés d’Hélios contre Armageddon, c’est justement parce que nous croyons à notre propre avenir, un avenir que nous aurons modelé de nos mains. Retourne auprès de ton père et dis-lui que tu es là, que tu le soutiens, et peut-être finira-t-il par émerger.
-Est-ce que…c’est ce que tu pensais toi aussi en étant au service de Gariatron ?
-Oui…Je voulais retrouver mon père, celui qui m’aimait, alors je l’ai accompagné, et je l’aurais accompagné n’importe où, pourvu qu’au bout de notre chemin, il retrouve la raison. J’ai échoué comme tu peux le voir, mais je suis sûre qu’un jour, il comprendra la portée de ses actes, même si pour cela je dois m’opposer à lui.
Iori acquiesça puis essuya ses dernières larmes d’un revers de la manche et sauta de l’autel pour me faire face, une détermination nouvelle dans son regard.
-Oui, tu as raison Laura, je ne dois pas abandonner, je dois continuer à me battre pour mon père ! Merci, jamais je ne pourrais te rendre la pareille.
Au même moment un tremblement se fit ressentir dans la forteresse et le mur à l’autre bout de la pièce vola en éclats pour laisser passer une main géante dans laquelle trois hommes se trouvaient et je me raidis en les reconnaissant. C’était exactement ce que je redoutais le plus en restant ici et mes craintes se confirmèrent. Mon père était là, accompagné de l’ancien ami d’Angéla, Aymeric, et de Bakura, alias Zorc. Les trois hommes se posèrent sur le sol de la forteresse et Darkness Shadow disparut.
-Je crois que tu vas pouvoir me la rendre immédiatement ; lançai-je à Iori en préparant mon disque de duel.
Elle fit de même mais les trois hommes ne semblaient pas nous avoir encore repérées et se contentaient de balayer la grande salle du regard lorsque les yeux de Bakura se posèrent sur moi. Lorsque mon père notifia ma présente, je vis une immense surprise sur son visage et également…de la peur ?
-Allons-bon, qu’avons-nous là, deux insectes qui se sont perdus on dirait ; lança Bakura.
-Lau…Laura, qu’est-ce que tu fais là ? Bégaya mon père, vraiment mal à l’aise.
-ça ne se voit pas ? Je prends du bon temps dans cette magnifique forteresse de pierre. Mais je te retourne la question, moi qui pensais que tu étais occupé à te battre avec Hélios.
-Cet imbécile est toujours encerclé par les monstres de la forteresse, il n’est pas prêt de venir ici ! Répliqua Aymeric. Enfin bon, j’imagine que vous allez nous empêcher de passer et tout ça, mais je vous conseille de renoncer tout de suite, pas vrai Shadow ?
-Darksky et les autres sont trop près du but pour échouer, je ne vous laisserai pas franchir ces portes tant que je serais ici !
-Allons Laura, ne fais pas l’idiote, écarte-toi et…
-Tais-toi Papa ! Je ne veux plus t’entendre me donner des ordres ! Nous sommes ennemis à présent, il faut que tu te le rentres dans le crâne ! Et je m’opposerai de toutes mes forces à toi, même si je dois y laisser la vie, je ne te laisserai plus sombrer comme je l’ai fait bêtement il y a trois ans !
-Lau…Laura, comment peux-tu…
Bakura poussa Shadow et vint me faire face directement. Cependant, quelque chose dans ses yeux avait changé par rapport à notre dernière rencontre. Ils n’avaient plus rien d’humain et la haine se lisait à l’intérieur. Mais je ne flanchai pas et je lui fis face la tête haute.
-Ceci est notre dernier avertissement, humaine, laisse-nous passer où…
-Où bien quoi ? tu vas te charger de moi en personne ? Viens, je t’attends, Zorc.
Lorsque je prononçai son nom, le visage du jeune garçon s’illumina d’un sourire mauvais qui aurait fait frissonné la plupart, mais pas moi. J’avais connu la folie à son état le plus pur, je n’étais plus impressionnée par une chose comme ça. Mais Iori, elle, recula en tremblant, terrifiée.
-Très bien misérable, j’arrive puisque tu le veux tellement…
-Non, Bakura, je t’interdis de…tenta de dire mon père avant d’être coupé.
-Gariatron n’est plus avec toi, tu n’as plus aucun pouvoir sur moi toi non plus !
Une vague noire sortit de la main de Bakura et frappa mon père en plein ventre et ce dernier vola à travers la pièce avant de s’écraser contre le mur à l’autre bout, devant les yeux ébahis et terrifiés d’Aymeric.
-Qu…
-Enfin, après des millénaires, le grand Zorc va faire son retour sur terre ! Tremblez Misérables !
Le garçon aux cheveux blancs écarta les bras et l’air autour de lui s’assombrit pour former des filets de lumière noire se dirigeant vers Bakura. Ne souhaitant pas en voir d’avantage, j’activai la fusion parfaite pour en finir rapidement.
-Dragon corrompu par la colonie, je te ressuscite ! Congèle tous nos ennemis et donne naissance à un monde purifié ! Invocation parfaite, Néo Trishula, Dragon de la barrière de glace !
Tout comme dans le monde des esprits, je sentis mes bras s’allonger pour devenir deux magnifiques ailes bleues. Ma vision changea et mon cou s’agrandit également tandis que des griffes poussèrent sur mes pieds. Je gagnai en une fraction de seconde cinq mètres et je dominai à présent la scène.
Je soufflai un froid aussi glacial que je pus pendant que Bakura accumulait de l’énergie, mais mon attaque fut repoussée aisément et absorbée également.
Mon adversaire à son tour, se mit à grandir. Sa peau s’assombrit progressivement jusqu’à devenir aussi noire que la nuit, deux ailes apparurent dans son dos, des griffes sur ses mains et ses pieds, une queue et une tête de dragon sur son ventre déchirèrent ses derniers habits et enfin, sa tête se garnit de cornes et de dents pointues.
Je reculai instinctivement et Aymeric fit de même. A présent, Zorc faisait la même taille que moi et ses yeux, rouges comme le sang, reflétaient le chaos à son état le plus pur. J’avais en face de moi la créature la plus puissante ayant existé sur terre : Zorc Necrophaldes, le roi du royaume des ombres, l’ultime adversaire du pharaon Atem et le plus dangereux des serviteurs de Gariatron.
-Je suis Zorc Necrophaldes, et j’anéantirai toute personne se mettant en travers du chemin de mon maitre Gariatron ; Déclara le démon d’une voix lente et grave.
-Viens, je t’attends, je suis Laura Garden, fille de Shadow, héritière de la malédiction de Gariatron, alliée de l’espoir et ton adversaire ! Je rugis en réponse à son défi.



Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 15:53

Pu****, que ce chapitre me fait rêver !!!!! <3

Bon, j'en suis pas vraiment au point de pleurer avec ce chapitre même si je dois avouer que la conversation entre Iori et Laura est plus que touchante.
Les deux métamorphoses des personnages sont fantastiques, je me demande bien ce que ça pourrait donner en anime.
Par contre, l'annonce du super défi entre Laura et Zorc me donne l'eau à la bouche !!!!!!!!! J'ai vraiment hâte de voir ce qui va se produire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 17:39

oh non, ça a pas pour but de faire pleurer cette petite conversation, juste à introduire un peu plus Iori, les larmes viendront dans la 3eme partie du chapitre Wink
moi aussi j'ai hâte d'écrire la suite, d'autant plus que dans 1 semaine, je suis en vacs, donc je pourrais pleinement me consacrer à la scène que je prépare depuis longtemps et qui doit être parfaite pour la suite du récit *_*
oh, en anime, c'est simple par contre ce que ça donnerait...même si j'ai plus l'exemple en tête x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 18:06

Après, je garde quelques larmes pour d'autres occasions donc si tu pouvais éviter de trop me faire pleurer avec ce fameux passage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 19:30

oh j'essaierai o: mais comme je dois faire pleurer dai aussi, je te promets rien, parce que ça va être dur de lui en arracher quelques une donc je vais devoir prendre les tiennes aussi j'en ai peur :/


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 14 Fév - 20:50

Oh, ne culpabilise pas sur le fait de me prendre quelques larmes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Fév - 17:34

https://www.youtube.com/watch?v=BGxYef6pmN0
Sans autre sommation, je me jetai sur le démon, toutes griffes en avant. Je le percutai de plein fouet et il recula en titubant sous la force de l’impact. Sans attendre qu’il reprenne ses esprits, j’aspirai l’air autour de moi et je sentis un froid glacial au fond de ma gorge, froid que je relâchai d’un seul coup sous forme de cristaux de glace.
Le démon noir grogna de douleur lorsque ces derniers le touchèrent et traversèrent sa peau qui se mit à fumer. Mais j’étais encore loin d’en avoir fini avec lui, alors je repassai à l’attaque et lui assénai un violent coup d’aile qui le fit traverser les murs de la citadelle et l’expulsa à l’extérieur.
Je me retournai pour dire à Iori de s’occuper d’Aymeric et de mon père tandis que je sortis dans le ciel à mon tour pour continuer le combat, dans les airs cette fois-ci.
Le vent soufflait fort à l’extérieur de la citadelle, des nuages noirs d’orage nous entouraient et masquaient la lumière du soleil, tout était sombre, comme un an auparavant et Zorc était juste devant moi et me regardait avec ses petits yeux moqueurs, comme s’il s’amusait à me voir me battre contre lui. Cela eut pour effet de me redoubler ma volonté de le détruire, lui, le maitre du royaume des ombres.
J’aspirai une nouvelle fois l’air autour de moi pour recracher une pluie de cristaux de glace sur le démon. Cependant, juste avant qu’ils ne l’atteignent, Zorc balaya l’espace devant lui de son bras droit et tous les projectiles fondirent instantanément, se transformant en simple gouttelettes d’eau inoffensives.
-C’est tout ce dont tu es capable, fille de Shadow ? Quelle déception de la part de celle détenant le pouvoir de mon maitre ; déclara Zorc de sa voix grave et sans émotion.
Je grimaçai intérieurement. Si je voulais vaincre cet ennemi, je ne devais pas me cantonner à de simples attaques que n’importe quel monstre de duel aurait pu lancer, je devais utiliser tout le potentiel du pouvoir que m’avait donné Hélios.
Je me concentrai et à mes côtés apparurent deux créatures que je connaissais bien : Ouroboros et Trishula, les deux facettes de ma personnalité, mes deux masques comme disait Hélios. Je compris ce que j’avais à faire.
Je regardai les deux monstres dans les yeux et ces dernières se mirent à rayonner, et moi également. Zorc observa la scène, intrigué tandis que mon corps de glace émanait une lumière toujours plus intense.
Tous mes membres noircirent, mes yeux virèrent au rouge, la glace me recouvrant refroidit jusqu’à émettre de la brume autour de moi. Oui, si je voulais vaincre Zorc, je n’avais qu’une seule chose à faire : accepter la malédiction et vaincre le démon avec son propre pouvoir.
-Glace corrompue, espoir éternel figé dans le gel, alliez-vous et créez la porte vers un nouvel avenir rayonnant ! Fusion parfaite ! Resplendissons à travers les ténèbres, Néo Trishula !
-Oh, ce combat semble devenir intéressant. Viens, Elue de Gariatron, montre-moi ton pouvoir infini.
-Il suffit de demander, Zorc !
J’aspirai une fois de plus l’air autour de moi, mais cette fois-ci, à peine s’approcha-t-il de ma bouche qu’il se mit à cristalliser et la sphère blanche sur mon torse brilla. Rassemblant toutes mes forces, je soufflai du plus fort que je pus et un rayon de glace noire fusa vers le démon. L’air, au contact de se rayon, gelait également, le rendant de plus en plus gros et de plus en plus puissant.
Le seigneur du royaume des ombres tenta de le repousser comme la fois précédente mais l’attaque avait pris bien trop d’ampleur et il fut heurté sans pouvoir riposter par le déluge de glace qui le traversa de part en part.
J’entendis un hurlement de rage, suivi d’une explosion qui illumina les cieux et dissipa les nuages, laissant à nouveau briller le soleil. Cependant, je savais que ce combat était loin d’être terminé, si Zorc pouvait être vaincu aussi facilement, il n’aurait pas tenu tête au pharaon Atem aussi longtemps.
Je ne me trompai pas car quelques instants plus tard, deux yeux rouges surgirent de la brume créée par l’explosion et Zorc dissipa les nuages noirs autour de lui, laissant apparaitre son corps entouré d’un halo plus noir que la nuit la plus sombre. Dans ses yeux, la moquerie s’était changé en haine et une boule enflammée trônait dans sa main.
-Je dois bien reconnaitre ton pouvoir, humaine, mais tu n’es pas de taille face à Zorc, maitre des ténèbres !
Le serviteur de Gariatron lança la boule de feu droit de sur moi à une telle vitesse que je ne pus que refermer mes ailes pour tenter de me protéger de l’attaque qui, lorsqu’elle me toucha, me donna l’impression que tout mon corps plongeait dans un volcan en éruption.
Des gouttelettes bleues perlèrent de mes ailes et je grimaçai. La glace me recouvrant commençait à fondre, une seule autre attaque comme celle-ci, et c’en était fini de moi. En une seule attaque, Zorc m’avait déjà repoussée dans mes derniers retranchements alors que moi, j’avais à peine réussi à lui infliger quelques dommages…
-A présent, disparais, élue de mon maitre !
Une nouvelle boule de feu naquit au creux de la main de Zorc. Sachant que je ne pourrai pas l’éviter, je me mis à aspirer l’air autour de moi. Etais-je assez forte pour rivaliser avec le maitre des ténèbres ? Il n’y avait qu’un seul moyen de la savoir…
-Brûle dans les flammes de l’enfer, Laura Garden, Inferno Hell Burst !
-Si tel est le châtiment que me réserve Armageddon, je gèlerai ces flammes jusqu’aux dernières, Dark Perfect Ice Beam !
Lorsque les deux rayons de feu et de glace entrèrent en collision, une nouvelle explosion retentit, si puissante qu’elle me déstabilisa, mais je tins bon, car je le devais, je ne pouvais pas laisser Zorc me vaincre, pas tant que Darksky et les autres n’avaient pas accompli leur mission…
Les flammes de Zorc…elles étaient si puissante que je ressentais la chaleur depuis ma position, ce démon était vraiment un adversaire redoutable, même avec la fusion parfaite, j’avais du mal à contenir ses attaques, alors que lui ne semblait pas s’épuiser le moins du monde…
Peu à peu, je voyais les flammes de Zorc gagner du terrain tandis que mon corps fondait à vue d’œil. Ce n’était qu’une question de temps avant que je ne perde ce combat. Je ne pouvais pas lutter avec Zorc, moi, Laura Garden, une simple fille de seize ans ayant hérité de la malédiction d’un vieux démon millénaire pour seule arme…
Mais je le savais, je savais qu’en acceptant la mission d’Hélios, je ne m’en sortirai pas vivante, cela faisait bien longtemps que j’avais accepté la possibilité de mourir. Je n’avais qu’un seul désir, que ma mort ne soit pas vaine, je voulais laisser quelque chose derrière moi, un souvenir, une lueur d’espoir, un avenir radieux, et pas seulement l’image de la personne prête à tout pour se venger.
C’est pourquoi…Je ne pouvais pas abandonner ! Je devais me battre, jusqu’au bout, repousser l’heure de ma mort autant que je le pouvais afin d’accomplir ce dernier désir, Darksky DEVAIT réussir sa mission, et tant que j’affrontai Zorc, toutes les chances restaient de son côté !
-Qu…Que se passe-t-il ? Rugit Zorc en écarquillant les yeux.
-Je ne perdrai pas, je suis Laura Garden, fille de Shadow, éradicatrice des ténèbres !
Le cristal sur ma poitrine se mit à rayonner une seconde fois et mon attaque gagna en intensité. Lentement, les flammes de Zorc reculèrent et se rapprochèrent de lui. Je comptai bien relâcher l’intégralité de la puissance que m’accordait la malédiction de Gariatron, même si cela devait me détruire.
Mon cœur rata plusieurs battements mais je ne cédai pas, je ne pouvais pas céder, je devais me battre, jusqu’à la fin, jusqu’à ce que le démon soit détruit, jusqu’à ce que Darksky ait accompli sa mission !
-Im…Impossible, je ne peux pas perdre…Je suis…Zorc Necrophaldes, seigneur du royaume des ombres, prochain maitre de cette planète !
A leur tour, les flammes du démon regagnèrent en intensité et arrêtèrent de reculer. A présent, la glace et le feu se refaisait face à égalité pendant que moi, je m’affaiblissais toujours un peu plus.
J’étais vraiment à bout de forces, mais je maintenant le flux. Mon cœur me faisait souffrir, tous mes membres dégoulinaient de glace fondue, et j’avais vraiment du mal à me maintenir dans les airs, mais je continuais à attaquer sans fléchir.
-Je ne comprends pas humaine, pourquoi te battre jusqu’à la mort ? Tu pourrais vivre en fuyant dès maintenant et j’épargnerai ta misérable vie, alors, qu’est-ce qui t’est plus important que ta propre vie ? Demanda le démon, intrigué.
-L’avenir ; je répondis sans hésiter.
-L’avenir tu dis ?
-Oui. Si je laisse un avenir derrière moi, alors les gens se souviendront de moi, ils sauront que j’ai existé, que je me suis battue pour eux. Dans l’avenir que je vois, mes amis seront sains et saufs et je continuerai à vivre dans leur mémoire. Si j’abandonnais maintenant, je resterais en vie, mais je serais seule et une vie dans la solitude n’a pas de sens, je l’ai bien compris l’année dernière…C’est pourquoi, je ne crains pas la mort !
-Comment peux-tu être certaine de cet avenir où Armageddon n’existera plus puisque mon maitre l’aura détruit ?
-L’espoir Zorc, l’espoir au fond de moi me le dit et je le crois.
-Pathétique, suivre ses sentiments est bien une chose humaine !
-Exactement, c’est parce que je ressens que je suis humaine, contrairement à toi, Zorc et c’est parce que j’ai cet espoir en moi que je vais te vaincre ici et maintenant !
Puisant dans mes dernières forces, je rassemblais les fragments de la malédiction éparpillés en moi, auxquels je mêlai tous mes sentiments pour mes amis du club, pour le capitaine, pour mon frère, ma mère, pour Angéla, Drago, Maya, Ambre, June, Iori, et même mon père. Oui, le monde redeviendrait calme et paisible, mes amis auraient une vie heureuse et mon père serait à nouveau l’homme qu’il était !
Une aura blanche et pure entoura mon corps de glace noire et un immense guerrier de glace s’éleva derrière moi. Le symbole de la renaissance de la barrière de glace m’accompagnait, le symbole du vœu de Darksky et Angéla de me sortir des ténèbres, le symbole de ma puissance !
-Qu’es-ce…
-C’est fini Zorc ! Trishula, Nekroz Sword !
Le colosse en armure de dragon leva son épée et l’abattit sur le démon dont les flammes disparurent instantanément, si bien qu’il fut également transpercé par mon rayon de glace.
-Im…Impossible…
Un trou béant se trouvait à la place du torse de Zorc. Le serviteur de Gariatron leva le bras en espérant m’attraper puis la peur passa furtivement dans les yeux du démon avant que ceux-ci ne s’éteignent pour toujours et qu’un corps sans vie ne commence une chute dans le vide de plusieurs centaines de mètres.
-C’est terminé Zorc. Darksky, je compte sur toi pour le reste…
Le cristal sur ma poitrine se brisa en même temps que la glace recouvrant mon corps de dragon et je redevins une simple fille de seize ans, vidée de ses forces, au cœur ne battant presque plus, et commençant à son tour une chute de plusieurs centaines de mètres dans le vide…
-Je sais…que tu peux…le faire…
Tous mes sens disparurent d’un seul coup. Ma vision se brouilla, mes oreilles n’entendirent plus les sifflements du vent, l’odeur de mon sang disparut de mes narines, je ne sentais plus l’air tourbillonner autour de moi pendant ma chute. Mes poumons me brûlaient, mon cœur ralentissait, mes os semblaient de plomb et ma tête me faisait souffrir le martyr.

Quoi ? Quelqu’un au dehors m’appelait ? J’avais l’impression d’entendre mon nom résonner dans le ciel…Et cette chose sombre se rapprochant de moi…Zorc ? Alors…J’avais échoué finalement ? Je n’étais pas parvenue à vaincre le démon ?
-Laura !
Non, ce n’était pas Zorc, c’était un dragon noir, gigantesque et effrayant, c’était…
-LAURA !
-Pa…Pa ?


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Fév - 17:47

J'avoue verser quatre larmes sur ce chapitre:
-1 pour ce combat génial
-1 pour les mots de Laura à Zorc
-1 pour Laura quasiment de l'autre côté bref, entre la vie et la mort
-1 pour la suite que j'attends avec une grande impatience

Y a également un passage que j'ai adoré dans le sens où ça me fait penser à mes cours de français (trop long à expliquer): "Je me concentrai et à mes côtés apparurent deux créatures que je connaissais bien : Ouroboros et Trishula, les deux facettes de ma personnalité, mes deux masques comme disait Hélios." Ça, je trouve splendide la manière dont Hélios caractérise Laura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Fév - 17:53

Shocked Shocked whoua je trouve pas les mots



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Fév - 18:38

ahah, je savais que ça plairait ce bout de chapitre, j'ai mis le paquet pour un combat que je préparais depuis trop longtemps maintenant, mais le meilleur reste à venir dans la 3eme partie, la partie que je ne dois absolument pas rater si je ne veux pas que tout le monde me tombe dessus x)
je fais vraiment penser à tes cours de francais? x) ce truc de masque je l'ai pourtant piqué à un animé super x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Fév - 22:08

aller je suis inspiré ce soir et surtout je ne peux pas vous laisser comme ça x) donc la suite et fin du chapitre laura, combinaison entre little busters, air, tale of melodies et plein d'autres trucs, j'espère que ça sera à la hauteur de vos attentes!

https://www.youtube.com/watch?v=wWyDHVyMlhU
Je sentis quelque chose de dur sous moi pendant ma chute. Quelque chose venait de m’attraper ? Je tentai de lever la tête et j’entrevis une silhouette. J’essayai de prononcer quelques mots, mais aucun son ne sortit de ma bouche. Je discernai néanmoins dans le brouillard le visage de quelqu’un me souriant, même si je ne pouvais distinguer de qui il s’agissait.
Je reconnus ensuite la citadelle de pierre, elle se rapprochait de moi à toute vitesse puis je franchis le trou que j’avais moi-même créé en expulsant Zorc et la chose sur laquelle je me trouvais se posa sol et deux bras puissants me soulevèrent.
Tout autour de moi était si flou…il y avait des gens qui m’entouraient, deux personnes, mais je n’arrivais pas à les identifier.
Elles disaient des choses…mais quoi ? Je ne pouvais pas les comprendre, comme si elles parlaient loin, très loin de moi…
Délicatement, l’homme me portant me posa au sol, sur quelque chose de doux, comme un manteau ou une cape. Je voyais son visage prendre plusieurs expressions différentes, je le voyais me parler, crier, pleurer, mais je ne pouvais ni le comprendre ni le reconnaitre, même si je savais de qui il s’agissait, je l’avais reconnu au moment même où il m’avait pris dans ses bras, il n’y avait qu’une seule personne sachant faire le seul geste qui ne me faisait pas pleurer lorsque j’étais encore une enfant, un geste qu’il n’avait pas fait depuis des années…
-Pa…pa…
-Ti…bond…ra…va…rtir !
C’était inutile, aucun son compréhensible ne parvenait jusqu’à mes oreilles, je ne pouvais capter que des bouts de phrase sans aucun sens, des mots hachés…Je tentai une nouvelle fois de parler mais ma poitrine me brula et je me mis à tousser sans pouvoir m’arrêter et un gout de sang envahit ma bouche.
Un mouchoir en tissu passa sur mes lèvres et je profitai de cette occasion pour agripper le bras de mon père d’une main tremblante.
-Papa…s’il te plait…écoute-moi…réussis-je à dire d’une voix presque inaudible en ignorant la douleur et le sang affluant dans ma bouche.
Mon père se figea et me regarda droit dans les yeux. Oui, là, lorsqu’il ne bougeait plus, je pouvais voir son visage. Ce n’était plus cet homme assoiffé de pouvoir, au regard fou. Non, c’était mon père, l’homme que j’avais toujours connu, celui prêt à tout pour sa famille, au yeux doux et aux traits fins, celui que j’avais toujours rêvé de revoir…
-Est-ce que…j’ai réussi, papa ? Est-ce que…Darksky…a pu accomplir sa mission ? Est-ce que…ce monde…est à nouveau…en paix ?
Mon cœur s’arrêta quelques secondes et je me remis à cracher du sang. Mon père s’affola mais je ne lâchai pas sa main.
-Réponds-moi…papa…est-ce que…cette guerre est finie ?
-O…Oui, elle l’est Laura…Zorc est vaincu.
Je pouvais le comprendre, mon ouïe était de retour elle aussi…
-Et…toi ? Ne dois-tu pas…nous arrêter aussi ?...
Mon père marqua une pause pour tourna son regard vers un point que je ne pouvais pas voir de là où j’étais puis me répondit :
-C’est fini pour moi aussi, Iori m’a vaincu, je ne peux plus rien faire.
-Io…ri ?
Le visage de la jeune fille m’apparut à son tour aux côtés de mon père. Il était recouvert de larmes. Iori pleurait, et la peur se lisait dans son regard, ainsi que la tristesse, le regret et…le désespoir ? Tant d’expression dans simplement deux yeux noirs…Mais je connaissais ce regard…Je l’avais déjà vu, six ans auparavant. C’était lorsque j’avais annoncé mon départ à Darksky, il m’avait lancé le même regard empli de souffrance.
Un déclic se fit dans ma tête et je compris soudain tout ce que Iori m’avait dit quelques minutes plus tôt et je ne pus m’empêcher de sourire bêtement malgré la douleur qui me rongeait.
-Iori…S’il te plait…redonne le sourire à Darksky.
-Attends Laura, qu’est-ce que tu veux dire ? Pourquoi ne pourrais-tu pas…
Je fermai les yeux, épuisée. Je n’avais plus de force, pas même pour garder mes paupières ouvertes. Ma respiration était saccadée, mon corps était desséché et cet horrible gout de sang ne disparaissait pas. Je relâchai la pression sur le bras de mon père mais celui-ci retint ma main, glacée. Tant de chaleur…j’aurais bien voulu rester auprès de lui encore quelques heures, quelques jours, quelques années, j’aurais tant voulu voir mon père sourire à nouveau, passer du temps avec lui sans nous affronter, sans démon ni malédiction, rien que lui et moi, c’était mon rêve en l’accompagnant dans sa quête insensée après tout.
Mais…j’avais eu l’occasion de le revoir une fois, et cela m’était amplement suffisant. Finalement, j’avais réussi, mon père était revenu à la raison, il n’y avait plus aucune menace pour Darksky.
Tout à coup, des larmes coulèrent sur mes joues. Voilà que j’étais prise de regrets à mon tour…En réalité…je ne voulais pas mourir, je voulais rester avec le club de duel pour toujours, je voulais rire avec eux, pleurer avec eux, m’énerver avec eux. Je voulais vivre aux côtés de Darksky, je voulais voir tout le monde grandir dans ce monde que nous aurions protégé ensemble, je voulais me racheter pour tout ce que j’avais fait subir à ce monde, je voulais pouvoir me remémorer toutes les choses que nous avions vécus, tous ensemble…
Je le sentais, ma vie m’échappant lentement, comme du sable s’écoulant d’un sablier troué. Je ne pouvais rien faire si ce n’est regarder la mort en face…
Non, il y avait une dernière chose que je pouvais faire…
-Pa...pa, s’il…te plait…Trishula…
-Laura, ne bouge pas trop, tu dois te reposer, tu dois être en forme pour demain.
-De…main ? Répétai-je dans un murmure inaudible.
-Oui, demain, les cours reprennent, le tournoi est fini, de même que la guerre, il n’y a plus aucune raison pour que tu sèches les cours, n’est-ce pas ? Je t’accompagnerai si tu veux, je pourrais même être votre superviseur au club de duel, comme ça, tu pourras être fière de ton père, tu en dis quoi Laura, ça te va comme programme ? Je rachèterai notre maison et tout redeviendra comme avant, je te le promets, alors Laura…je t’en supplie…reste…reste avec moi ! Si j’ai accepté de revenir dans ce monde…c’était…c’était uniquement pour te revoir une dernière fois, alors s’il te plait, ne pars pas ! C’était moi qui étais censé mourir, pas toi !
-Papa…Tu n’es qu’un idiot…
-Oui, je suis un idiot, le roi des idiots, mais c’est pourquoi, je ne peux pas vivre seul !
-Je suis…désolée…papa…j’aurais tant voulu…
Je ne terminai pas ma phrase. Je n’avais plus de souffle pour continuer. Je n’arrivai plus non plus à respirer. Au loin, j’entendis des bruits de course. Evidemment, il était là…Je tournai la tête sur le côté dans un ultime effort et je le vis, Darksky, accompagné de Saya, débarquant dans la grande salle, telle une furie.
-LAURA !

C’était ma vie, elle vient de défiler sous mes yeux en à peine une seconde, mais, même si je regrette de ne pas pouvoir passer plus de temps avec tout le monde, je suis heureuse de savoir que le plus dur est passé. Sans Zorc et mon père, Drago ne devrait avoir aucun mal à convaincre les démons de laisser le monde en paix. Je sais qu’après moi, il y aura quelque chose, un futur radieux libéré du jouc des démons.
-Adieu…Papa…Adieu…Darksky…Iori…Je te le laisse …Rends à ton père…son sourire…
Un dernier spasme secoue mon corps, mon cœur bat une dernière fois puis ma vision se brouille encore plus jusqu’à ce que la dernière couleur que je perçoive soit le noir, les ténèbres. Tout devient silencieux, toutes les odeurs, tous les gouts et toutes les sensations disparaissent excepté un froid mordant m’envahissant.
Tout en essayant de sourire à Darksky qui, je le sais, est auprès de moi, je rends mon dernier souffle et mon esprit se volatilise dans les ténèbres.

Encore une fois…Je veux les revoir encore une fois, Darksky, Saya, Miyako, Nagisa, Alan, Angéla, Maya, Ambre, June, Drago, Papa, maman, Arthur, capitaine, Sherry, Ellsworth, Hélios. Je veux les rencontrer une nouvelle fois, je veux…vivre à leurs côtés !




Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 25 Fév - 17:01

Crying or Very sad Crying or Very sad je suis emu bravo hh



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 25 Fév - 19:12

ahah, merci mentali, j'ai réfléchi longtemps pour avoir la meilleure conclusion possible pour ce chapitre^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 26 Fév - 18:06

aller, incroyable mais vrai, Drago a un chara design lui aussi maintenant oo

allez-y, dites moi ce que vous en pensez^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 26 Fév - 18:33

je le voyait bien brun tenebreux perso



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 26 Fév - 20:35

LAURAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

C'est ... vraiment magnifique ... c'est génial !!!!! J'adore et ça me fait verser plus de dix larmes (suffisant pour que je me considère comme étant en train de pleurer.

Franchement, je te vénère pour cette fin épique et hyper triste !!! Wink

Et au fait, le truc des masques, oui, c'est vraiment mon cours de français quand j'ai étudié le théâtre de Shakespeare avec le couple Macbeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 26 Fév - 22:02

ah, content d'avoir réussi, fallait que je mette le paquet pour ce final et j'y ai mis tout mon coeur *_* (et toutes mes larmes aussi au passages en me souvenant de tous les animé D: )
Me manque plus que l'avis de dai maintenant x)
aller, je balance mes sources qui m'ont inspiré pour ce final si vous voulez regarder et pleurer un bon coup: little busters (kyousuke farewell), ef tale of melodies (yuuko death), pokemon donjon mystère (THE référence *_*) et l'inévitable clannad pour la scène ou shadow tente de réconforter laura *_*
Mais, ce n'est pas vraiment la fin si on y regarde de plus près :3 plusieurs indices dans le chapitre disent que ce n'est pas la dernière apparition de laura dans la fic^^
il est blond drago, mentali D:


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 26 Fév - 22:53

Je me doute bien que tu as pris Donjon mystère comme source ^^

J'espère bien que Laura réapparaisse au moins une fois (même si c'est en flash-back - comme Hab Solo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 28 Fév - 15:46

aller aller, maintenant qu'on s'est occupé de laura, on va pouvoir passer au coeur de la fic, j'ai nommé l'arc Iori!
Je vous préviens tout de suite, l'action ne sera pas au rendez vous tout de suite, laissez vous porter d'abord par le train train quotidien de cette jeune fille Wink

Iori, prisonnière du Temps



Tout a commencé ce funeste jour à présent gravé dans ma mémoire. Avant, je n’étais qu’une fille ordinaire, allant à l’école, ayant des amies, des parents qui l’aimaient et ne connaissant pas les souffrances de ce monde. Cependant, ce jour-là, alors que j’avais douze ans depuis peu, tout a basculé. Ce jour-là, la vie de mon père a été brisée. Ce jour-là, j’ai connu la vraie souffrance pour la première fois. Ce jour-là, ma mère est morte.
Je me souviens parfaitement de son enterrement. J’ai vu mon père détruit, le regard vide, le teint pâle et les yeux rouges à force d’avoir pleuré. Il pleuvait, c’est pourquoi il n’y avait que très peu de monde, seuls les amis les plus proches de mes parents étaient venus, et parmi eux, ma tante Marie.
J’étais seule dans mon coin à pleurer la disparition de ma mère, ne pouvant imaginer un avenir sans elle et elle est venue vers moi puis s’est mise à ma hauteur et m’a dit ces mots qui sauvèrent mon père : « Iori, je sais que ça doit être dur pour toi, mais sois forte. Tu es le dernier espoir de mon frère, la dernière lumière qui le maintiendra en vie. Tout comme ta mère l’a sauvé du désespoir par le passé lorsqu’il a perdu ce qu’il avait de plus cher, je sais que grâce à toi, il s’en sortira une nouvelle fois. Tout ce que tu dois faire, c’est veiller sur lui, est-ce que je peux compter sur toi ?
Je n’avais pas vraiment compris le sens de ses mots à cette époque mais j’avais accepté sans hésitation. Depuis, je faisais mon maximum afin de lui faciliter la vie. Je préparais les repas, rangeais et nettoyais notre maison et je travaillais jour et nuit à l’école jusqu’à perdre la plupart de mes amis afin qu’il n’ait pas à s’inquiéter pour mon avenir. J’en venais même à ne pas lui dire que j’étais malade pour ne pas lui causer plus de soucis.
Souvent, nous avions la visite des amis de lycée de mon père qui venaient lui remonter le moral également mais ce dernier restait toujours dans son monde, perdu dans ses souvenirs, remarquant à peine ce qu’il se passait autour de lui, si bien que de temps à autres, j’entendais ma tante Miyako s’énerver dans le salon en le traitant d’imbécile irresponsable et bon à rien, ce à quoi il répondait en général par un « tu as raison, c’est exactement ce que je suis… ».
Cela me faisait vraiment mal de le voir ainsi, ne pouvant surmonter le départ de ma mère, mais je ne pouvais rien faire pour l’aider à part suivre les conseils de ma tante, du moins, je pensais que je ne pouvais rien faire jusqu’à ce que je trouve l’origine de son mal quatre ans après la disparition de ma mère, un mal remontant à dix ans avant ma naissance, un mal que ma mère n’avait fait qu’atténuer, un mal ayant pour cause la mort de son amie d’enfance : Laura Garden.

Iori : La rencontre du Destin

C’était un jour comme un autre. Je rentrai du lycée directement après les cours pour aller m’occuper de mon père puis je prévoyais de travailler jusqu’à vingt-trois heures avant d’aller me coucher, mais ce jour-là, je sentais qu’il y avait quelque chose d’étrange dans l’air, comme si quelque chose dans cette ville n’aurait pas dû être là.
Je m’arrêtai au milieu de la rue pour regarder autour de moi, mais je ne trouvai rien d’anormal. La rue était pleine d’agitation entre les magasins décorés de vitrines de Noel en cette fin d’année, les gens se pressant pour rentrer chez eux à cause du froid mordant et les simples passants venus admirer le paysage. Non, vraiment, tout était normal, je devais me faire des idées.
Au moment où je voulus reprendre ma route, quelqu’un me rentra dedans et je tombai à la renverse. Je n’eus même pas le temps de voir le visage de cette personne car elle s’enfuit immédiatement sans demander son reste.
-Vous pourriez faire attention, imbécile ! Hurlai-je à travers la rue, furieuse.
Cet idiot n’avait non seulement pas daigné s’excuser mais en plus, toutes mes affaires s’étaient éparpillées sur le sol. Toujours hors de moi, je les rassemblai lorsque je vis un petit bout de papier qui n’était pas à moi. Certainement cette personne l’avait fait tomber. Je m’apprêtai déjà à le déchirer en mille morceaux pour passer ma colère mais quelque chose me retint et je me contentai de lire ce qui était écrit dessus. Il s’agissait de l’adresse de quelqu’un que je connaissais : Fukuhara Nagisa, l’une des amies de lycée de mon père.
Il n’y avait pas grand-chose d’étonnant là-dedans, cette ville était si petite que tout le monde ou presque se connaissait. Non, ce qui était plus intriguant en revanche était le deuxième nom inscrit au dos du papier : Laura Garden.
Ce nom éveilla comme un lointain souvenir en moi. Je l’avais déjà entendu auparavant mais il m’était impossible de me souvenir où. Je n’aimais pas laisser une question sans réponse, surtout lorsque je savais que je la connaissais. C’est pourquoi, je décidai de faire un léger détour par la maison de Nagisa. Après tout, si les deux noms se trouvaient sur un même bout de papier, cela devait signifier qu’elles se connaissaient toutes les deux.
Je pris la route qui menait chez l’amie de mon père et j’en profitai pour admirer le paysage. Je passais rarement dans cette partie de la ville. En fait, je ne connaissais presque que le chemin pour aller à l’école puisque je ne m’autorisais guère à aller gambader après les cours. La route longeait la mer, calme, bleue, scintillante au soleil couchant, et au loin, une grande falaise surplombait l’étendue d’eau, comme un gardien veillant sur l’entrée d’un temple. Ma mère m’avait souvent parlé de cette falaise. Apparemment, c’était un endroit très cher aux yeux de mon père mais elle ne m’avait jamais dit pourquoi.
Je continuai ma route en tournant dans la grande avenue où logeait Nagisa. Après quelques minutes de marche supplémentaires, j’arrivai sur le palier et un doute m’envahit. Qu’allais-je lui dire pour justifier ma venue ? Je ne pouvais pas simplement pointer le bout de mon nez en demandant qui était cette Laura…
Pendant que je réfléchissais, une voix familière m’interpela derrière moi.
-Oh, mais si ce n’est pas la petite Iori, ça faisait un bail dis-moi.
Je me retournai et l’amie de mon père apparut, un sac de courses à la main. C’était une femme brune, aux cheveux assez courts tombant juste au niveau de ses épaules. Ses yeux marron clair reflétaient une grande gentillesse et elle avait conservé un visage assez enfantin malgré qu’elle ait eu le même âge que mon père. Elle portait une grosse laine et une écharpe que je lui enviai en cette fin de mois de novembre. Je fus assez surprise qu’elle ait aussi peu changé en quatre ans alors que mon père, lui, avait considérablement maigri, avait gagné de nombreuses rides sur le front et les joues et commençait à perdre ses cheveux grisonnant.
Elle me sourit en me voyant, sourire que je lui rendis sans trop de difficultés. Après tout, elle s’était un peu occupée de moi juste après la mort de ma mère et je lui étais redevable.
-Bonjour Tante Nagisa ; lançai-je en essayant de paraitre enjouée. Oui, ça faisait longtemps en effet, presque quatre ans.
-Et en quatre ans, tu n’as toujours pas compris que tu ne devais pas m’appeler Tante mais simplement Nagisa ? Tu ne me rajeunis pas, tu le sais ça ?
Je ris de bon cœur. Oui, pendant tout le temps où elle s’était occupée de moi, elle m’avait répété cette phrase en boucle, mais j’étais butée et je n’arrivai pas à me débarrasser de cette mauvaise habitude.
Elle me proposa d’entrer, ce que j’acceptai et elle me laissa quelques minutes dans le salon, le temps de ranger ses courses.
L’intérieur était assez sobre. Une vieille télévision datant certainement des années 2010, quelques canapés, des chaises, une table et des tapis au sol. Dans un coin, il y avait également une étagère poussiéreuse sur laquelle s’entassaient des tonnes de papiers et de livres.
Ne sachant pas quoi faire, je m’approchai pour voir s’il n’y avait pas quelques bons ouvrages qui m’occuperaient en attendant et je tombai sur une chose qui attira mon attention ; un vieil album photo.
-Ta…Nagisa, je peux regarder tes photos ? Lui demandai-je.
-Vas-y, fais comme chez toi Iori, je n’en ai plus pour longtemps ! Me répondit-elle depuis la cuisine.
J’ouvris l’album et la première photo me laissa bouche bée. Il était marqué en dessous : « Année 2014-2015, Club de duel de monstres ». La photo représentait un groupe de jeunes de mon âge avec en arrière-plan, la cour de mon lycée. Je reconnus sans difficulté Nagisa, la présidente Hikari, Lucky Alan, mon père et ma mère. Ils semblaient tous si heureux à l’époque, qui aurait pu croire que mon père ait pu sourire comme ça un jour…
Il y avait également une autre fille sur cette photo : Grande, brune aux yeux vert émeraude, le visage fin et mature, mais une certaine tristesse émanait de son magnifique sourire. C’était la première fois que je la voyais. Qui pouvait-elle bien être ? Mon père ne m’avait jamais évoqué l’existence de cette fille dans son club de duel. Il ne parlait que de la présidente Hikari comme quelqu’un d’insupportable mais avec un bon fond, de Nagisa, la petite fille ayant surmonté les épreuves les plus rudes, d’Alan, le rigolo de la bande et de ma mère, celle qui mettait de l’animation dans ses journées.
Nagisa sortit de la cuisine au même moment en soupirant et râlant contre l’âge et j’en profitai pour lui montrer la photo.
-Ah, le club de duel, c’était quelque chose ça, oui ; soupira-t-elle, nostalgique avec un léger sourire. Il faudra que je fasse une réunion un de ces quatre, ça fait si longtemps que nous n’avons pas été tous réunis.
-Et dis-moi, cette fille brune sur la photo à côté de mon père, qui est-ce ? La questionnai-je en la lui désignant.
Un voile de tristesse passa furtivement devant ses yeux qu’elle tenta de masquer avec un sourire, mais ce dernier ne fit qu’amplifier son expression. Nagisa prit l’album dans ses mains et contempla cette photo pendant deux bonnes minutes durant lesquelles je ne savais pas comment regagner son attention. Finalement, elle me le rendit et dit :
-Déjà vingt-six ans…Le temps passe trop vite ; murmura-t-elle.
-Il s’est passé quelque chose avec cette fille ?
Soudainement, je ne sais pas pourquoi mais une illumination me passa par la tête.
-Serait-ce elle, Laura Garden ?
-Co…Comment connais-tu ce nom Iori ? Bégaya ma tante, surprise.
-Cela n’a pas vraiment d’importance, cependant, je ne connais que son nom mais je n’ai aucune idée de qui elle peut être. Elle était un membre de votre club aussi ? Etait-elle une amie de mon père ? Que lui est-il arrivé pour que mon père ne m’en parle jamais ?
Nagisa s’assit sur l’un des fauteuils et me parut soudainement bien plus âgée et fatiguée qu’elle ne l’était.
-Oui, Laura était une amie de ton père, je dirai même plus qu’une simple amie pour lui. Je ne connais pas les détails, mais ils étaient très proches, bien plus proches que ta mère et lui ne l’ont jamais été.
-Mon père aimait cette Laura plus qu’il n’a jamais aimé ma mère ? M’étranglai-je.
-Oui. Même si je ne doute pas de son amour pour ta mère, celui qu’il éprouvait pour Laura était bien plus fort.
-Dans ce cas-là, pourquoi a-t-il épousé ma mère plutôt que cette Laura ?
Nagisa ferma les yeux et son sourire forcé disparut de sa figure pour ne laisser place qu’à la tristesse.
-Cela remonte à dix ans avant ta naissance. Ton père, ta mère, Miyako, Alan, Laura et moi-même avons été impliqué dans un combat qui nous dépassait largement. Tu as certainement déjà du entendre parler de la grande guerre contre les démons, guerre qui n’a jamais eu lieu en réalité ?
-Oui. En cours d’histoire, on parle d’une période de plusieurs semaines d’ombre, semaines pendant lesquelles de nombreuses personnes ont péri à cause d’un démon du nom de Gariatron.
-Oui, et par la suite, Gariatron est revenu, ainsi que ses frères d’armes. Nous nous sommes opposés aux démons et Laura est morte en essayant de protéger ta mère, l’émissaire de Luminion, le démon originel de l’éclat, de Gariatron.
Nagisa marqua une pause à ce moment du récit. Alors comme ça, cette Laura avait sauvé ma mère ? Au fond de moi, deux sentiments s’affrontaient. La jalousie et la colère contre cette personne ayant une plus grande place dans le cœur de mon père que ma mère, et en même temps, une certaine reconnaissance, car sans elle, je n’aurais peut-être jamais vu le jour…Mais une dernière question restait en suspens, une question dont je devais connaitre la réponse absolument.
-Dis, pourquoi mon père ne m’en a jamais parlé ? Je veux dire, s’il l’aimait tant que ça, pourquoi a-t-il vécu jusque-là comme si ma mère était tout pour lui ?
-Ta mère était tout pour lui. C’est elle qui l’a aidé à surmonter la mort de Laura, sans elle, ton père serait mort à l’heure actuelle.
-Et toi ? Et la présidente Hikari ? Et Alan ? Ne pouvaient-ils pas jouer ce rôle ?
-Ta mère, tout comme Laura, a partagé avec ton père des péripéties les ayant rendus extrêmement proches. C’est pourquoi, elle était la seule à pouvoir combler le vide laissé par Laura dans le cœur de ton père.
-Peut-être mais…
Nagisa se releva et me prit dans ses bras, comme elle l’avait si souvent fait après la mort de ma mère lorsque j’avais peur ou que je me sentais seule.
-Iori, il est normal que tu doutes, mais je peux t’assurer que si ta mère n’avait été qu’un substitut à Laura, tu ne serais jamais née, et ton père ne se serait pas occupé de toi comme il l’a fait jusqu’à la mort de ta mère. Les choses sont comme elles sont, tu ne peux pas les changer. Laura est morte, ton père a épousé ta mère, tu es née, ce sont les faits et tu dois les accepter. Ton père a retrouvé le bonheur après la guerre. Il ne tient qu’à toi de le lui redonner à nouveau.
-Tante Marie m’a dit la même chose il y a quatre ans ; dis-je en souriant légèrement.
Je restai encore chez Nagisa jusqu’à la tombée de la nuit avant de repartir. Même si j’avais appris des choses que j’aurais préféré ne pas savoir, j’étais tout de même contente de les avoir apprises. A présent, j’étais vraiment persuadée que j’étais la seule à pouvoir sauver mon père, tout comme ma mère l’avait fait vingt-six ans avant moi.
Lorsque je franchis le portail de notre manoir, je fus surprise de voir la porte d’entrée ouverte ainsi que de nombreuses voitures garées devant la maison. J’eus soudain un très mauvais pressentiment et je me mis à courir jusqu’au manoir avant d’entrer dans le hall en trombe.
-Papa ! M’écriai-je à peine rentrée.
Personne ne me répondit et je commençai vraiment à m’inquiéter. Je regardai de tous les côtés et je finis par distinguer comme des voix provenant du salon. Je ne perdis pas une seconde et j’ouvris les portes de la pièce avant de me retrouver nez à nez avec trois grands gaillards aux airs peu amicaux qui me barrèrent l’entrée et devant eux, il y avait une autre personne, essayant de parler à mon père, assis à une table, une bouteille de vin à la main.
Cette dernière se retourna et je la reconnus immédiatement. De longs cheveux rouges comme les flammes et un visage effilé et froid comme la glace, des yeux bleu azur et une longue mèche de cheveux lui tombant sur l’œil droit, il ne pouvait s’agir que de…
-Pr…Présidente Hikari ?



Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 28 Fév - 17:05

meme chose que sur otk



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fic] L'ascension des démons
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Les démons majeurs ? lequel choisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events