Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» happy birthday papa pingouin
par honest Sam 29 Juil - 23:32

» [Fanfic] Mystères à Kalos
par honest Mar 18 Juil - 10:19

» Faeris
par honest Mer 12 Juil - 13:46

» Le démon d'un autre monde
par honest Mer 12 Juil - 10:23

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Lun 3 Juil - 18:15

» absence temporaire
par mentali71 Mer 7 Juin - 17:14

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
[Fic] L'ascension des démons
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35350 messages dans 1144 sujets

Partagez | .
 

 [Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: [Fic] L'ascension des démons   Dim 13 Juil - 1:17

Rappel du premier message :

yo! Bon, la saison 1 étant terminée, voila la saison 2 de la fic. Je vais tenter de corriger tous les petits points qui semblaient foireux dans la 1ere partie de la fic, donc soyez durs dans vos critiques pour que je ne refasse pas les mêmes erreurs Wink 
petite précision tout de même, à présent, nous aurons comme personnages principaux Laura et Darksky, et de temps en temps angéla. Quant à drago...vous verrez bien^^
sur ce, voila le prologue! Smile 


prologue:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Heart



Messages : 4590
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 14 Jan - 0:14


Chapitre 29 : Torrent Impétueux

Ce long couloir si sombre…il éveillait quelque chose en moi, comme un lointain souvenir, une illusion perdue, un rêve se perdant dans la brume de mon esprit. Depuis mon arrivée dans ce monde, j’avais l’impression d’oublier de nombreuses choses sur mon passé. Même si tout paraissait clair dans ma tête sur ma vie, ma famille, mes amis et moi-même, je gardais en moi cette sensation que certaines choses m’échappaient. Des choses sans importance peut-être, des futilités que n’importe qui aurait oublié de toute façon, mais je savais qu’il me manquait quelque chose, comme une zone d’ombre que l’on aurait effacée de mon esprit lorsque je suis passé de mon monde à celui dans lequel je vis actuellement. Ce sentiment état né après la défaite d’Hélios et n’avait fait que grossir pendant les six mois qui suivirent. A présent, j’en avais la certitude : mon passé n’était pas celui que je croyais être.
Lorsque je regardais les murs de pierre sombre qui m’entourait, la nostalgie m’envahissait, comme si j’avais connu une architecture similaire des années plus tôt.
J’avançais lentement, pas à pas, non pas par peur, mais par intrigue. Je voulais comprendre pourquoi tout ce qui se trouvait dans cette forteresse m’était si familier.
-Drago, tu ferais mieux de te dépêcher, les démons ne t’attendent pas pour attaquer ; me conseilla Théa en me faisait revenir à la réalité.
-Oui, désolé, c’est simplement que…j’ai l’impression de connaître cette forteresse ; lui avouai-je.
Ma sœur grimaça comme si je venais de percer à jour l’un de ses secret et Ladd apparut à son tour. Depuis quelques temps, il avait abandonné mon apparence pour prendre celle d’un homme adulte, aux cheveux noirs et aux yeux dorés. Les traits de son visage reflétaient en même temps la sagesse de quelqu’un ayant vécu énormément de chose, mais également la force de quelqu’un pouvant encore écraser ses ennemis d’un seul regard.
-Drago, pour le moment, contente-toi de vaincre les démons, tu ne dois penser qu’à la victoire et ne pas te laisser distraire par des futilités de ce genre.
-Futilités ? Répétai-je en fronçant les sourcils. Si ma mémoire me fait bien défaut, les démons sont bien la dernière de mes priorités dans ce cas !
-N’oublie pas que ce monde est le tien, tu peux considérer ta vie passée comme un rêve, un rêve qui s’effacera avec le temps.
-Quinze ans ! Un rêve de quinze ans, tu ne trouves pas ça un peu long Ladd ? Tu insinues que je suis né l’année dernière ? Que tout ce que j’ai vécu jusque-là n’a aucune importance ?
-Apparemment, cela n’en a aucune puisque tu as essayé de mettre fin à tes jours et que tu n’y as jamais repensé depuis ton arrivée ici ; répliqua l’esprit de duel.
Je m’arrêtai soudainement et je me retournai, hors de moi. J’avais vraiment l’impression de n’être qu’une marionnette pour Ladd et ma sœur, qui m’utilisaient afin d’arriver à des fins qu’ils ne pouvaient accomplir seuls. Depuis mon arrivée dans ce monde, je n’avais fait qu’obéir bien sagement à ce que tout le monde me disait, je commençais à en avoir assez de ne pouvoir agir par moi-même. Si l’objectif d’Hélios était bien de combattre Armageddon en ralliant les démons à sa cause, alors pourquoi n’avais-je pas choisi de me joindre à lui mais m’étais-je retrouvé de force dans son camp de par mes ancêtres et mon pouvoir ?
Théa soupira et Ladd leva les yeux vers le plafond puis les deux esprits se regardèrent et hochèrent tous les deux la tête puis me sœur me regarda tristement.
-Ce que tu as perdu Drago, je ne peux pas te le rendre.
-Tiens donc, alors comme ça, mes souvenirs ont été modifiés et tu le savais mais tu n’as jamais rien dit ? Rétorquai-je en lui lançant un regard noir.
-Ce n’est pas aussi simple que tu le crois, il n’y a aucune force rentrée en jeu, il n’y a que toi. C’est comme si tu cerveau avait réécrit ton histoire lorsque tu es arrivé dans ce monde. Tu as toi-même écarté certains souvenirs et tu les as remplacés par d’autres.
-Et tu ne pouvais pas me le dire plus tôt ?
-Les souvenirs sont un poids, lorsque tu peux t’en débarrasser, fais-le, c’est le seul moyen d’avancer.
-Evidemment, mais sur le chemin que j’ai emprunté à cause de vous, il n’y a aucune bifurcation désormais ! Je suis simplement Drago, l’élu des dieux qui doit combattre les démons puis Armageddon, mais une fois que tout cela sera terminé, que deviendrai-je ? Qu’adviendra-t-il de la personne n’ayant que l’ombre derrière et devant lui ? Je n’aurais d’autre choix que de sauter les deux pieds dedans encore une fois, c’est cela que vous voulez ? Je ne vis que pour réaliser la prophétie, la combattre et sortir victorieux avant de sombrer ?
Ma sœur tenta de répondre, mais je n’avais plus envie de perdre mon temps. Je sortis de mon deck les cartes du dragon de la lumière et des ténèbres et celle de la magicienne des ténèbres et je les jetai par terre. Immédiatement, les deux esprits disparurent de ma vue comme je l’espérais. Je commençais à en avoir assez de ceux deux-là. S’ils voulaient tant que ça que j’efface mon passé, alors voilà, c’était fait, les deux dernières personnes me reliant à mon passé venaient disparaitre. Il était grand temps que Drago Mio vole de ses propres ailes. Il y avait cependant un point sur lequel j’allais suivre ce que ces deux-là me disaient : j’allais vaincre les démons et ramener la paix, mais pas pour Ladd et Théa, mais pour Angéla, June, Maya, Ambre, Darksky et tous les membres de son club, pour le professeur Wheeler et Mai, pour Toru, Misaki et tous les autres m’ayant accueilli dans ce monde en ne sachant même pas qui j’étais, pour eux, j’allais enfin m’acquitter de cette dette.
-Et après ? Dis-je à voix basse dans un murmure.
Je regardai une dernière fois les deux cartes trainant sur le sol avant de leur tourner le dos définitivement et m’avancer plus profondément dans cette forteresse.
J’avançai sans me retourner, sans penser aux deux amis que je venais de laisser derrière moi, je me contentai d’aller toujours tout droit, toujours plus loin, dans ce long, long couloir de pierre grise.
J’avais l’impression d’avoir marché plusieurs kilomètres lorsque le décor changea enfin, de manière brutale en plus.
Le couloir débouchait sur une vaste salle remplie d’eau…Je ne m’attendais vraiment pas à tomber sur un tel endroit et je freinai brutalement sous peine de tomber droit dans cette mer intérieure…Non, c’était plus qu’une simple mer, c’était la recréation exacte d’un port de plaisance comme j’avais pu en voir sur les côtes. Plusieurs bateaux s’alignaient derrière différents ponts de bois auxquels ils étaient amarrés. Il y en avait de toute sorte, allant de la petite barque à la grande frégate à voile en passant par les classiques yacht et les bateaux de pêche. Le plafond était peint de telle façon à recréer un ciel bleu comme l’azur sans aucun nuage. Etrangement, un léger vent apportant les bonnes odeurs de la mer soufflait également. Sans les murs délimitant cet espace clos, j’aurais eu du mal à croire que j’étais vraiment à l’intérieur d’une véritable forteresse.
Au large, un bateau un peu plus gros que les autres se dessinait dans le bleu de l’eau, tel un mirage caché par la brume. Je distinguai néanmoins qu’il ressemblait à ces gros navires de croisière avec ses hautes cheminés crachant une fumée noire sans pour autant que le bateau ne bouge, comme s’il s’était échoué contre un récif.
-Tu as vu Théa, c’est…
Je me repris immédiatement en me souvenant que je l’avais abandonnée avec Ladd. Je n’avais pas besoin d’elle après tout. Si elle préférait jouer avec ma vie plutôt que de veiller sur moi, je n’avais plus rien à faire avec elle.
Je tournai ensuite la tête vers la gauche et je vis quelqu’un debout sur la jetée surplombant la mer. Il s’agissait vraisemblablement de Kyuryu. Parfait, j’allais pouvoir lui régler son compte rapidement et sauver Angéla et les autres.
Je m’avançai vers lui, mais étrangement, il ne bougea pas d’un pouce alors que mes pas résonnaient tout de même sous la haute voute de la forteresse. Même lorsque je fus à quelques pas de lui, il ne semblait pas me remarquer et continuait à fixer la mer, inlassablement.
Je remarquai alors ses vêtements ordinaires…trop ordinaires pour un serviteur d’un démon : un simple pull rayé bleu et blanc, un pantalon noir et au bras, un béret blanc et rouge sur la tête et un ciré jaune posé sur un poteau à côté de lui.
Je me raclai la gorge et il sembla enfin notifier ma présence et tourna la tête lentement vers moi puis me regarda avec un regard vide à glacer le sang.
-Un visiteur ? C’est rare, personne n’ose s’aventurer dans le domaine de Kyuryu, pas même mes subordonnés ; dit-il d’une voix éteinte.
-Kyuryu, je suis venu…Commençai-je avant de me faire interrompre.
-Je sais très bien ce que tu es venu faire…mais vois-tu, je ne suis pas d’humeur à me battre aujourd’hui. Alors fais ce que bon te semble. Si tu veux voir Syphos, passe simplement ton chemin et ignore-moi, je ne t’empêcherai pas de passer.
Le vieil homme s’arrêta là et recommença à fixer la mer. Je ne savais plus quoi faire. J’étais venu dans l’espoir de convaincre Kyuryu de raisonner les démons ou alors le combattre s’il refusait mais là…il faisait simplement comme si toute cette crise n’existait pas, comme si, peu importe le sort du monde, il resterait là à fixer l’océan jusqu’à la fin.
C’était l’occasion rêvée pour aller défier immédiatement les démons, mais quelque chose dans l’attitude de cet homme me gênait. Sa voix, son regard, son visage pâle, sa volonté, tout était éteint chez lui et, même s’il était notre ennemi, je ne pouvais m’empêcher de ressentir de la pitié à son égard.
Théa et Ladd m’auraient certainement dit de le laisser tomber et saisir ma chance, mais ils n’étaient plus là pour me dire quoi faire, je devais écouter ma propre raison, pas la leur, et cette dernière me commandait à ce moment-là d’aider, non pas l’ennemi Kyuryu, serviteur de Syphos, mais le vieil homme éteint que j’avais en face de moi.
-Kyuryu, affrontez-moi en duel ! Lançai-je dans l’espoir de le faire réagir.
Il me répondit par un simple grognement mais ne fit rien de plus. Je me mis alors juste devant lui de façon à lui boucher la vue et il fronça les sourcils.
-Qu’y-a-t-il encore gamin ? dit-il d’une voix plus agressive. Je t’ai dit de partir et de me laisser.
-Kyuryu, expliquez-moi, êtes-vous un serviteur de Syphos oui ou non ?
-Je partage les mêmes convictions que lui, rien de plus. Mais maintenant, il n’y a plus rien à faire, quoique vous fassiez, je ne peux plus rien pour m’y opposer, telle la tempête balançant un chalutier en pleine mer, le pauvre marin ne peut que regarder son bateau couler et doit couler avec lui.
-Si vous partagez les mêmes convictions que lui, vous devez combattre le destin j’imagine ? Dans ce cas, pourquoi être aussi défaitiste ?
Le vieil homme se leva péniblement et se prit la direction de l’un des quais, y descendit lentement et m’invita à le rejoindre d’un regard vide. Je descendis sur les petits ponts de bois à mon tour et je m’arrêtai à côté de lui, juste devant un grand voilier à trois mats, une frégate pour être exacte, comme celles que l’on peut voir dans les livres d’histoire. Seule sa coque en métal rappelait qu’elle devait être neuve.
Kyuryu monta sur le pont et je fis de même puis il effleura de la paume de la main le mat principal avec un air nostalgique. Je ne comprenais pas où il voulait en venir jusqu’au moment où il se tourna vers moi, un médaillon en or dans une main, un une photo dans l’autre, rouleau qu’il me tendit.
-Qu’est-ce…
-La raison pour laquelle je me suis engagé au service de Syphos il y a maintenant presque vingt ans se trouve sur cette image, figée dans le temps.
J’attrapai avec précaution le bout de papier et ce que je vis dessus me surpris : il y avait un homme d’une quarantaine d’années, je reconnus Kyuryu habillé d’une veste de marin d’où pendaient de nombreuses décorations, et portant un béret de la marine, aux côtés d’une petite fille aux cheveux blancs comme la neige et aux yeux rouges comme le sang, mais qui souriant chaleureusement en tenant la main de Kyuryu. Son visage était assez rond, elle ne devait pas avoir plus de six ou sept ans mais semblait plus grande que son âge par sa taille. Elle portait une simple chemise blanche et une courte jupe unie à sa chemise. Les deux personnes faisaient face à l’objectif sur un fond marin, avec un voilier en arrière-plan, le même que celui sur lequel je me trouvais.
J’eus un hoquet de surprise en reconnaissant cette fille sur la photo.
-T…Terra ? Bégayai-je.
Un faible sourire éclaira brièvement le visage du vieil homme.
-Terra…est votre fille ? Demandai-je, abasourdi.
-Non, elle ne l’est pas, mais je la considère comme telle. Après tout, je ne sais même pas si j’ai déjà une fille ou non…
-Que voulez-vous dire ?
-C’est très simple : le Kyuryu que tu vois devant toi est né à quarante ans. Avant ça, il n’y a rien que le néant et des bribes de souvenirs lointains.
-Attendez, Kyuryu, vous êtes…amnésique ?
-Oui, je le suis. Kyuryu n’a pas de passé, il n’a pas de futur, il n’a que le présent et Terra, ce sont les dernières choses qu’Armageddon m’ait laissé il semblerait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 14 Jan - 20:22

ok la je suis paumé



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 14 Jan - 21:15

ah qu'est-ce que tu as pas saisi dans ce chapitre? x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 15 Jan - 17:50

c'est pas que j'ai pas piger mais c'est que le coup de l'amnesique et tout j'aime pas



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 14:42

J’allais lui en demander plus lorsque je sentis que le bateau sur lequel nous nous trouvions se mettait à bouger. Lentement, le port s’éloignait de moi et une épaisse brume nous entoura, nous cachant totalement la vue. Je n’avais pas prévu ça et j’ordonnai à Kyuryu de faire revenir ce bateau immédiatement pour aller combattre les démons mais c’était comme s’il ne m’entendait pas et que son navire bougeait tout seul, même si les voiles n’étaient pas dépliées. Je l’agrippai alors par le col mais il me répondit simplement par :
-Ne voulais-tu pas comprendre pourquoi je m’étais engagé auprès de Syphos, Drago ?
Je le relâchai, conscient de ma propre erreur et cette fois, je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même. J’allais donc devoir assumer, et qui sait, peut-être que j’allais réussir à convaincre Syphos de rejoindre nos rangs en le connaissant mieux.
La brume finit par se dissiper légèrement et me laissa entrevoir une petite ile sur laquelle nous accostâmes. Kyuryu descendit du navire et je le suivis sur cette plage de sable fin. Etions nous réellement encore à l’intérieur de la forteresse ? J’avais vraiment du mal à le croire…
Soudain, je vis quelqu’un marcher sur le sable à côté de nous et j’eus un hoquet de surprise en reconnaissant le Kyuryu de la photo, à quarante ans, et lorsque je me tournai vers le vieil homme, je ne vis que son regard vide dans ses yeux.
Le quadragénaire boitait et d’énormes cernes entouraient ses yeux, comme s’il n’avait pas pu se reposer depuis des jours. Ses habits étaient en lambeaux, et il était visiblement affamé vu sa maigreur.
-Lorsque je me suis réveillé sur la page de cette ile, j’étais seul et sans passé ; déclara alors soudainement Kyuryu. Je ne savais même pas comment je m’appelais ni ce que je faisais là alors je suis resté sur cette plage plusieurs jours, jusqu’à ce que la faim ne me le permette plus et je me suis enfoncé dans la jungle.
Effectivement, le jeune Kyuryu se dirigeait vers les grands arbres plus éloignés de la plage et disparut rapidement de notre vue. Comment avais-je pu atterrir dans les souvenirs de Kyuryu ? Etait-ce la le pouvoir de Syphos ? Je voulus demander à Ladd mais je me rappelai une fois de plus qu’il n’était plus là, lui qui savait tant de choses que j’ignorais…
Accompagné du vieil homme, je suivis le jeune Kyuryu à travers la forêt d’arbres tropicaux. Nous arrivâmes rapidement à une petite clairière ensoleillée et le jeune serviteur de Syphos s’y arrêta puis regarda le ciel avant de s’effondrer par terre puis toute l’ile devint noire d’un seul coup.
-Je me suis évanoui par manque de nourriture et de sommeil, donc mes souvenirs sont interrompus ; dit Kyuryu d’une voix toujours aussi éteinte.
La clarté revint quelques secondes plus tard et nous nous retrouvâmes dans une sorte de grotte où étaient entreposées toutes sortes d’affaires, modernes comme des chaises et des tables en plastique, et anciennes comme un vieux lit en bois brut, un filet, une lance et une armoire. Ce décor était vraiment déstabilisant mais ce qui l’était encore plus, c’était cette petite fille assise à côté de Kyuryu. Ses cheveux étaient blancs comme la neige et ses yeux rouges comme le sang mais elle regardait l’homme affaibli avec compassion et inquiétude. Elle ne portait sur elle qu’une légère robe brune très abimée ainsi qu’un bracelet d’or au poignet et ne devait pas avoir plus de six ou sept ans.
-Terra…
Oui, c’était bien elle, la jeune fille sur la photo, la servante de Tellas et cette petite fille ne formaient qu’une seule et même personne que je connaissais sous le nom de Terra, mais lorsque je voulus en demander d’avantage au vieil homme, il ne me regarda même pas et continua à fixer la scène d’un air triste.
L’homme au sol se releva alors en grimaçant et en gémissant puis écarquilla les yeux en voyant la petite fille qui lui souriait d’un air soulagé.
-Oh, tu es enfin réveillé, je suis rassurée ; dit-elle avec entrain.
-Où…suis-je ? Demanda timidement le jeune Kyuryu, déboussolé.
-Je t’ai trouvé dans la forêt, inconscient alors que je chassais. Tu as de la chance que je sois passée, sinon les bêtes sauvages t’auraient certainement dévoré !
Terra se mit à rire en disant ça tandis que le serviteur de Syphos pâlit.
-Et bien…je crois que je te dois la vie, merci beaucoup…
-Ce n’est rien, c’est tellement rare de voir quelqu’un ici.
-Attends, tu vis seule ? Reprit Kyuryu étonné.
-Bah oui, pourquoi ?
-Je…c’est étonnant que tu aies réussi à survivre dans cet environnement par toi-même alors que j’ai failli y passer…
-J’ai bien eu des parents il y a longtemps mais ils ne sont plus là à présent, alors je dois me débrouiller seule !
-Oh, je vois…
-Mais je ne me suis pas présentée, je m’appelle Terra ! Et toi ?
-Euh…je ne sais pas ; lui répondit-il avec un sourire triste. Je ne sais ni où je suis, ni pourquoi je suis là et encore moins qui je suis.
-Dans ce cas, que dirais-tu de rester un peu avec moi ? Proposa la petite fille avec entrain.
-Tu demande à un inconnu…de rester avec toi ?
-Qu’y a-t-il d’étrange à cela ? Répondit la fille, étonnée.
-Non, rien…De toute façon, je ne pense pas pouvoir me débrouiller seul, donc pourquoi pas, du moins, le temps que je retrouve la mémoire…
L’île redevint noire puis je me retrouvai à nouveau sur le bateau, mais ce dernier était de retour au port. Avais-je rêvé ? Non, tout cela était bien trop réelle et cohérent, je venais vraiment de voir les souvenirs de Kyuryu par le biais de cette étrange brume. Ce dernier était toujours à côté de moi et prit la parole avant moi :
-Comme tu peux le voir, je n’ai jamais pu la retrouver. Cependant, un bateau de sauvetage est venu me rapatrier et Terra m’a accompagné. Si j’avais su tout ce qui allait se passer, jamais je ne lui aurais proposé. Si elle ne m’avait jamais rencontré, elle n’aurait pas eu à porter le même fardeau que moi et serait restée sur cette ile, belle, innocente et pure. C’est l’une des raisons pour lesquels j’ai rejoint Syphos, pour faire payer à Armageddon ce qu’il m’a infligé et ce qu’il a infligé à Terra. Elle ne méritait pas un tel destin mais cela ne va pas durer, je vais briser ce cycle et tout redeviendra normal pour elle, pour moi, pour nous tous !
Une flamme nouvelle venait de s’allumer dans le regard auparavant vide de Kyuryu. Je comprenais mieux à présent ses motivations. Tout comme moi, son passé n’était qu’un vague souvenir entouré de brume. Finalement, n’étions-nous pas dans le tort à vouloir combattre ces démons ? Non, je devais me sortir cette idée de la tête, de toute façon, il fallait empêcher Gariatron d’arriver à ses fins, telle était ma priorité, je ne devais penser à rien d’autre !
-Tu sais Drago, l’amnésie n’est pas toujours un mal ; déclara soudain le serviteur de Syphos.
-C…Comment ?
-Lorsque je fus sauvé, j’ai appris de nombreuses choses dont je ne suis pas fier aujourd’hui mais que j’avais oubliées et que j’aurais préféré laisser dans l’oubli.
-Mais tous les souvenirs heureux ? Vos amis, votre famille, votre vie passée, n’a-t-elle donc aucune importance ? N’êtes-vous pas frustré de savoir que vous avez vécu pour rien, pour recommencer à zéro ?
-Si, je suis frustré, tellement que cela m’a souvent empêché de dormir…mais là où Armageddon est encore plus cruel, c’est qu’il a fait en sorte que mon passé ressurgisse, mêlant ainsi deux facettes de mon être, deux vie différentes et incompatibles : celle de Kyuryu le marin et celle de Kyuryu, le père adoptif de Terra. Mes deux vies sont des mensonges, mais j’ai fait ce choix, qu’une fois Armageddon vaincu, j’abandonnerai définitivement l’ancien Kyuryu, même si cela signifie avoir perdu quarante ans de ma vie, il n’y a plus que Terra, cette ile déserte et moi à présent. Je suis mort lorsque mon bateau a coulé par un jour de tempête, et une nouvelle âme a pris place dans mon corps ce même jour et est née sur cette île, avec Terra.
Plus j’écoutais Kyuryu, plus je me laissais convaincre par ses propos. Ladd et Théa m’avaient non seulement menti mais ils étaient les derniers éléments me reliant à mon passé. Mais le passé est une chose finie, ma vie était à présent parmi Angéla et les autres, dans ce monde que nous avions protégé ensemble et que nous essayions de protéger une fois de plus. Oui, il était plus que temps d’aller de l’avant une fois pour toute et…
Je fus distrait par un bruit de pas provenant du même couloir que celui par lequel j’étais arrivé et Kyuryu leva la tête, aussi surpris que moi. Une ombre furtive passa au-dessous de nous telle un ninja et quelqu’un portant un grand manteau noir et une longue écharpe cachant son visage se posa sans un bruit sur le pont du bateau. Tout ce que je pouvais distinguer chez cette personne étaient ses longs cheveux si noirs qu’ils paraissaient presque bleus ses yeux, bicolores, et ces derniers me firent un choc. Je…je connaissais ces yeux verts comme l’émeraude et noir comme l’ébène.
-Encore un visiteur ? Je n’ai pas vu autant de monde dans mon sanctuaire depuis une éternité ; déclara Kyuryu.
La nouvelle venue, puisqu’il s’agissait sans aucun doute d’une fille, ignora sa remarque et me fixa d’un air sévère et je reculai d’un pas, troublé.
-Qu…qui es-tu ? Bégayai-je, peu assuré.
Lorsque je prononçai cette phrase, la jeune fille eu l’air troublée à son tour et me regarda avec étonnement et peine. Elle enleva alors son écharpe et me sourit légèrement.
-Désolée, tu n’as pas dû me reconnaitre dans cet accoutrement ; dit-elle d’une voix claire.
Cependant, je n’eus pas l’air de réagir comme elle s’y attendait car elle pencha la tête sur le côté et prit un air inquiet.
-Je suis désolé mais je répète ma question, qui es-tu ?
Elle écarquilla les yeux de surprise et lâcha l’écharpe qu’elle tenait en main puis ouvrit la bouche, mais aucun mot n’en sortit et elle tremblait. Kyuryu vint s’en mêler à son tour, ce qui ne fit qu’augmenter son malaise.
-Effectivement jeune fille, j’aimerais également savoir qui vous êtes. Vous avez pénétré dans mon domaine sans permission, donc la moindre des choses serait de vous présenter.
Le regard paniqué de la nouvelle venue passa successivement de Kyuryu à moi mais elle semblait réellement en état de choc.
-Allons, calme-toi, aucun d’entre nous deux ne te fera de mal…enfin, moi du moins, lui je ne sais pas trop.
-Mais…mais…Tu es bien Drago Mio ? Demanda-t-elle d’une petite voix peu assurée.
-Oui, effectivement, comment me connais-tu ?
-Tu…tu ne te souviens vraiment pas de moi ? Ce visage ne te dit donc rien ? Continua-t-elle en murmurant presque.
-Tes yeux me disent effectivement quelque chose mais…
Un déclic se fit alors dans ma tête. Ce souvenir manquant dans mon esprit qui me tiraillait depuis six mois et ces yeux vairons étaient liés, j’en étais persuadé.
-Est-ce que par hasard…on se serait connu dans….
Les yeux de la jeune fille s’illuminèrent d’espoir quand je dis cela.
-Oui, tu te souviens maintenant Drago ? C’est moi, Hoshino Asuna, ton amie d’enfance !
-Hoshino…Asuna…
A l’évocation de ce nom, mon cerveau fut comme attaqué par des milliers d’aiguilles et je dus me prendre la tête dans les mains tellement j’avais mal. Dans tous mes souvenirs, une fille aux cheveux bleus et aux yeux vairons fit son apparition au milieu du brouillard de mon esprit : dans le parc près de chez moi, à l’école, au collège et au lycée, à une fête foraine, et dans des centaines d’autres endroits que je connaissais, sans pour autant me souvenir de qui elle était vraiment. Elle était simplement présente dans des bribes de souvenirs mais je n’arrivais pas à savoir ce qu’elle représentait exactement pour moi.
La jeune fille, affolée, se précipita vers moi pour m’aider puis la douleur finit par disparaitre aussi vite qu’elle était apparue.
-Drago, tout va bien ? S’exclama-t-elle.
-Hoshino…Asuna…Répétai-je, réalisant avec peine ce qui venait de m’arriver.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 15:17

la je compatis avec kyuru



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 15:25

Woaw, Kyuryu est trop attendrissant avec son amnésie. Je l'imagine trop en séance chez un psy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 17:11

oh je vois que vous commencez à aimer kyuryu <3
ça tombe bien, je comptais approfondir un peu ce personnage par la suite ^^
et rien à dire sur la mystérieuse Hoshino Asuna? :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 17:25

peut etre une rivale ou une petite copine de drago ?



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 17:51

Kyuryu est trop génial ^^ J'aime ce genre de personnalité

Quant à Asuna, je dirais: Inconnue au bataillon. Mais je pencherai comme Mentali à savoir une petite copine de Drago mais qu'elle semblerait éprouver du ressentiment contre Drago
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 17 Jan - 21:55

oh bah tant mieux si tu l'aimes parce qu'il va avoir un rôle assez important dans la saison 3^^ (comme tous les serviteurs des démons mais osef :3)
ohoh, direct la petite amie pour vous 2, j'aime comment vous dites ça dès le début x) on verra bien qui elle est au fil du récit, je peux pas en dire plus^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 25 Jan - 0:19

Cette fille ne mentait pas, je la connaissais bel et bien, elle faisait partie de mon passé, de mon ancienne vie dans cet autre monde, avant ma rencontre avec Angéla, Darksky et les autres. Alors, devais-je l’abandonner comme j’avais abandonné Ladd et Théa ?
J’aurais bien voulu m’enfuir et attaquer immédiatement les démons pour me débarrasser d’elle, mais mes jambes ne voulaient pas bouger. Une partie de moi désirait plus que tout rester auprès de cette fille.
Etait-ce là ce que Kyuryu essayait de me dire ? Que lui aussi avait dû faire face à un dilemme épineux lorsque son passé l’avait rattrapé ?
Oui, toutes ses paroles prirent un sens. Au fond de moi, deux personnes s’affrontaient : le Drago heureux d’avoir retrouvée une amie qu’il croyait perdue, et le Drago ne désirant que sauver ce monde pour Angéla et les autres, et c’était ce conflit intérieur qui me paralysait totalement.
-J’ai eu tellement peur pour toi Drago ; s’exclama mon ancienne amie en me serrant dans ses bras.
-Mais comment…comment as-tu pu venir dans ce monde ?
-Tu ne me croirais jamais si je te disais que j’étais tranquillement assise dans mon canapé en train de regarder la télévision lorsqu’un type avec une cape et une couronne en or a surgit de nulle part et m’a demandé si je voulais le suivre pour sauver le monde !
-Ne me dit pas…que tu as accepté ? Demandai-je désespéré, comme si elle avait encore fait une bêtise et que j’y étais habitué.
-Bien sur que non mais il a ajouté que je pourrais te retrouver alors je n’ai pas hésité une seconde et j’ai fait le grand saut ! Me répondit-elle avec un large sourire.
-Mais…et ta famille ?
-Idiot, je te rappelle que je vis seule à cause du travail de mes parents qui les a obligés à partir en ville.
Effectivement, je m’en souvenais maintenant. Asuna avait son propre appartement et c’est pourquoi elle venait souvent chez moi parce qu’elle se sentait seule. Mais je n’arrivais toujours pas à la replacer exactement dans mon esprit encore embrouillé.
-Autre chose, comment m’as-tu retrouvé finalement, dans cette forteresse qui plus est ?
-Je te suis depuis ton retour dans cette ville qu’est-ce que tu crois ! Mais j’attendais le bon moment pour me montrer parce que je ne savais pas comment t’annoncer ma présence dans ce monde…
-Et donc…tu sais aussi ce que je suis en train de faire ? Continuai-je en espérant l’éloigner le temps de vaincre les démons.
-Oui, ces deux-là m’ont tout expliqué.
La fille aux yeux bicolores sortit de sa poche deux cartes et j’eus un mouvement de recul en les reconnaissant.
-Tu les as fait tomber de ta poche alors je les ai ramassées pour toi.
-Tu…Tu n’aurais pas dû…Rétorquai-je en serrant les dents.
Kyuryu s’avança à son tour et fronça les sourcils en examinant les cartes.
-Des esprits de duel ? Ne viens-tu pas de briser la fusion parfaite par hasard Drago ?
-C’est lui qui l’a brisée en me mentant, pas moi !
-Sais-tu ce qu’il reste lorsque le lien entre un esprit et son propriétaire est corrompu ? Si non, je t’invite à regarder dans ton deck.
Intrigué, je sortis mes cartes et instinctivement, je cherchais la carte fusion parfaite mais il me fut impossible de la trouver. A la place, il y avait une autre carte que je lâchai immédiatement en la voyant : fusion néant, la carte de Shadow. Kyuryu ferma les yeux et déclara :
-La fusion néant résulte d’une fission entre un esprit de duel et son possesseur. Une fois le lien rompu, la carte ne disparait pas, mais, ne pouvant trouver sa source d’énergie la puise dans le néant.
-Quelle importance ?
-Puiser l’énergie du vide n’est pas quelque chose que nous devrions pouvoir faire Drago. Cela n’a évidemment aucun impact, mais réfléchis-y simplement, une carte à laquelle tu n’es reliée en rien t’est-elle vraiment utile ?
Je regardai à nouveau la fusion néant de mon deck puis je me mis à me remémorer tout ce que j’avais dû endurer pour obtenir la fusion parfaite. Ladd m’avait accompagné durant ces six mois, il m’avait protégé, aidé, conseillé, entrainé et finalement, nous étions arrivés à une synchronisation parfaite. Mais ce mensonge sur ma mémoire…je ne pouvais tout simplement pas l’accepter. Même s’il faisait cela pour effacer mes regrets, j’étais persuadé qu’il y trouvait son compte également à me laisser dans l’ignorance, de même pour Théa.
Je me tournai vers Hoshino Asuna. Sans elle, jamais je n’aurais retrouvé la mémoire et j’aurais vécu dans le mensonge éternellement puisque Ladd et Théa refusaient de me dire quoique ce soit.
-Asuna, ces cartes, garde-les.
-Qu…quoi ? Tu n’es pas sérieux Drago ? Ces deux personnes sont vraiment attachées à toi, tu ne peux pas…
-Mais moi, je n’ai plus rien à faire avec ces deux-là !
Asuna fronça les sourcils et je reculai instinctivement, comme si mon corps connaissait cette réaction de sa part et réagissait de lui-même. Son œil vert brilla pendant une seconde avant que Kyuryu ne se mette entre nous deux.
-Drago, tu veux combattre les démons, oui ou non ? Si tel est le cas, n’as-tu pas mieux à faire que de faire des caprices ?
-Des…caprices vous dites ? Je vous signale que ces deux-là m’ont caché la vérité pendant plus d’un an !
-Mais maintenant que tu la connais, ne penses-tu pas qu’il est temps de tourner la page ? Il s’agit des prémisses d’une guerre, la fin justifie les moyens, tu ne dois pas t’occuper de détails, seul le résultat doit compter à tes yeux.
Je serrai les dents. Kyuryu avait raison, ce n’était même pas ma fierté que je remettais en jeu, simplement un caprice. Je ne voulais tout simplement pas avoir à faire à deux personnes s’étnt prétendus mes amis mais qui me mentaient dans mon dos. Et d’un autre côté, sans Ladd, je n’étais rien, je ne pouvais pas gagner ce combat sans ses conseils…
Finalement, je repris les deux cartes des mains d’Asuna et les deux esprits réapparurent, mais contrairement à ce que je pensais, ne m’agressèrent pas immédiatement et me regardèrent simplement d’un regard complaisant.
-Allons bon, c’est trop tard pour les excuses, je ne fais ça que pour Angéla, Darksky et les autres, j’aviserai plus tard.
-Angéla ? Qui est-ce ? Me demanda Asuna sur ses gardes.
Il ne fallait pas être un génie pour voir les sentiments de la jeune fille. Elle devait certainement être amoureuse de moi par le passé, et il ne fait aucun doute que je l’étais également. Mais à ce moment, je ne ressentais rien de plus que de l’empathie pour elle, c’est pourquoi je répondis en faisant mine de ne pas comprendre.
-Angéla m’a sauvé l’année dernière lorsque je suis arrivé dans ce monde, c’est une amie précieuse, c’est pourquoi, j’aimerais la sauver à mon tour. Mais pas qu’elle, tous ceux m’ayant accueilli alors que je n’étais qu’un inconnu.
-Je…je vois…Juste une amie…
J’entendis une explosion retentir à l’extérieur qui me ramena à la réalité. Je n’avais pas de temps à perdre à parler avec une ancienne amie ou un serviteur des démons, je devais me dépêcher. C’est pourquoi, sans un mot de plus, je rangeai les deux cartes dans ma poche et je me mis à courir vers la grande porte au fond de la salle. J’essayai de les ouvrir, mais rien à faire, elles étaient bel et bien fermées.
-Drago, une dernière chose avant que tu ne t’en ailles ; me dit alors Kyuryu arrivé à ma hauteur. Les démons ne sont pas vos ennemis, mais ils ne sont pas vos alliés non plus. Tout comme je ne me dresse pas sur ta route, les démons vous écouteront puis aviserons.
-Ca me rassure déjà un peu de savoir qu’ils ne sont pas des monstres sanguinaires…
-Et j’ai une faveur à te demander.
-Laquelle ? Répondis-je intrigué.
-Si jamais je n’étais plus en mesure de le faire, protège Terra pour moi.
-O…Oui, je veux bien, mais la protéger de qui ?
-D’elle-même. Elle n’est encore qu’une enfant dans sa tête, elle ne mesure pas la portée de ses actes et je ne serai pas éternellement là pour elle.
-Entendu, vous pouvez compter sur moi Kyuryu.
Je serrai la main du vieil homme et il me sourit, sourire que je lui rendis, puis il posa son doigt sur les grandes portes et j’entendis le bruit de rouage s’enclenchant. Les deux portes, lentement, commencèrent à s’ouvrir. Mais alors que je m’avançai déjà, une main sur mon épaule me retint fermement. Lorsque je me retournai, je vis Asuna me dévisager avec un regard à en faire pâlir plus d’un.
-Une minute Drago, tu ne comptais tout de même pas me laisser en plan une seconde fois j’espère ?
-Asuna, ce qui se trouve derrière cette porte n’est pas à prendre à la légère, nous pourrions bien mourir si nous échouons, tu devrais plutôt…
-Je devrais plutôt y aller avec toi et m’assurer que tu ne mourras pas, très bonne idée !
-Mais…
-Pas de « mais » qui tienne. J’ai déjà cru que tu étais mort pendant ces six derniers mois, et maintenant que je t’ai retrouvé, je refuse de te perdre à nouveau !
-Mais…est-ce que au moins…
-Est-ce que j’ai un deck ? Oui, l’homme en armure m’a demandé d’en prendre un avec moi avant de partir. J’ai acheté le tiers 0 du moment, je ne peux techniquement pas perdre !
Elle sortit de sa poche quelques cartes et je faillis m’étrangler en voyant son deck. Dans mon monde, il était réputé pour être l’un des plus cher existant, mais également l’un des plus puissants jamais créés...
-Alors, on peut y aller maintenant ?
-O…Oui, allons-y, je crois que tu n’as rien à craindre…
Ensemble, nous franchîmes les deux grandes portes, laissant Kyuryu derrière nous. Enfin, après plusieurs mois d’attente, nous allions faire face aux démons originels, et il était hors de question de les laisser se rallier à Gariatron, je comptais bien m’en occuper personnellement, Ladd ou pas Ladd.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 25 Jan - 17:45

oula je vois bien un deck performapal ou unautre deck bien chiant



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mar 26 Jan - 16:40

Le deck qu'elle va jouer est chiant oui, mais pas de pendule dans la fic à 2 exceptions près ^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mar 26 Jan - 20:18

mmh aller en T0 monarch ou BA



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 30 Jan - 14:17

J'ADOOOOOOOOOORE KYURYU PU**********************N !!!!!!!!!!!!! IL EST TROP GENIAL !!!!!!!!!!!!! <3

Sinon, le reste est pas trop mal et je me demande bien quel est ce Tier 0 dont Asuna parle (Télé-DAD ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 30 Jan - 14:21

ah, ça y est, tu laisses tomber nagisa pour kyuryu honest? :3
et surprise le tiers 0, on le verra dans quelques chapitres seulement^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 30 Jan - 14:25

Nan je la laisse pas tomber mais c'est juste que ça fait un moment que sa déprime n'est pas reparue (et bon, moi aussi, j'essaye un peu de me forcer à arrêter à déprimer) mais là Kyuryu m'épate comme pas possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 31 Jan - 21:51

Chapitre 30 : Forêt Impénétrable


Je regardai mon amie marcher devant moi, sa queue de cheval blonde se balançant gracieusement à chacun de ses pas. J’avais encore du mal à croire qu’elle était vraiment l’alliée de Luminion au même titre que Laura l’avait été avec Gariatron l’an passé.
Cependant, cette fois-ci, c’était différent, Saya était à mes côtés, elle m’épaulait et était restée fidèle à elle-même, toujours aussi joyeuse et insouciante, je n’avais aucune raison de m’en faire pour elle…Du moins, j’essayais de m’en convaincre.
Ce lien qui l’unissait à Luminion, je sentais que c’était ce même lien qui nous avait réunis mais qui était sur le point de nous séparer une nouvelle fois. Notre objectif était peut-être de trouver un terrain d’entente avec les démons, mais moi, je n’avais aucune envie de négocier et je n’espérais qu’une seule chose : qu’ils refusent. Je ne pouvais concevoir de m’allier avec les frères de celui m’ayant tout pris : mes parents, Marie, Laura et même ma jeunesse. Mais si cela arrivait, cela signifiait également la fin de mon aventure avec Saya car je savais qu’elle ne lâcherait pas l’affaire en tant qu’émissaire de Luminion.
Penser à ça me rendait malade. Une fois de plus, les démons allaient me prendre une des personnes les plus chères à mes yeux !
-Quelque chose ne va pas Darksky ? Me demanda Saya en s’arrêtant soudainement.
-Si, tout va bien, contentons-nous d’avancer ; répondis-je plus sèchement que je ne le voulais.
Je passai devant mon amie et je m’apprêtai déjà à reprendre notre route lorsqu’elle m’attrapa par le col et m’empêcha de continuer en me fixant avec des yeux assassins.
-Si tout allait bien, tu ne serais pas rouge comme une tomate, génie !
Je détournai le regard, n’osant affronter le sien. Je ne voulais pas m’allier aux démons, mais je voulais encore moins perdre ma meilleure amie, mais ça, il était hors de question que je lui révèle. La connaissant, elle aurait soit ri de ma bêtise, soit m’aurait laissé tomber sur le champ. C’est pourquoi, j’abordai un sujet tout aussi tendu.
-Saya, tu penses que Nagisa va revenir parmi nous ?
Elle me dévisagea quelques instants, comme si j’avais dit quelque chose de vraiment étrange et me répondit :
-Evidemment, elle faisait ça pour nous, mais une fois toute cette histoire terminée, le club reprendra ses activités quotidiennes ! C’est ça qui te préoccupe tant depuis notre départ Darksky ?
-Oui, en quelque sorte, je me demande comment les choses seront après tout ça…
Ce fut à son tour de détourner le regard. Evidemment, elle n’y avait jamais vraiment réfléchi elle non plus. Elle ne devait même pas entrevoir la fin de cette guerre. Saya prononça alors quelque chose qui piqua ma curiosité :
-Darksky, s’il te plait, quoiqu’il arrive, ne m’oublie pas. Je ne veux pas être effacée de la mémoire des autres encore une fois…
-Que…Qu’est-ce que tu racontes Saya ? Comment cela pourrait-il arriver ? Répliquai-je interdit.
-On ne sait jamais ce que la vie te réserve, peut-être est-ce notre dernière aventure ensemble qui sait, alors, je tenais simplement à te dire que moi, quoiqu’il arrive, je ne t’oublierai pas, toi, le frère que je n’ai jamais pu avoir ; déclara mon amie avec un sourire triste.
-Je…Je…
Saya m’avait totalement pris de court. Tout ce que je pus faire fut d’ouvrir et refermer la bouche sans qu’aucun son n’en sorte. Sans rien n’ajouter d’autre, elle reprit notre route et je la suivis, encore choqué parce qu’elle venait de dire.
Alors comme ça, elle aussi pensait que notre séparation était imminente ? Je sentais déjà que même si Hélios réussissait, jamais plus le club de duel ne serait comme avant, car s’il arrivait à rallier les démons à lui, je comptais bien m’opposer à lui, et par conséquent à Saya. Il était également hautement improbable que Laura refasse équipe avec ces monstres, de même que Nagisa. Cependant, Miyako, Saya, Drago, Angéla, tous semblaient en accord avec Hélios.
Le club allait-il se scinder en deux pour toujours ? Oui, à présent, j’en étais persuadé, le club de duel vivait ses derniers instants et je ne pouvais rien faire pour changer le cours des choses désormais.
Alors que j’étais perdu dans mes pensées, nous arrivâmes devant une imposante porte de bois sculpté où figuraient des branches d’arbres s’entremêlant, des fleurs et des plantes de toute sorte et un peu de vigne. Sans hésiter, Saya la poussa et je me retrouvai dans un nouveau monde qui éclipsa totalement mes pensées précédentes.
-Sommes-nous…vraiment dans la forteresse ? Murmurai-je abasourdi.
-Je ne vois pas où on pourrait être sinon ; rétorqua Saya tout aussi impressionnée.
Devant mes yeux ébahis se dressaient des milliers d’arbre sur un sol terreux. La forêt s’étendant devant nous devait être unique en son genre. Les maigres pins se mélangeaient aux imposants chênes et aux petits saules pleureurs. Je reconnus aussi des bouleaux blancs comme la neige, des épicéas avec leurs aiguilles, des palmiers et des cocotiers qui se détachaient vraiment des autres. Au loin j’entendais des chants d’oiseaux, un étrange mélange de chants connus comme des moineaux et des pigeons accompagnés par des cris plus exotiques que je n’arrivais pas à distinguer. C’était comme si toute la faune et la flore se trouvait réunie dans ce même endroit féérique.
Même le plafond de la salle donnait l’illusion d’un ciel rosé au soleil couchant.
-C’est…je n’ai pas de mot pour décrire ça ! S’exclama Saya redevenue aussi enjouée que d’habitude. Mais…si Terra est bel et bien ici, comment sommes-nous censés la retrouver ?
-On trouvera bien à force de tourner en rond ; répondis-je en haussant les épaules.
-Une minute, c’est ma réplique ça ! Protesta-t-elle.
-Il faut croire que j’ai passé trop de temps avec toi et que j’ai été contaminé par ta sale habitude à tout prendre à la légère ; continuai-je avec ce même ton désinvolte.
-Qualité tu veux dire, je me trompe ? Pouvoir être détendue en toute situation, voilà ma devise !
-Je te conseille d’en changer rapidement si tu ne veux pas être prise pour une imbécile ; soupirai-je, désespéré.
-Tiens, c’est exactement sur ce ton que m’aurait répondu Miyako !
Je réalisai soudain que Saya disait vrai et j’éclatai de rire et elle me suivit. Nous mîmes bien cinq minutes à nous calmer et à reprendre notre sérieux mais l’espace d’un instant, tous mes doutes et mes tracas s’étaient envolés grâce à Saya, une fois de plus. Elle avait ce don précieux de détendre l’atmosphère quelle que soit la situation. Je savais que tant qu’elle serait à mes côtés, je garderais mon sang froid, même face au plus puissant des ennemis.
-Darksky, tu es là ? Me demanda-t-elle en claquant des doigts devant mes yeux.
-Oh…euh, oui, désolé. J’étais ailleurs.
-Bon sang, on ne va pas y arriver si tu pars je ne sais où toutes les trente secondes ; soupira-t-elle.
-Et c’est moi qui parle comme Miyako après ? Lui lançai-je en guise de vengeance.
Elle me répondit par une simple pichenette et s’enfonça dans l’étrange forêt et je la suivis, amusé. Marcher dans cette forêt en sa compagnie faisait remonter en moi de nombreux souvenirs, et plus particulièrement notre expédition sur l’ile déserte. Même si nous avions failli mourir plusieurs fois, cette aventure avait été le point de départ de tout.
-Dis-moi Darksky, tu te souviens de notre aventure sur un ile déserte il y a un an ? Me demanda soudain Saya sans s’arrêter.
-C’est amusant, je pensais exactement à la même chose ; m’étonnai-je.
-C’était le bon vieux temps hein, quand nous bossions tous les deux pour Hélios. En un sens, tout cela n’a pas tellement changé.
-Que veux-tu dire par là ?
-Regarde nous, nous marchons dans une forêt pour arrêter les démons et c’est Hélios qui nous a envoyés ici en quelque sorte.
-Effectivement, vu comme ça, tu as raison. Dans ce cas, pourquoi ne pas recommencer tout comme à l’époque ?
Saya s’arrêta et se retourna vers moi, intrigué. Je lui lançai un regard malicieux, pris mon inspiration et criai :
-Terra, sors de là si tu es là !
Mon amie sursauta et instinctivement me mit sa main sur la bouche pour m’empêcher de continuer avant de se rendre compte que cette fois-ci, il n’y avait réellement aucun risque. Je continuai à la fixer avec mon regard moqueur et elle s’éloigna, rouge de honte en me traitant d’idiot.
Contre toute attente, une flèche passa juste devant mes yeux et alla se figer dans un arbre. Conscient que je venais une nouvelle fois de frôler la mort, je me retournai lentement en tremblant. Saya aussi avait notifié l’étrange flèche et regarda dans la même direction.
-Tss, quelques centimètres de moins et je l’avais !
Finalement, nous l’avions trouvée, la servante de Tellas, Terra. La grande femme aux cheveux blancs comme la neige et aux yeux rouges comme le sang se tenait un peu plus haut et nous dévisageait d’un regard à faire trembler les plus courageux. Elle portait une simple robe blanche lui tombant jusqu’au pieds et de légères sandales marron. Un grand arc pendait à son épaule et un carquois dans son dos. Elle ressemblait vraiment à ces nymphes de la mythologie chassant dans les bois et tuant les visiteurs imprudents.
-Terra, vous voilà enfin, j’ai cru qu’on n’y arriverait jamais ; gémit Saya.
-Vous me cherchiez ? Eh bien, c’est votre jour de chance les morveux, cette forêt est plus grande que tout ce que vous pouvez imaginer, vous auriez pu tourner pendant des jours et ne pas me trouver !
-Alors ça, j’en doute, nous sommes à l’intérieur d’une forteresse quand même…rétorquai-je.
-Ne sous-estime pas le pouvoir de Tellas mon chou. Enfin bon, que me voulez-vous encore ? Je croyais que vous vouliez aller vous faire casser la figure contre nos maitres.
-Terra, s’il vous plait, nous avons besoin de votre aide ! Lança alors Saya.
-De…mon aide ? Répéta-t-elle surprise. Qui aurait besoin de l’aide d’une incapable comme moi après tout…
-Oui, nous avons besoin de vous pour convaincre les démons de ne pas écouter Gariatron !
-Tu penses vraiment que nos maitres ont besoin d’idiots comme vous pour savoir cela, jeune fille ? Répliqua Terra dédaigneusement. Gariatron est sur une fausse piste, Luminion n’est qu’un traitre, nous n’avons pas besoin d’eux pour détruire Armageddon.
-Mais…
-Il n’y a pas de « mais » qui tienne ! Je suivrai aveuglément la volonté de Tellas et une fois Armageddon anéanti, elle exaucera enfin mon souhait, celui du monde dont j’ai toujours rêvé depuis que Kyuryu me l’a promis…
Terra ferma les yeux et je vis une fine larme couler le long de sa joue. Je ne comprenais pas exactement de quoi elle parlait, mais je savais une chose, cette femme n’était pas le monstre sanguinaire qu’était devenu Shadow, il devait être possible de la raisonner.
-Terra, nous rêvons nous aussi d’un monde meilleur ; lançai-je à mon tour. Cependant, les utopies des uns sont les dystopies des autres, nous ne pouvons pas le modeler à notre guise !
-Qu’y-a-t-il de mal à simplement vouloir un monde où chacun peut avoir sa place ? Vouloir un monde où le pouvoir n’est pas entre les mains d’une seule personne ? Vouloir un monde où l’on peut vivre la vie que l’on souhaite, la vie que l’on a rêvée, la vie qui nous rendrait heureux…


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 5 Fév - 21:02

Terra rouvrit ses yeux et je pus y lire la haine la plus pure au fond de ses pupilles rouges comme le sang. Instinctivement, je reculais, et Saya également. Je grimaçai. Il n’y avait pas pire adversaire que quelqu’un pensant se battre pour une cause noble. Malgré cela, les intentions de Terra, bien qu’égoïstes, n’étaient pas bien différentes de celle de n’importe qui, elle était simplement prête à tout pour voir son rêve se réaliser.
-Vous ne m’arrêterez pas, vous n’êtes que des gamins inconscients, vous ne pouvez pas comprendre l’enfer que j’ai vécu, tout ça par la faute de ceux qui prétendent suivre la volonté du peuple ! Mais j’ai fait cette promesse il y a longtemps, je rendrai à Kyuryu ce qu’il a perdu et nous pourrons vivre heureux dans le monde que nous aurons façonné, un monde qui ne sera plus régi par le destin d’Armageddon !
L’air autour de la jeune femme se mit à tourbillonner, les feuilles s’envolèrent, les branches des arbres craquèrent et la terre se mit à trembler. J’avais vraiment un mauvais pressentiment.
-Terra, écoutez-nous ! Hélios poursuit le même but, nous voulons simplement que vous laissiez l’humanité tranquille !
-Et puis quoi encore ? Dans la promesse que m’a faite Tellas, ce monde changera, et il est hors de question que ce rêve sur le point de se réaliser se volatilise dans le néant !
Une aura marronne se forma alors autour d’elle et une ombre inquiétante s’éleva derrière elle. Je compris avec terreur ce qu’elle tentait de faire. Ce n’était plus le moment de négocier, nous avions échoué, il ne nous restait plus qu’à nous battre. Je posai donc la carte de Geb sur mon disque de duel et le grand monstre gris se matérialisa derrière moi, prêt à me protéger.
Cependant, contre toute attente, un sourire mauvais se dessina sur le visage de la jeune femme et elle pointa son bras gauche sur mon monstre puis l’aura sombre se précipita sur la carte divine et l’entoura complètement.
-Qu’est-ce que…Bafouillai-je.
Je vis Geb se débattre pour tenter de repousser l’aura de Tellas mais rien n’y faisait, il était prisonnier de Terra et je ne pouvais rien faire pour l’aider, de même que Saya qui regardait la scène, impuissante.
-Tu es trop bon mon chou, c’est exactement ce qu’il me manquait, le pouvoir de l’imposteur ayant pris la place de Tellas, je vais me régaler !
Soudain, le flux d’énergie cessa et libéra Geb pour revenir à Terra. Cependant, le monstre, bien que libre, ne faisait plus un seul geste, il restait figé, comme pétrifié tandis que le rire de notre ennemie redoubla d’intensité.
-Enfin, Tellas a retrouvé ses véritables pouvoirs, Adieu Geb, et qu’on ne te revoie jamais !
-Que…
Terra claqua des doigts et immédiatement, le corps du dieu de la terre tomba en poussière sous mes yeux ébahis. Pire que tout, je voulus récupérer la carte mais cette dernière fit de même lorsque je tentai de la saisir. J’avais encore du mal à le croire, mais Terra venait littéralement de détruire Geb. Ma carte la plus puissante venait d’être réduite en poussière avec une facilité déconcertante…
-G…Geb…
-Que…vient-il de se passer ? Bégaya Saya également sous le choc.
-Je n’ai fait que reprendre le pouvoir qui avait été volé à Tellas ; répondit la jeune femme d’un air tout à fait naturel. Privé de ses pouvoirs, Geb a également perdu son immortalité, voilà ce qui se passe quand on se prend pour ma maitresse. Mais à présent, admirez le pouvoir de Tellas tel qu’il était à l’origine !
La lueur dans ses yeux redoubla d’intensité et le sol en dessous de nous se mit à trembler. Je m’accrochai à un arbre pour ne pas tomber mais je restai sur mes gardes, craignant ce que la jeune femme nous préparait. Puis, tout à coup, une grande ombre s’éleva derrière elle.
Immédiatement, les chants des oiseaux cessèrent, le vent souffla plus fort et se fit plus froid, le soleil disparut derrière une immense masse sombre que je ne pouvais distinguer de ma hauteur mais je sentais que cela ne présageait rien de bon.
Soudain, alors que l’énorme chose se déplaçait lentement, un œil, aussi grand qu’une maison, apparut dans le ciel, et Saya lâcha un cri de terreur.
-Un…Un monstre de duel…Murmurai-je, apeuré.
-Admirez stupides gamins, le pouvoir de Tellas volé par Geb ; je vous présente l’ultime protecteur de cette planète, j’ai nommé Sandayu, Incarnation de la terre !
Un long cri strident retentit et la chose dans le ciel prit de l’altitude. C’est à ce moment que je pris conscience de la véritable taille du monstre : il occupait tout l’espace au-dessus de nous ! Je connaissais les esprits de la terre immortels, les dieux, les démons, mais ça, c’était autre chose…
Son corps gris bleuté était celui d’un dragon classique jusqu’au torse, puis sa queue s’enroulait plusieurs fois sur elle-même dans une spirale qui me semblait sans fin. L’intérieur de ses ailes semblait le foyer d’un brasier ardent et ses bras massifs se terminant par trois longs doigts suffisaient certainement à écraser un esprit de la terre d’un seul coup.
-Impossible…murmura Saya.
-Sandayu, mon chéri, je t’en prie, anéantis-les !
Un nouveau cri strident retentit et la créature bougea son bras dans notre direction. Le moindre de ses mouvements provoquaient des courants d’air si forts que j’avais du mal à rester sur place.
-Darksky ! Hurla mon amie essayant de se faire entendre à travers le sifflement du vent.
Je compris ce qu’elle voulait me dire et j’acquiesçai. J’avais affronté Gariatron, le démon originel des ténèbres, ce n’était pas cette chose qui allait me faire peur !
Je concentrai mon énergie en moi tout en tenant l’une de mes cartes en main. Je savais exactement ce que je devais faire pour vaincre cette chose. J’écartai donc tout ce qui se trouvait autour de moi afin de le voir, l’esprit du Maitre des Armures. Cependant, ce ne fut pas lui qui répondit à mon appel, mais un phénix de flammes.
-Nout ?
Non, ce n’était pas seulement Nout, il y avait quelqu’un à ses côtés, et cette personne, je la reconnus au premier coup d’œil : cette longue chevelure noire tirée en arrière, ces yeux ébènes comme les miens d’où émanaient une infinie douceur et ce visage effilé et rond en même temps…
-Ma…Maman ?
Elle ne me répondit pas et me fit simplement signe d’approcher. Je m’exécutai sans broncher, je courus même jusqu’à elle mais une fois à sa hauteur, je lui passai simplement au travers, comme si ce n’était qu’un fantôme. Je me retournai, mais son expression n’avait pas changé, toujours aussi joyeuse.
-Mon fils, tu as tellement grandi, c’est incroyable ; déclara-t-elle sans cesser de sourire. Jamais je n’aurais imaginé te revoir un jour.
-Maman…Est-ce vraiment toi ? Demandai-je plein d’espoir.
-Qui veux-tu que ça soit d’autre ? Répondit-elle, amusée.
Lorsqu’elle prononça ces mots, je ne pus me retenir d’avantage et je fis comme un enfant rapportant ses malheurs à sa mère après l’école.
-J’ai besoin d’aide…s’il te plait, je ne peux pas vaincre Terra, même Geb a été anéanti et je n’ai plus aucune carte pouvant faire face…
Ma mère m’interrompit en mettant son doigt sur mes lèvres comme lorsque j’étais petit puis déclara :
-Je ne peux plus rien pour toi, je ne suis plus de ce monde tu sais.
-Mais…je croyais que tu étais Nout ! Rétorquai-je.
-Non, je ne suis pas Nout, mais Nout est moi.
Je dus faire une drôle de tête car ma mère lâcha un petit rire amusé et me mit la main dans les cheveux comme à un enfant qui vient de dire une bêtise sans s’en rendre compte.
-Il y a longtemps, j’ai prêté allégeance à Nout comme Hélios l’a fait avec Gariatron. Je lui ai juré de combattre les démons lorsque ceux-ci réapparaitraient. Mais, lorsque je suis morte, cette dernière m’a permis de vivre encore un peu à travers elle. A présent, nous ne formons plus qu’une, c’est ainsi que j’ai pu te retrouver l’année dernière, mais je crois bien que le temps de nous séparer est arrivé.
Ma mère ferma les yeux et caressa la tête du phénix avec un sourire triste à présent. L’oiseau de feu lui rendit cette tristesse dans son regard.
-Mon fils, voici mon dernier cadeau pour toi, la clé à ton bonheur dans un monde sans démon ni dieu ni Armageddon, un monde dont nous avons rêvé avec Nout maintes et maintes fois.
Elle me tendit une carte et lorsque je la pris, ma mère s’évapora en un millier de lumières blanches qui s’éparpillèrent tout autour de nous.
-Attends, Maman, reviens, j’ai encore besoin de toi ! S’il te plait ! Criai-je dans le vide.
-Cela fait bien longtemps que tu n’as plus besoin de moi, vis ta vie comme tu le souhaites, ton destin t’appartiens à présent, on se reverra dans plusieurs dizaines d’années ! Résonna la voix de ma mère à travers les ténèbres tandis que la lumière se dissipait peu à peu, ne laissant que Nout et moi, ainsi que sa carte.
Je la regardai, retenant quelques larmes, ayant compris la dernière volonté de ma mère.
-Merci Maman, et adieu…
Je me tournai vers Nout, le regard déterminé et la créature de flammes rugit. Ses flammes redoublèrent d’intensité jusqu’à se transformer en véritable brasier vivant. Ma mère m’avait laissé ses espoirs à travers cette carte, je ne pouvais pas la décevoir ! Il n’y avait pas que pour elle que je devais me battre, mais pour Saya, Miyako, Nagisa, Laura, Drago, Angéla et tous nos compagnons, je ne pouvais pas échouer à ce moment-là !
-C’est parti Nout, J’active la carte Magie Fusion Rank Up Parfaite !
Les ténèbres autours de moi disparurent instantanément et je me retrouvai à nouveau au milieu de cette forêt, avec la chose s’approchant toujours de nous et Saya me regardant avec surprise alors que je brandissais la même carte qu’Hélios.
-Déesse des cieux, reine des flammes, phénix immortel, je t’implore de me prêter ta puissance dans ce combat pour terrasser les ennemis de l’humanité et rétablir la paix dans ce monde ! Invocation Parfaite ! Consumons tout ; Nout, Déesse de la perfection !
Je sentis immédiatement mes bras s’allonger et des plumes pousser. Mon nez se transforma en bec, mes pieds en serres, et ma vision fut accrue. Je ne faisais plus qu’un avec le phénix immortel, j’étais le phénix immortel, Nout.
Terra écarquilla les yeux en voyant ma nouvelle transformation et je lui répondis simplement en battant des ailes aussi fort que je pus et en m’envolant pour faire face à sa bestiole immonde. En un instant, j’étais à sa hauteur et je réalisai à quel point il était imposant. J’avais beau avoir le pouvoir de Nout et être un phénix de plusieurs mètres d’envergure, je ne faisais que la taille de son crâne, il pouvait toujours m’écraser d’une seule main…
J’écartai cette idée de ma tête et je m’élançai sur Sandayu, toute griffe sortie et je réussis à lui asséner un coup en dessous de l’œil puis à me retirer rapidement. Contre toute attente, ce coup ne lui avait rien fait…
Je replongeai donc sur lui en tentant de le frapper sur le torse cette fois mais le titan bougea son bras dans ma direction, m’obligeant à me replier pour ne pas être assommé. Je ne pouvais pas l’approcher sans risque de prendre un coup fatal, j’adoptai alors une nouvelle stratégie de combat à distance.
J’inspirai une grande bouffée d’air et je sentis comme une explosion se produire à l’intérieur de moi. Je devais tout donner dans cette attaque pour en finir au plus vite et mettre Saya hors de Danger.
-Divine Flare !
Je recrachai toutes les flammes brûlant à l’intérieur de mon corps sur le géant avec une telle puissance que je me sentis reculer dans les airs. Le jet bleuté fusa et percuta le monstre de Terra dans une explosion de lumière si intense qu’elle m’aveugla quelques instants, instants pendant lesquels j’entendis un nouveau cri strident provenant de mon ennemi.
Cependant, lorsque la lumière de l’impact se dissipa, je faillis m’étrangler. Non seulement le monstre était encore debout mais en plus il n’avait aucune égratignure, un mur de lianes sortant de son corps le protégeant, tel un bouclier impénétrable.
-Im…Impossible…Ni le combat rapproché, ni à distance ne fonctionne contre lui…
Je commençai vraiment à perdre espoir. Même avec le pouvoir de Nout, j’étais impuissant face à ce titan. Etait-ce ça, le véritable pouvoir des démons ? Ou bien était-il plus grand encore ? Nous n’avions aucune chance de les vaincre en tout cas si Terra me tenait tête à elle seule…
Alors que j’étais perdu dans mes pensées, je n’avais pas vu la créature se rapprocher et je découvris avec stupeur que sa main n’était qu’à quelques mètres de moi. Je fendis en piqué vers le sol aussi vite que je le pus pour échapper à la chose mais, provenant de la terre, les mêmes lianes qui servaient de bouclier au monstre surgirent. Je dus zigzaguer entre ces tiges sortant du sol sous peine d’être embroché comme un vulgaire poulet. J’étais vraiment pris entre deux feux : si je remontais, je me faisais écraser, mais si je restais là, je ne donnais pas cher de ma peau…
Je passai soudain au-dessus de ma position initiale et je vis Saya, le disque de duel à la main, le regard déterminé et brillant. Ce moment de distraction me fut fatal et je reçus un coup dans le dos qui me fit m’écraser sur le sol dans un vacarme assourdissant, déracinant des dizaines d’arbres dont les branches virent me transpercer la peau avant de brûler.
-Assez ! Hurla Saya lorsqu’elle me vit à terre. Terra, je ne vous laisserai pas faire plus de mal à mon premier ami !
-Saya, ne dis pas…
-Oh, et que comptes-tu faire ma mignonne ? Ton ami, même avec le pouvoir d’un dieu, est incapable de vaincre mon petit Sandayu, comment pourrais-tu y arriver toi ? Rétorqua Terra en jubilant.
-C’est vrai que je n’ai pas le pouvoir d’un dieu…mais j’ai le pouvoir de Luminion !
-Lu…Luminion tu dis ? Répéta la servante de Tellas, blême.
Tout comme pour Terra, l’air autour de mon amie se mit à tourbillonner et une aura dorée l’entoura. Saya était rayonnante, au sens propre du terme, même ses yeux bleus avaient viré au jaune or et brillaient comme des joyaux.
Notre ennemie ordonna à son monstre d’écraser Saya mais la main de ce dernier fut repoussée par un champ de force invisible lorsqu’il tenta de s’approcher d’elle et Terra pâlit encore d’avantage.
-Dragon des étoiles, descends sur terre, montre ta puissance infinie à tous nos ennemis et rétablis l’ordre dans ce monde de chaos ! Invocation Parfaite ! Illumine les cieux, Chaofeng, Perfection du Yang Zing !


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 5 Fév - 21:11

un lien des cartes creer please



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 5 Fév - 21:12

ah non, que quand il les utilisera en duel, sinon ça gâcherait la surprise si je dévoilais l'effet maintenant alors qu'il s'en sert même pas :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 5 Fév - 21:21

oh pardon dsl



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 18:11

Saya scintilla de plus belle et une ombre fantomatique surgit derrière elle. Je reconnus Chaofeng à sa couleur verte et son long corps de serpent. Ce dernier entoura mon amie et se mit à noircir, ses cornes s’allongèrent, ses ailes prirent de l’envergure et une sorte d’armure violette recouvrit le haut de son corps. Il était également bien plus grand et plus massif, si bien qu’il devait atteindre la taille du titan par la longueur.
Le monstre de Saya rugit et s’envola pour faire face à l’atrocité de Terra. Certes, comparé à lui, il ressemblait à une vulgaire ficelle devant un énorme rocher mais j’avais appris à ne pas me fier aux apparences.
Le géant tenta d’attraper le long serpent mais ce dernier évita facilement sa main en tordant son long corps et s’enroula autour du poignet de Sandayu avant de lui lancer une puissante rafale de flammes noires.
Notre ennemi poussa un autre cri strident et voulut arracher Chaofeng avec son autre main mais Saya se retira au dernier moment, si bien qu’il se broya lui-même le poignet sous la puissance de son propre coup. Terra hurla de rage à ce même moment et brandis son disque dans les airs.
-Assez ! Je vais m’occuper de vous personnellement si vous le prenez ainsi, sales gamins !
La jeune femme disparut instantanément mais je devinai aisément ce qu’elle venait de faire. Saya n’eut cependant pas le temps de réaliser ce qu’il se passait et Terra, par la main encore entière de Sandayu, attrapa le serpent ailé et le projeta au loin. Mon amie s’écrasa en glissant sur plusieurs mètres, arrachant tous les arbres sur son passage.
-Saya ! Criai-je, affolé.
Sans tenir compte de mes blessures, je fis un effort surhumain pour me relever et battre des ailes pour retourner au combat affronter Sandayu et Terra. Lorsque je fus à sa hauteur, je crus voir le titan sourire comme l’aurait fait une créature s’amusant à regarder sa proie se débattre.
-Nous n’avons vraiment pas le temps Terra, alors laissez-nous passer ! Divine Flare !
Une fois de plus, je sentis une explosion se produire à l’intérieur de moi et je projetai une nouvelle salve de flammes bleues directement sur le bras affaibli de Sandayu, mais à nouveau, je fuis arrêté par ces espèces de lianes protégeant le corps du monstre de Terra.
-Je vous l’ai dit, je vous empêcherai de détruire notre rêve ! Je sauverai Kyuryu comme il m’a sauvée il y a de cela des années !
La main de Sandayu s’avança vers moi et je reculai instinctivement lorsque je m’aperçus d’un détail : Chaofeng avait disparu ! Je regardai de tous les côtés et je finis par le voir, en même temps que Terra, juste en dessous de la spirale du bas de son corps, se dirigeant tout droit vers un point spécialement lumineux.
-Oh non, je ne te laisserai pas…Commença Terra avant que je l’interrompe.
-C’est moi qui ne vous laisserai pas faire Terra ! Rétorquai-je en repassant à l’attaque de plus belle, au corps à corps cette fois-ci.
Le géant n’eut pas le choix de se concentrer sur moi pour éviter d’être réduit en charpie sous les serres de Nout, et pendant que je voltigeais près de sa tête, je crus lire une réelle détresse dans les yeux du monstre, et accessoirement, dans ceux de Terra, comme si cette défaite signifiait la fin de tout pour elle.
Je m’arrêtai soudainement et je me plaçai juste devant l’immense crâne de la créature et je déclarai :
-Terra, je ne sais pas ce que vous avez vécu, mais vous n’obtiendrez pas ce que vous souhaitez à la fin de cette guerre.
-Et comment un enfant comme toi pourrait l’affirmer ? Rétorqua-t-elle à travers le titan.
-Parce que je sais qu’une paix forcée n’est pas une paix durable.
Lorsque je dis ces mots, la servante de Tellas cessa ses attaques et je fis signe à Saya de faire de même. J’avais une nouvelle chance de la raisonner, je ne devais pas la laisser passer !
-Et pourquoi te croirai-je ? Ce que j’ai vécu depuis que Kyuryu a été ramené dans le monde moderne, personne ne peut le comprendre.
-J’ai vécu plus de choses que beaucoup n’en n’ont vécu pendant toute leur vie, alors dites-le moi, je vous écouterai et je vous comprendrai certainement.
Sandayu reste immobile quelques instants, comme perdu dans ses souvenirs, avant de déclarer :
-C’était il y a plus de vingt ans. Je vivais sur une ile, seule depuis la mort de mes parents. Je ne connaissais rien à la civilisation ou au monde extérieur puisque j’étais née sur cette ile, loin de tout, mais je savais me débrouiller, et je n’étais ni heureuse, ni triste, en vérité, je ne ressentais aucune émotion jusqu’à l’arrivée de Kyuryu…
Terra ferma les yeux puis Saya vint à ma hauteur et je la regardai dans les yeux. Elle non plus ne connaissait pas de réelles émotions avant notre rencontre, elle devait certainement se sentir proche de la servante de Tellas à en juger par son regard compatissant.
-C’était le premier humain que je voyais depuis la mort de mes parents, alors je l’ai recueilli, sans même savoir qui il était ni pourquoi il était là, j’étais simplement heureuse de voir un autre être humain. Mais il n’avait plus aucun souvenir de sa vie passée, et il est donc resté avec moi. Pendant un an, nous avons vécu seuls sur cette île. Puis un beau jour, une équipe de sauvetage est venue chercher Kyuryu et ils m’ont proposé de partir également. Je ne voulais pas quitter mon seul ami alors j’ai accepté et je lui ai fait une promesse : de rester à ses côtés jusqu’à ce qu’il retrouve la mémoire.
-Mais comment en êtes-vous arrivé à vous associer à Tellas dans ce cas ? La questionna Saya.
-Kyuryu m’avait décrit le monde moderne comme une Utopie, un endroit où tout le monde pouvait vivre heureux…mais c’était faux. Les souvenirs de Kyuryu étaient troubles et ce que j’ai découvert commença à fissurer l’âme de la petite fille que j’étais. J’ai certes appris à lire, écrire et compter, et je pensais être heureuse au début, mais bien vite, j’ai vu le véritable visage de la société moderne. Derrière chaque Utopie se cache une Dystopie encore plus grande : Satellite, les guerres, les famines, la corruption, l’argent, la destruction de la nature, toutes ces choses qui ont sali mon âme si pure de jeune fille innocente. J’ai pris cette décision : de faire des souvenirs de Kyuryu une réalité, de changer la face de ce monde en commençant par lui rendre son aspect d’origine, je voulais sauver notre terre sur le point de mourir et j’ai donc rencontré Tellas, prête à réaliser mes rêves.
Les flammes sur les ailes du titan gagnèrent en intensité et je me remis sur mes gardes, craignant une nouvelle attaque de la part de Terra mais elle se contenta d’élever la voix.
-Vous comprenez, je n’ai pas le droit à l’erreur, la défaite n’est pas une option ! Je dois tenir ma promesse à la seule personne ne m’ayant jamais menti !
Chaofeng se rapprocha lentement de Sandayu et Saya déclara à travers la bouche de son dragon :
-Terra, il y a un an, j’aurais approuvé vos actions, mais plus aujourd’hui, plus depuis que j’ai rencontré Darksky.
Le titan pencha la tête sur le côté, ne comprenant visiblement pas, et mon amie continua donc.
-J’étais seule, tellement seule que j’ai cru aux mensonges d’Hélios et je me suis alliée à lui. J’ai voulu détruire ce monde qui ne m’avait rien donné excepté la souffrance et la solitude, mais lorsque j’ai rencontré Darksky, ma solitude s’est envolée. C’est pourquoi, lorsque j’ai appris l’existence d’Armageddon, j’ai imploré Luminion de briser ce cycle du destin qui nous avait séparés. J’étais prête à tout, jusqu’à ce que je rejoigne le club de duel, cet endroit où je me suis sentie chez moi pour la première fois.
-Le…club de duel ? Répéta Terra sans comprendre.
-Avant, je pensais que mon bonheur ne tenait qu’à une seule chose, que tout le reste était futile, mais Miyako, Laura, Nagisa, Alan et Darksky m’ont fait réaliser le contraire. Si je suis encore la voie de Luminion, c’est simplement par devoir, mais j’ai trouvé ce que je cherchais depuis bien longtemps. Ce n’était pas que l’objet de mon désir était caché, non, c’était moi qui était aveuglée.
Saya tourna la tête vers moi et je crus distinguer un sourire sur la tête de Chaofeng et je détournai le regard, gêné par ses compliments. Puis mon amie tendit une main chaleureuse vers le titan de feu.
-Terra, je suis certaine que ce que vous cherchez, vous l’avez déjà trouvé depuis longtemps. L’objet de votre bonheur, c’est la simple présence de Kyuryu, je me trompe ? Vous n’avez que faire de ce monde tant qu’il n’entrave pas votre relation. En vérité, ce que vous reprochez à la société, c’est d’avoir éloigné votre père adoptif de vous, alors vous chercher des excuses pour la détruire afin de reconstruire votre idéal, la vie que vous avez connue plusieurs années auparavant.
-Tu es bien perspicace pour une simple gamine ; répondit simplement Terra en fermant les yeux.
Au même instant, le Titan scintilla et disparut dans un millier de poussière d’étoile. Je compris que le combat était enfin terminé et que Saya venait de le remporter haut la main.
A mon tour, je séparai mon esprit de celui de Nout et je revins à ma position d’origine, face à Terra, Saya à mes côtés, redevenue humaine également. La jeune femme aux cheveux blancs comme la neige regardait vers le plafond de la forteresse, pensive.
-J’aimerais tant revenir à ces jours bénis, où nous n’étions que tous les deux, loin du mal et de la corruption ; murmura-t-elle.
-Rien ne vous empêche de les reconstruire ! Lui répondis-je alors.
-Les…reconstruire ?
-Oui, faites-vous de nouveaux souvenirs, des souvenirs encore plus beaux que les anciens, afin qu’ils restent à jamais gravés dans votre mémoire, dans ce monde dans lequel nous vivons tous !
-Si seulement…cela était possible…mais cela ne dépend plus de moi. Kyuryu est tiraillé entre deux fronts : sa vie passée et sa vie actuelle, et tant que l’une n’aura pris le dessus sur l’autre, jamais nous ne pourrons être heureux à nouveau…
-A défaut d’avoir un bonheur partagé, rendez le heureux lui. Je suis certaine qu’il n’aimerait pas vous vous ainsi, à vous inquiéter pour lui alors que vous avez toute votre vie devant vous ; affirma Saya en souriant. Le monde n’est pas noir ou blanc, vous pouvez trouver votre bonheur ailleurs et même…
Saya s’arrêta net et se prit la tête dans les bras tout en s’appuyant à un arbre mort. Sans hésiter une seconde, je me précipitai à son secours mais elle me fit signe de rester à distance. Je n’avais pas d’autre choix que d’obéir mais ses yeux vides me disaient tout.
Après plusieurs secondes d’inquiétude sous les yeux ébahis de Terra, Saya finit par reprendre ses esprits mais elle était livide, tellement pâle que j’avais l’impression qu’elle était sur le point de s’évanouir. Ses mains tremblaient, sa respiration était saccadée et quelques gouttes de sueur perlaient de son front.
-Saya…
-Je viens d’avoir une vision, Darksky, il n’y a pas une minute à perdre ! S’exclama-t-elle alors, l’air terrorisée. Nous devons absolument retourner au croisement des salles !
Mon cœur rata un battement. Il n’y avait qu’une seule possibilité pour que Saya ait l’air aussi terrifiée…
Au même moment, un tremblement ébranla la forteresse et Terra prononça une phrase qui confirma mes craintes :
-Gariatron…
Immédiatement à l’évocation de ce nom, je n’en demandai pas d’avantage et je me précipitai vers la salle où nous nous étions tous séparés, suivi de près par Saya, espérant du plus profond de mon cœur que nous arriverions à temps.
-Laura…


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 18:31

meme chose que sur otk je compatis



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 10 Fév - 18:38

OH que j'aime les moments dans une histoire où que le "pas gentil" de la scène raconte sa vie en disant qu'il est plus malheureux que le "gentil". Plein de gens trouvent que ça fait tellement cliché et prévisible mais moi, j'adore ces moments et je dois avouer que l'histoire de Sandayu fait plaisir à lire.

Par contre, j'ai vraiment hâte de lire la suite - rien qu'avec l'effet crée par les points de suspension après Gariatron et Laura. (je suis en train de faire une analyse stylistique d'un texte de théâtre donc ça ressort un peu dans ce post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fic] L'ascension des démons
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Armée démons de slaanesh a 40K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events