Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» happy birthday papa pingouin
par Yota Dim 24 Sep - 9:08

» [Fanfic] Mystères à Kalos
par honest Mar 18 Juil - 10:19

» Faeris
par honest Mer 12 Juil - 13:46

» Le démon d'un autre monde
par honest Mer 12 Juil - 10:23

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Lun 3 Juil - 18:15

» absence temporaire
par mentali71 Mer 7 Juin - 17:14

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
[Fic] L'ascension des démons
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35422 messages dans 1159 sujets

Partagez | .
 

 [Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: [Fic] L'ascension des démons   Dim 13 Juil - 1:17

Rappel du premier message :

yo! Bon, la saison 1 étant terminée, voila la saison 2 de la fic. Je vais tenter de corriger tous les petits points qui semblaient foireux dans la 1ere partie de la fic, donc soyez durs dans vos critiques pour que je ne refasse pas les mêmes erreurs Wink 
petite précision tout de même, à présent, nous aurons comme personnages principaux Laura et Darksky, et de temps en temps angéla. Quant à drago...vous verrez bien^^
sur ce, voila le prologue! Smile 


prologue:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Heart



Messages : 4597
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 19:12

il ne fait pas que ça son pouvoir, ça c'est juste en duel que ça le fait^^
sauf que le truc, c'est que j'aime pas faire des chapitres trop courts^^ là il faisait que 5 pages sans la 2eme partie, et avec il passe à 9, c'est une sorte de petite contrainte que je me mets^^
par contre drôle...a voir ça^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura

avatar

Messages : 6001
Points : 6554
Réputation : 12
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 4

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 19:53

PUTAIN !
Qu'on se comprenne.
Le premier qui dit du mal de Laura.
Qui dit que son caractère n'est pas génial.
Qui dit qu'elle joue comme une merde.
Qui dit qu'elle est moche.
Qui dit qu'elle ne sert à rien.
Qui dit qu'elle a un deck de merde.
Qui dit qu'elle est nulle au pieux.
Je le vire q_q


farewell dai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonetsu-yume.jeun.fr/
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 20:24

ah bah je t'aurais prévenu pourtant aron Razz


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 20:24

BORDEL
Que tu me comprennes
J'aime dire du mal de Laura
J'aime dire qu'elle à un caractère en mousse
J'aime dire qu'elle frôle le zéro de élo sur YGOPRO
J'aime dire qu'elle est moche (c'est quoi sa description physique ?)
J'aime dire qu'elle ne sert à rien
J'aime dire qu'elle à un deck de merde (c'est quoi son deck ?)
J'aime dire qu'elle est nulle au pieux (mais j'ai jamais test)
Donc ch'uis viré Very Happy ?
Revenir en haut Aller en bas
laura

avatar

Messages : 6001
Points : 6554
Réputation : 12
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 4

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 20:28

Ah et j'ai oublié de dire que chaque fois que Laura est critiquée, je massacre un panda


farewell dai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonetsu-yume.jeun.fr/
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 21 Juil - 21:46

ne jamais critiquer laura en présence de dai, ça peut couter très cher, presque autant que de critiquer kanade^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mar 22 Juil - 10:09

Tant qu'il me massacre pas moi, ça me va Razz
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 2 Aoû - 13:19

Je profite de ma connexion de fortune pour poster ca^^
Retour chez angela Wink
chapitre 2: Encore une prophetie!
La tension était à son comble. Chaque joueur n’avait plus que trois cartes en main, il suffisait qu’un seul fasse une paire et la partie serait terminée. C’était à mon tour, à présent, l’issue du jeu reposait sur mes épaules. Je voyais les regards angoissés de June, Ambre et Maya. Je retins ma respiration et je fermai les yeux avant de piocher ma carte. J’allais la retourner quand soudain, une craie volante atterrit au beau milieu de la table et éparpilla notre jeu tout autour de nous.
-Angéla, je vous ai déjà dit mille fois de ne pas jouer aux cartes durant mes cours ! Hurla notre professeur fou de rage.
-Une minute, pourquoi toujours moi ! Protestai-je. Vous pourriez punir June pour une fois vous ne pensez pas ?
-Parce que je sais qu’elle ne fait que vous suivre dans vos bêtises, vous êtes l’élément perturbateur !
Il n’avait pas tort, mais pour une fois, je n’y étais vraiment pour rien, et c’était vraiment une idée de June. Cette dernière me regarda d’un air moqueur, comme pour dire « ça t’apprendra à balancer tes amies ». Une fois de plus, je fus donc sortie du cours d’allemand. Mais sortir n’était pas ce qui me dérangeait le plus, non, ce que je reprochais surtout, c’était de ne pas avoir eu un seul geste de reconnaissance pour avoir sauvé toute l’école. Les journées étaient même pires qu’avant si cela était possible.
Réintégrer l’école ne fut pas chose simple. Il fallut déjà que mon père accepte d’avouer qu’il s’était fait un sang d’encre pour moi avant qu’il ne me prive de sortie pour un mois, et ensuite seulement, l’inscription à l’internat fut annulée. Le nouveau directeur de l’école accepta de me reprendre, traitant monsieur Chapy de « dangereux excentrique à qui on ne peut faire confiance », et c’est ainsi que je pus reprendre les cours normalement durant cette année.
Les débuts furent difficiles, les bâtiments avaient sérieusement besoin de réparations, et bien sûr, tous les profs m’en tenaient pour responsable, alors que je les avais justement sauvés… Il y avait également le regard des autres élèves qui avait fini par être dur à supporter. Aucun ne vint me féliciter d’avoir retrouvé deux élèves disparues mystérieusement, mais les rumeurs allaient bon train sur moi, comme quoi je serais chef d’un gang, ou une extra-terrestre… Au bout d’un moment, j’avais fini par m’y habituer.
Quitter Drago et Darksky ne fut pas simple non plus. Après tout, j’avais passé les meilleurs moments de ma vie avec eux, si on exceptait bien entendu ceux où j’avais failli mourir. Heureusement, Darksky et Laura n’étaient pas très durs à contacter, contrairement à Drago. Il s’était comme évaporé dans la nature, tout comme Hélios. Et il ne m’avait même pas laissé son numéro, franchement, à quoi pensait-il !
Mais bon, pour le moment, je me trouvais seules dans le couloir de l’école, à regarder à travers la vitre de la classe mes amies qui continuaient à jouer tranquillement. Je n’avais pas battu mon record en plus ce jour-là, qui était de me faire sortir deux minutes après être rentrée en classe. Le seul avantage de Beauchardassaut était qu’il nous donnait de bonnes notes.
La cloche retentit une demi-heure plus tard. Il était enfin l’heure. Je rassemblai mes affaires et je rejoignis mes amies devant la porte. Elles avaient l’air d’avoir passé du bon temps sans moi, mais ce n’était pas le plus important. Aujourd’hui était le jour de recrutement des membres du club de duel de monstres et nous comptions bien nous y inscrire. J’avais attendu ce moment toute la semaine, à tel point que je n’en dormais presque plus, mais avec toutes ces heures d’entrainement, j’étais persuadée d’être prise.
Nous nous dirigeâmes d’un pas décidé vers la salle du club. Etais-je la seule à avoir angoissé une semaine durant ? June, Maya et Ambre semblaient totalement détendues.
Je reçus soudainement un message de la part de Laura : « est-ce qu’il t’est déjà arrivé d’être jalouse de quelqu’un ? ». Etrange comme forme de salutation, et poser la question ainsi l’était encore plus. Je lui répondis spontanément que oui, et sa réponse fut : «  qu’as-tu fait ? ». Elle en avait de bonnes aujourd’hui, je n’avais pas vraiment la tête à ça…
-Qu’est-ce que tu attends Angéla ? Me demanda June sur le point d’entrer dans la salle.
-Laura me demande ce qu’elle doit faire si elle est jalouse ; répondis-je sincèrement. Qu’est-ce que je lui dis ?
-Réponds-lui de faire tout le contraire de ce qu’elle fait habituellement ; lança Maya en rigolant.
Bêtement, j’écrivis ce qu’elle me dictait avant de me rendre compte que ce conseil était stupide.
-Arrête Maya, tu sais bien qu’Angéla est capable de l’envoyer sans réfléchir ; soupira Ambre.
C’était donc bien une blague, et moi j’étais une fois encore tombée dans le panneau… Il allait vraiment falloir que j’arrête de croire tout ce que ces deux-là me disaient… J’allais envoyer un autre message à Laura pour lui dire de ne surtout pas faire une bêtise pareille, lorsqu’une voix se fit entendre dans le haut-parleur de l’école :
-Il vous reste moins de deux minutes pour vous inscrire au club de duels de monstres, je répète, les inscriptions seront clôturées dans moins de deux minutes !
Maya ne me laissa pas le temps de m’excuser et me prit par le bras avant d’entrer en catastrophe dans la salle. Les recruteurs étaient déjà en train de ranger les documents lorsque June présenta sa candidature. Elle fut immédiatement acceptée, de même que Maya et Ambre. Enfin vint mon tour, j’allais prendre le formulaire que me tendais la personne mais cette dernière ne le lâcha pas.
-J’aurais besoin de ce bout de papier s’il te plait…
-Et pourquoi te permettrai-je de réaliser ton rêve alors que tu as brisé le mien ? Dit une voix masculine que je reconnus.
Le garçon leva les yeux qui étaient cachés par sa casquette et mes craintes se confirmèrent : des cheveux bleus, un regard froid, et une coiffure ridicule comme les héros de shônen. Je répliquais sur le même ton glacé que lui :
-Tiens, Aymeric, ça faisait longtemps. Quel mauvais vent t’amène par ici ?
-Une minute, c’est à moi de poser les questions ! Je suis le président du club je te signale !
-Je suis contente pour toi, à ce qu’il parait, ce club possède d’excellents duellistes, c’est pourquoi j’avais envie de le rejoindre, mais maintenant que je sais que c’est faux, je n’en ai plus envie.
-Comme si j’allais te laisser rejoindre le club après ce que tu as fait ! Aller, hors de ma vue ! Et tes amies aussi par la même occasion, tous dehors, les inscriptions sont terminées !
-Comme si nous allions rester une seconde de plus ici, June, Ambre, Maya on s’en va.
Après quelques protestations, elles se résolurent à me suivre. Il était réellement devenu le président d’un club, lui ? J’avais vraiment du mal à le croire, président du club de duel de monstres qui plus est. Mon niveau était largement supérieur au sien et pourtant personne ne m’avait confié ce rôle, à croire que quelqu’un cherchait vraiment à me mettre en colère.
-Je ne suis pas sûre de bien comprendre ; déclara alors June. Angéla, tu connais ce garçon ?
-Malheureusement oui ; soupirai-je. Mais c’est un raté, rien de plus, il n’en vaut pas la peine.
-Ce qu’Angéla oublie de dire c’est qu’il fut son premier amour mais qu’elle s’est faite larguée ; compléta Maya.
-Tu n’étais pas obligée de rappeler cela ! Protestai-je. En plus c’est faux, c’est moi qui l’ai lâché… Mais n’en parlons plus, il ne le mérite pas.
-Cela ne te ressemble pas Angéla ; reprit June. Etre aussi violente au sujet de quelqu’un n’est pas dans ta nature. Même Hélios avait le droit à plus de considération ; termina-t-elle pour me faire céder.
-Je sais qu’elle n’aime pas en parler, donc je vais te raconter à sa place ; dit Ambre que je remerciai d’un signe de tête. En fait, Aymeric et elle sont des amis de longue date, nous jouions souvent ensemble lorsque nous étions petits. Et puis, ils se sont rapprochés jusqu’à sortir ensemble en troisième.
-Et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, fin ; ajouta Maya.
-Absolument pas ! Répliquai-je en rougissant. Ce n’est pas une histoire passionnante, mais il en aimait une autre, voilà tout. Et depuis, nous ne nous parlons plus, fin. Si on pouvait clore ce sujet, ça m’arrangerait.
June, en bonne diplomate, en resta là. C’était une de ses qualités, voir où se trouvait la limite. Heureusement, parce que certains détails ne valaient mieux pas être révélés. Cependant, la discussion n’était pas réellement terminée car nous n’avions à présent pas de club par ma faute. Je me sentais tout de même responsable, c’est pourquoi, je cherchais dans ma tête une nouvelle idée.
-Angéla, tu nous écoutes ? Dit Ambre en me tirant de mes pensées.
-Euh…Oui, que se passe-t-il ?
-June propose d’ouvrir notre propre club de duel de monstres puisque nous ne pouvons pas le rejoindre, tu en dis quoi ?
-Un deuxième club ? Répétai-je surprise par une telle proposition. Mais ça ne s’est jamais fait, et je ne sais même pas si une telle chose est autorisée…
-Ecoutez-là, c’est celle qui se fait sortir de cours trois fois par jour qui nous dit ça ; railla Maya.
-Quoiqu’il en soit, un club doit avoir au moins trois membres et un tuteur pour être reconnu comme officiel. Nous sommes déjà quatre, par conséquent, il suffit de trouver un professeur acceptant de nous prendre en charge et ils ne pourront pas refuser.
-Ca m’a l’air bien foireux comme plan, mais ça peut marcher ; répondis-je peu convaincue.
Toutes semblaient très emballées par cette idée, sauf moi. Je sentais déjà les embrouilles, et je n’en avais vraiment pas besoin en ce moment. Mais cela semblait leur fait tellement plaisir que je ne m’y opposai pas. Cependant, trouver un professeur acceptant de nous superviser après l’incident de Chapy allait être dur, voire quasiment impossible. Je ne voyais personnellement que deux options : Clavère et Beauchardassaut… Il y avait vraiment mieux comme superviseur…
-Allons leur demander demain dans ce cas puisque nous avons cours avec eux deux ; suggéra Ambre.
Sur ces belles paroles, nous nous séparâmes. La soirée fut banale, j’eux droit à mes reproches habituels sur ma tenue en cours après un appel du lycée dans la journée, et j’allai me coucher immédiatement.

Je me trouvai sur une lande sans fin, sous un ciel noir sans aucune étoile pour l’éclairer. Le vent soufflait fort et me décoiffait. J’étais totalement seule, même les arbres avaient déserté l’endroit. Soudain, un bruit sourd se fit entendre au loin. C’est alors qu’une immense ombre recouvrit la lande. Une sorte de forteresse volante apparut dans les airs, sombre comme la nuit, et tous ses canons étaient pointés sur moi. De plus, elle semblait entourée d’une multitude d’êtres ailés. Je voulais m’enfuir, mais autant courir à contresens sur un tapis roulant. Il y eut une explosion, je vis un boulet filer à pleine vitesse sur moi, et les ténèbres se refermèrent.
Je me réveillai en sursaut dans mon lit, la respiration saccadée. Un cauchemar, ce n’était qu’un mauvais rêve, j’étais en vie… Mais il semblait si réel, et cette forteresse dans le ciel m’était familière également, bien que je ne l’aie jamais vue.
Je décidai de tirer un trait sur ce rêve pour le moment, trouver un superviseur devait être ma seule obsession. Je retrouvai Maya, Ambre et June devant l’école comme chaque jour. Je les saluai chaleureusement, mais June, elle, ne répondit qu’avec un temps de retard et semblait préoccupée.
-Alors, prêtes à monter notre propre club ? Déclara Ambre joyeusement.
-Un peu oui, en plus ridiculiser Aymeric est la cerise sur le gâteau ! Répondit Maya.
-Ne vous emballez pas trop vite les filles, rien n’est joué, pas vrai June ?
-Hein ? Oui, tu as raison Angéla, ce n’est pas gagné…
Décidément, quelque chose clochait vraiment avec elle aujourd’hui… Mais je ne pouvais pas la forcer à me le dire, si elle jugeait bon de le partager, elle le ferait.
Avant même que nous soyons rentrées dans l’école, un professeur nous salua de loin. Il s’agissait de Monsieur Lareine, notre prof d’histoire de l’année précédente. Je ne l’avais pas revu depuis qu’il nous avait parlé de la prophétie d’ailleurs…
-Angéla, je voulais justement vous voir, vous auriez cinq minutes par hasard ?
-Euh, maintenant ? Mais les cours vont commencer et…
-Ne me la faites pas Angéla, entre vous et moi, nous savons très bien qu’arriver à l’heure n’est pas ce qui vous caractérise le plus.
-Si vous me permettez d’arriver en retard, c’est avec plaisir que je vous écouterai.
Il m’emmena alors un peu à l’écart du reste du groupe et sortit un dossier de sa sacoche. Je crus qu’il allait encore me faire un compte rendu de mes mauvaises appréciations comme il le faisait souvent, d’autant plus qu’il fronçait les sourcils, mais son expression se radoucit très rapidement.
-Tout d’abord, j’aimerais m’excuser pour vous avoir embarqué dans toute cette histoire l’année dernière ; déclara-t-il solennellement.
-Euh… Pourquoi ça ? Je veux dire, vous n’avez rien fait…
-Si, bien sur, si je n’avais pas parlé de cette prophétie, jamais tout cela ne serait arrivé, c’est entièrement de ma faute. C’est pourquoi, je voudrais me racheter.
-Vous n’avez pas besoin, vraiment ; lui dis-je déboussolée qu’un prof s’excuse auprès de moi et non le contraire.
-Par ma faute, deux étudiantes ont disparu, et vous les avez retrouvées, je suis le seul responsable. Mais vous souhaitez monter votre propre club de duel de monstres il me semble ?
-Oui, comment savez-vous ça ? M’exclamai-je.
-Les rumeurs se propagent vite. Enfin, il me semble également que vous cherchez un professeur pour vous superviser. Si tel est le cas, j’aimerai beaucoup être ce professeur.
-V… Vraiment ?
J’avais peur d’avoir mal entendu, mais il répéta une seconde fois la même phrase. Je ne savais pas quoi répondre. D’un côté, je ne pouvais qu’accepter une offre aussi inespérée. D’un autre, l’offre était si soudaine que j’avais peur qu’il change d’avis en cours de route. La première option fit pencher la balance et j’acceptai donc.
-Très bien, dans ce cas, je vais de ce pas annoncer la création du club et je viendrai vous annoncer le résultat à la fin des cours.
J’allai rejoindre mes amies pour leur annoncer la bonne nouvelle. Lorsqu’elles l’entendirent, elles lâchèrent en même temps un « c’est pas possible ! » très coordonné. Cela suffit à égayer cette journée monotone, malgré les heures de cours, les sorties dans le couloir et les craies volantes. A vrai dire, elle passa si vite que je m’en rendis à peine compte. Le soir, comme promis, Monsieur Lareine nous attendait devant la porte de la classe, une expression contrariée sur le visage.
-J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle ; dit-il alors. La bonne est que le conseil a accepté la candidature du club. Et la mauvaise… est que le club ne sera reconnu qu’à une seule condition…
-Laquelle ? Voulut savoir June angoissée.
-Que le président de votre club batte le président du club de duel actuel pour prouver que vous avez assez d’expérience pour le diriger. En d’autres termes il faut qu’Angéla affronte Aymeric en duel…


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 2 Aoû - 14:25

On est toujours dans la même histoire ou c'est juste un changement de personnages ?
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 2 Aoû - 14:29

C est toujours la même hein Wink c est juste pour ne pas abandonner notre Angela, et j ai essayé de relier avec darksky avec le petit message de Laura Razz


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 2 Aoû - 14:32

Je vois ça
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 8 Aoû - 13:14

Fin du chapitre! Smile

Mes amies me regardèrent, attendant ma réponse. Cela faisait maintenant deux ans que je ne lui avais pas parlé, et tout à coup, je me retrouvais à devoir l’affronter en duel. Heureusement, je connaissais bien son style de jeu, étant donné que je lui avais tout appris au sujet du duel. J’acceptai donc ce marché, au grand soulagement de mes amies et monsieur Lareine nous emmena dans le gymnase où l’autre club nous attendait déjà. Aymeric était là lui aussi, avec son air arrogant. Il était toujours aussi sûr de lui, il n’avait donc pas changé ? Lorsqu’il me vit, un sourire cruel s’afficha sur son visage.

-Alors comme ça, c’est vous qui voulez nous faire concurrence ? Si j’avais su, je ne me serais même pas dérangé ; dit-il d’un ton supérieur.

-Je n’ai guère envie de parler avec toi, alors finissons-en vite tu veux ? Répliquai-je en soupirant.

-Comme tu voudras, je me suis énormément amélioré depuis l’époque où nous jouions ensemble !

-Je l’espère sincèrement pour toi, sinon, c’est moi qui me serais déplacée pour rien.

-Oh, pourquoi être aussi dure avec moi ? Répliqua-t-il. Et puis, je m’en fiche, je pioche et j’invoque gobelindberg en mode attaque, et par son effet, j’invoque Kagetokage depuis ma main !

-Je rêve où tu joues toujours ton deck de démarrage V pour victoire ? M’exclamai-je en pouffant. En plus, tu ne sais toujours pas le jouer, tu n’as pas besoin de l’effet de Gobelindberg pour invoquer Kagetokage…

-Je… Je le savais ; reprit-il, pour qui me prends-tu ? Passons, je superpose Gobelindberg et Kagetokage de niveau quatre pour construire le réseau recouvrement : numéro 39 utopie ! Je pose une carte face cachée et je te laisse la main.

Son monstre fut acclamé par ses camarades du club. Ils étaient aveugles ou quoi ? Ce monstre est ridicule, minable, inutile et en plus, il est moche… Mais cela confirmait que son style n’avait nullement évolué depuis deux ans.

-Si c’est tout ce dont tu es capable, je vais t’achever dès mon premier tour. Je pioche et j’active le sanctuaire céleste. Voici ensuite terre, agent du mystère, et comme je contrôle le sanctuaire, j’ajoute maitre Hypérion à ma main. Ensuite, toujours avec le sanctuaire céleste, j’invoque spécialement Uranus, agent du destin depuis ma main et j’active son effet : j’envoie Vénus, agent de la création au cimetière et il prend le niveau de vénus, soit trois. Aller, finissons-en, je retire terre de mon cimetière pour invoquer Maitre Hypérion ! Et maintenant, son effet, je retire vénus du cimetière pour détruire Utopie !

-Pas si vite, j’active un piège : aura d’utopie, en détachant un matériel de mon monstre, il ne pourra pas être détruit par des effets de carte, bien essayé.

-Bon, ça sera pour le prochain tour je suppose ; grommelai-je. J’attaque utopie avec Hypérion…

-Et je l’annule. Alors, qui utilise toujours les mêmes cartes ? Jubila-t-il.

-C’est toi je te signale, Uranus vient tout juste de sortir…

-Aucune importance, je te finirai ce tour ci. J’active destructeur d’Utopie pour détruire Uranus et tu subis 2200 de point de dommages !

Angéla : 1800 – Aymeric : 4000

-Je n’ai pas fini, j’active ZW – porteur de tornade et ZW – Lame foudroyante que j’équipe à utopie. A présent, il gagne 2500 points d’attaque et ne peut pas être ciblé par des effets de cartes, de plus, tu ne pourras pas détruire mes équipements, utopie attaque Hypérion et termine ce duel !

-Tu es vraiment stupide, ou bien tu as une mémoire défaillante, lorsque je contrôle mon sanctuaire, je ne subis aucun dégât d’un combat impliquant un monstre de type Elfe.

-Je… Je termine mon tour ; dit-il d’une voix peu assurée.

-Aller, terminons ce duel, je commence à avoir faim moi ; soupirai-je. Je pioche et j’active Walhalla le sanctuaire du déchu pour invoquer spécialement Athéna depuis ma main. Voici ensuite les ailes de Socrate…

Le terrain se mit à trembler et le grand dragon bleu apparut sur le terrain. Aymeric recula rapidement et trébucha avant de tomber sur les fesses.

-Qu…Qu’est-ce que c’est que ça ? Bégaya-t-il effrayé par le regard glacé de Socrate.

-Simplement une carte que j’ai obtenue l’année dernière durant mon combat contre les forces de l’orichalque ; répondis-je naturellement. Mais ce n’est pas le plus important, je fusionne Athéna et les ailes de Socrate pour donner naissance au Dragon ailé d’Athéna, et quand celui-ci arrive sur le terrain, annule les effets de toutes les tiennes. Mais ce n’est pas tout, lorsqu’elle combat un monstre, il gagne une attaque égale à celle du monstre adversaire, soit 2500. De plus, j’active depuis ma main l’ange de Loyauté qui va faire gagner 2500 points d’attaque supplémentaire à mon monstre, pour un total de 7200 points d’attaque…

Angéla : 1800 – Aymeric : 0

Mon adversaire était au sol. Son regard était empli de terreur et de haine. Mais je m’en fichais, sa prétention l’avait une fois de plus perdu.

-Tu n’as pas évolué du tout ! Déclarai-je alors. Tu es toujours le duelliste médiocre que tu étais, tu fonces dans le tas sans réfléchir, tu te bases sur la puissance d’un seul monstre et une fois qu’il est détruit, tu n’as plus aucune ressource, tu ne seras jamais un grand duelliste ainsi !

Je rangeai mes cartes dans mon étui et je m’apprêtai déjà à sortir de la salle sans me retourner et sans attendre l’annonce du résultat, lorsque je fus prise de vertiges. Le monde autour de moi commença à tourner, ma vision se brouilla, j’entendis des bourdonnements dans mes oreilles et ma tête me fit souffrir. Je fermai les yeux et la douleur se calma immédiatement.

Lorsque je les rouvris, je ne me trouvais plus dans le gymnase mais de retour sur la lande infinie. La forteresse volait toujours au-dessus de moi, mais ses canons ne me visaient pas cette fois-ci.

-Angéla ? Dit une voix à côté de moi.

Je me retournai, et je vis June à ma gauche qui semblait tout aussi perdue que moi.

-Alors comme ça, toi aussi tu as fait ce rêve hier ?

-Oui…Attends, ne me dis pas que tu as vu la même chose que moi ?

-Si, une immense forteresse et des dragons voltigeant autour… Tu sais ce que cela signifie ?

-Absolument pas…

Soudain, un rugissement se fit entendre. Je frissonnai. On aurait dit le cri d’un monstre de film de science-fiction, le genre de créature généralement immense et qui n’hésite pas à dévorer les amis du héros…

Je n’avais pas totalement tort, celui qui avait poussé ce rugissement apparut juste après. C’était un grand dragon mauve aux ailes de lumière. Il passa devant nous à une vitesse folle avant de s’attaquer aux gardes ailés de la forteresse. Il n’était pas seul. Un autre dragon, bleu comme la mer, le suivait de près, tandis qu’un troisième portant une armure argenté assurait ses arrières. C’est alors qu’une femme descendit du ciel et s’approcha de nous. Elle avait à la main un sceptre rouge et un bouclier mauve. Son visage m’était vaguement familier, mais impossible de me rappeler l’endroit où je l’avais vue.

-Angéla, June ; commença-t-elle.

-Vous… Vous connaissez nos noms ? S’exclama June interdite.

-Aidez…Nous…

La vision se brouilla subitement et nous nous retrouvâmes à nouveau dans le gymnase. Personne ne semblait avoir remarqué quoi que ce soit. J’avais toujours mon disque de duel à la main et Socrate se trouvait toujours sur le terrain, à croire que tout cela n’était qu’un rêve. Mais, lorsque je regardai dans la direction de June, son expression déroutée me disait tout le contraire.

Chancelante, je me dirigeai vers la sortie sans un seul mot de plus pour mon adversaire, et je fus bientôt rejointe par June, Maya et Ambre.

-C’était incroyable ! Me dit Ambre en me tapant dans le dos. C’est avec cette même carte que tu nous as battu n’est-ce pas ?

-Je me sens humiliée ; protesta Maya, tu utilises la même carte pour nous vaincre nous et ce minable, à croire que tu le mets sur le même plan que nous !

-Désolée, mais je l’avais en main, autant l’utiliser n’est-ce pas ? Répondis-je évasivement.

Comme chaque jour, nous nous séparâmes au coin de la rue où chacune prenait une direction différente. Cependant, alors que j’étais sur le point de partir, June me retint par la manche.

-Alors ce n’était pas un rêve ; dit-elle en fronçant les sourcils.

-Je ne crois pas, mais je n’en sais pas plus que toi sur le coup.

-J’ai déjà vu cette forteresse ; avoua-t-elle alors. Dans la bibliothèque de mon père…

-V… Vraiment ? Bégayai-je surprise par cette révélation. Tu as de ces trucs chez toi June…

-Oui, mais tu devrais venir voir par toi-même ce dont il relève, tu as le temps de passer maintenant ?

-J’imagine que oui, mon père ne pourra pas me blâmer encore plus qu’il ne le fait habituellement.

Nous prîmes donc la direction de la colline sur laquelle June habitait. Très peu de mots furent échangés au cours du trajet, elle semblait totalement perdue dans ses pensées et très préoccupée par ce que nous avions vu. Je l’étais moi aussi bien sûr, mais je n’arrivai pas à capter le sens de cette vision. Nous devions les aider ? Mais qui devions nous aider ? Et les aider à faire quoi ?

Nous traversâmes la cours carrée et June sonna à la porte de chez elle. Son père, le professeur Wheeler, vint nous ouvrir. Il portait sa blouse blanche –enfin blanche, façon de parler – habituelle et semblait toujours aussi insouciant.

-Tiens Angéla, ça faisait longtemps ; dit-il joyeusement. Comment se passe vos activités de club ? Vous avez réussi ? June en a longuement parlé hier et…

-Papa, nous sommes désolées de ne pas pouvoir discuter école plus longtemps, mais aurais-tu toujours le livre que tu as montré à Angéla l’année dernière ?

Le professeur nous regarda étonné, avant de nous inviter à entrer. Je pris une chaise et il revint quelques instants après avec le vieil ouvrage poussiéreux contenant la prophétie d’Hélios. Je déglutis en le voyant. Il ne nous avait apporté que des ennuis comme l’avait dit monsieur Lareine. Est-ce que cette vision était un signe d’une nouvelle catastrophe ? Le seul moyen de le découvrir était de parcourir cet ouvrage.

June ne fut pas longue à retrouver sa page et elle me mit le livre sous le nez. Il y avait un dessin d’une forteresse volante, grise, et armée, exactement comme celle de la vision. A côté était écrit « citadelle originelle ». Au bas de la page était représentée la citadelle des dieux, reconnaissable à la glace l’entourant. Les deux édifices semblaient se faire face.

-Oh non, ne me dis pas qu’il s’agit encore de Gariatron ! Dis-je d’un ton plaintif.

-Non, pire que ça ! Répliqua June. Tu n’as jamais entendu parler de la légende des six démons originels je parie ?

-Non, jamais. Mais démon originel, tu parles de créatures comme Gariatron je me trompe ?

-Oui, mais mon père serait plus apte à t’en parler que moi je pense.

Le professeur s’éclaircit la voix et prit la parole.

-La légende des démons originels, oui, il me semble l’avoir étudié il y a longtemps, d’ailleurs, à cette époque je…

-Abrège, nous n’avons pas le temps ; râla June.

-Bien, selon la légende, avant les dieux, il aurait existé des créatures nommées « démons originels », Gariatron serait l’un d’eux d’ailleurs. Nous n’avons gardé la trace que de six démons, même si nous pensons qu’il y en avait bien plus. Ils s’appelaient Pyros, Syphos, Tellas, Typhos, Luminion et Gariatron. Leurs pouvoirs nous sont encore inconnus, même si nous avons pu voir que Gariatron maitrisait les ténèbres à sa guise. Ils sont également bien plus puissants que les dieux, et ils les auraient même affrontés, puis défaits dans une ultime bataille se tenant justement dans votre forteresse originelle. Cependant, les démons ont disparu de la surface de la terre du jour au lendemain, et les dieux ont pris leur succession dans les esprits des humains. Maintenant, si vous me demandez pourquoi Gariatron est revenu l’année dernière, je n’ai pas la réponse.

-Et y aurait-il une quelconque… prophétie à propos de ces démon ? Demandai-je en repensant à la demande d’aide de la jeune femme.

-C’est amusant que vous parliez de ça, car pas plus tard qu’hier, Alice, que vous avez rencontrée durant votre périple, m’a contacté pour me faire part d’une découverte surprenante au sujet de Gariatron, mais n’a pas donné plus de détails. Peut-être qu’elle pourrait vous éclairer plus que moi. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider davantage…

-Non, c’est déjà suffisant ; dis-je pour le réconforter. Nous étions simplement intriguées par cette légende, rien de plus.

Je saluai June et le professeur avant de rentrer chez moi. Le soir, seule dans ma chambre, devant un exercice de maths infaisable, je repensais à cette légende. Si tout ce que le professeur avait dit s’avérait exact, nous aurions bientôt des nouvelles des frères de sang de Gariatron si ce dernier avait décidé de se manifester maintenant. J’avais également un mauvais pressentiment à son sujet. Nous avions beau l’avoir battu et l’avoir vu s’évaporer dans les airs, quelque chose me disait que nous n’en avions pas fini avec lui. Mais étais-je capable de le vaincre une deuxième fois ? J’avais déjà failli y laisser ma peau durant notre duel, si Drago et Darksky ne m’avait pas sauvée, je ne serais certainement plus de ce monde.

Je sortis mon deck et je contemplai ma carte maitresse : les ailes de Socrate. Cette carte était apparue mystérieusement durant mon duel contre Maya et Ambre et ne m’avait jamais déçu, pas même aujourd’hui. Mais méritai-je vraiment de posséder une telle carte ? Sa puissance était effrayante, avec sa capacité de fusionner avec n’importe quelle carte de mon jeu. Mais cette puissance n’étais pas la mienne, à chaque fois que j’invoquais ce monstre, c’était comme si une autre personne jouait à ma place. Peut-être devrais-je essayer de la retirer de mon jeu, pour quelques temps du moins. Je ne savais vraiment plus quoi faire. Devais-je demander conseil à Laura ? Elle qui avait été victime de ses cartes pendant deux longues années, elle saurait certainement quoi faire.

Je pris mon portable pour lui envoyer un message, lorsque notre conversation de la veille m’apparut au milieu de l’écran, avec mon message stupide en dernière position. Je me sentis mal tout à coup. L’avait-elle réellement fait ? Si oui, je plaignais d’avance ce pauvre Darksky…

J’hésitai soudain à lui demander conseil. Et si elle m’en voulait de lui avoir donné un tuyau aussi idiot ? Elle était très bien capable de se venger de moi en me faisant subir la même chose, d’autant plus que son silence ne présageait rien de bon…

Je me résolus finalement à attendre une réponse de sa part avant de faire quoi que ce soit, et je me replongeai dans mon exercice de Maths. « Soit Un une suite telle que Un= ∑Uk/∏Uk pour k variant de 1 à n, calculer Un ». Cet exercice eut pour vertu que je me couche tôt pour une fois car je m’endormis dessus au bout de cinq minutes.

Le lendemain, la journée de cours fut pour des moins banale, comme toujours, mais le soir fut bien plus intéressant. C’était notre première journée en tant que Club officiel. Lareine nous avait trouvé une salle assez grande pour nous entrainer sans casser de matériel et avait même créé des prospectus pour les recrutements. Il était réellement investi dans ce club, cela faisait plaisir à voir.

-J’ai également planifié nos activités jusqu’au grand tournoi inter-école de décembre ; déclara-t-il.

-Un planning ? S’exclama Maya, nous ne sommes tout de même pas en cours !

-Et que pensais-tu faire en créant un club ? Répliqua Ambre. Faire de simples duels comme nous le faisons tout le temps ?

-Ambre a raison ; compléta June. Un club de duel est avant tout fait pour s’améliorer dans de meilleures conditions que si nous le faisions nous-même. Alors, quel est le programme professeur ?

-Un peu de patience, vous découvrirez tout en temps et en heure, mais aujourd’hui, j’avais prévu de commencer par les bases, c’est-à-dire les deck.

-Vous n’allez pas nous expliquer comment jouer au duel de monstres ; raillai-je. Nous savons bien qu’un deck doit être composé de quarante cartes, avoir un certain équilibre entre les monstres, les magies et les pièges et bien sûr, pouvoir faire face à toutes les situations.

-Ah, vous pensez tout connaitre sur vos deck ? Et qu’en est-il des deck de vos adversaires ? Dit Lareine d’un air malicieux.

-Comment voulez-vous connaitre les deck de nos adversaires ? Nous ne savons même pas qui nous allons affronter…

-Et voilà ce que je voulais entendre ! Dit-il en abattant son poing sur la table. Même si vous ne connaissez pas le deck de votre adversaire, il vous est très facile de discerner rapidement sa stratégie. Par exemple, s’il pose cinq cartes dès le début du duel, qu’est-ce que cela signifie Maya ?

-Bah, qu’il a une main infecte ; répondit-elle en haussant les épaules.

Sa réponse simpliste nous arracha un sourire à toutes les trois, et à Lareine également. Cependant, elle ne semblait pas se rendre compte de ce qu’elle venait de dire à en juger par son expression d’incompréhension.

-Oui, mais pas forcément ; expliqua calmement notre professeur. Il se peut qu’il n’ait rien à jouer, mais il se peut également, et dans la plupart des cas, qu’il s’agisse d’un deck contrôle, c’est-à-dire qui joue sur la durée du duel grâce à des pièges et des monstres embêtants pour l’adversaire. L’exemple que j’ai en tête serait le deck Aile noire de Crow Hogan. Dans ce cas-là, que faites-vous Ambre ?

-Euh…Je profite du fait qu’il n’ait aucun monstre pour attaquer ? Hasarda-t-elle.

-Oui, vous pourriez si vous n’avez rien de mieux à faire, mais détruire ses ressources avant qu’elles ne soient activées ne serait-il pas mieux ?

-J’imagine…

Lareine continua de nous parler des différents types de deck existant et les façons de les contrer avant qu’ils ne développent leur jeu. Même moi j’appris des choses durant ce cours. Si seulement nous pouvions en avoir plus souvent à la place des heures de français ou de Maths, je crois qu’aller à l’école serait un véritable plaisir.

Il termina la leçon sur la mise en pratique directe de ses conseils en regardant nos jeux et nous conseillant sur les meilleures cartes permettant de faire face à chaque situation.

L’heure allait se terminer lorsqu’il demanda à me voir avec June en privé juste après. Nous nous regardâmes en nous demandant ce qu’il nous voulait. Ambre et Maya rentrèrent chez elles avant nous et nous nous retrouvâmes seules avec Lareine qui ressortit le même dossier que la veille. Il le posa sur la table et des photos en tombèrent. Lorsque je vis les visages, mon cœur rata un battement.

-June, Angéla, si j’ai accepté de devenir votre superviseur dans ce club, c’est avant tout parce que je connais votre potentiel. Avec ces personnes, vous avez, l’année dernière empêché une catastrophe de se produire. Cependant, les ennuis ne sont pas terminés. C’est pourquoi, j’ai jugé bon de vous former le plus vite possible et de vous enseigner tout ce que je sais.

-Excusez-moi, mais qui êtes-vous au juste pour vous inquiéter autant de menace comme celles-là ? Lui demanda June.

-En tant que professeur d’histoire et Historien, je connais un certain nombre de choses qui ne sont pas révélées au grand public, et notamment la grande guerre des démons.

-Mais ce n’est qu’une légende ! Rétorquai-je.

-Je vous l’ai dit, tout n’est pas révélé ; dit-il d’un air grave. Et cette guerre a bel et bien eut lieu il y a plus de dix mille ans.

-Dix mille ans, mais cela signifie…

-Oui Angéla, à cette même époque, la civilisation Aslante était à son apogée. Comme quoi, même les jeux vidéo du professeur Layton sont instructifs ; dit-il en rigolant. Mais passons, ces derniers, avant de disparaitre en même temps que les démons, nous ont laissé une prophétie que voici : « Le vingt-cinquième jour de la vingt-cinquième année après la plus grande menace de l’histoire, le tonnerre gris prendra à nouveau son envol dans un ciel sans étoile. Les quatre grands, méditant leur vengeance depuis une éternité sortiront de l’ombre dans laquelle ils s’étaient réfugiés. Les ténèbres et la lumière se feront face à nouveau, et seul le médiateur pourra les arrêter dans leur combat. Le ciel, la terre, les gardiens et la galaxie s’uniront une nouvelle fois autour de l’être parfait pour mener leur ultime bataille….

Je déglutis. Selon la prophétie de Gariatron, Darksky, Laura, Hélios et moi étions ce ciel, cette terre, ces gardiens et cette galaxie. Cela signifiait-il que nous allions bientôt tous mourir ? Je frissonnai à cette idée. Et Drago ? Ou se trouvait-il maintenant ? Etait-il ce fameux médiateur ? Ou bien cet être parfait ? A moins qu’il soit totalement exclu de cette prophétie, ce que je ne pouvais croire. Cela faisait déjà presque vingt-cinq ans que Yugi et les autres avaient arrêté Zorc, il ne s’agissait certainement pas d’une coïncidence. Dans tous les cas, cela nous laissait jusqu’au vingt-cinq janvier prochain pour trouver une solution, soit un peu plus de trois mois. Voyant mon angoisse, Lareine reprit la parole :

-Rassurez-vous Angéla, une prophétie ne peut être fiable à cent pour cent. Lorsqu’elle se réalise totalement, c’est en général car les intéressés font tout pour. Vos chances de mourir sont donc très minces, regardez la dernière, la terre aurait dû être recouverte d’un voile de ténèbres pour l’éternité, et nous sommes toujours là !

-Une minute professeur ; nous interrompit June. Que viens-je faire dans cette histoire ? Cela ne semble concerner qu’Angéla, alors pourquoi m’avoir convoquée ?

-Vous êtes la fille du célèbre professeur Wheeler, et par conséquent, vous êtes impliquée dans toutes ces histoires par votre père, je ne pouvais pas vous écarter ; se contenta-t-il de répondre.

-Célèbre, si on veut ; grommela-t-elle.

Sur ces paroles rassurantes, Lareine nous congédia toutes les deux. Nous ne savions plus quoi dire après avoir entendu une prophétie pareille, et pour cause, elle disait que nous allions tous mourir dans trois mois ! June, sans prévenir, me serra dans ses bras.

-Sois forte Angéla ; me murmura-t-elle. C’est la deuxième fois en deux ans que tu dois supporter une telle charge sur tes épaules, mais je sais que tu en es capable

-J’aimerais en être aussi sûre que toi ; soupirai-je.

En réalité, je ne me sentais vraiment pas à la hauteur. La dernière fois, sauver Maya et Ambre m’avait donné une véritable raison de me battre jusqu’à la fin, je ne pouvais pas perdre. Mais cette fois-ci, je devais simplement affronter l’ennemi sans réelle motivation. C’était certes égoïste comme raisonnement, mais les faits étaient bien là. Il allait falloir que je travaille dur jusqu’au vingt-cinq janvier dans le club de duel si je voulais être prête à affronter à nouveau le démon en compagnie de Darksky. Hélios devait certainement connaitre la prophétie également et devait se préparer dans un coin reculé de la planète, tout comme Drago.

Bien, je ne pouvais pas me reposer, cela me donnait un nouvel objectif à atteindre dans ce club, autre que ridiculiser Aymeric : être parée à affronter mon destin !



Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 23 Aoû - 19:04

Cadeau du jour, le début du chapitre 3 Wink
Chapitre 3 : Pour le club de Duel !

Refusé ? Mais pourquoi donc ? Pourquoi le conseil des étudiants s’opposait-il à la création de ce club ? Et qu’importe la raison, ils n’avaient tout simplement pas le droit de faire une telle chose ! Pauvre Nagisa, elle s’était donné tant de mal pour coller toutes ces affiches avec nous, je ne pouvais pas fermer les yeux à ce moment. Je m’excusai auprès de Laura et je fonçai au troisième étage. J’ouvris violemment la porte de la salle de réunion du conseil, et je me heurtai aux regards d’incompréhension des membres. Ils étaient en pleine réunion apparemment. Le président du conseil se leva de son siège et me regarda droit dans les yeux. Il était assez grand, blond. Il remonta ses lunettes sur son nez et s’adressa calmement à moi :
-Je suis Olivier Lesage, président du conseil des étudiants ; déclara-t-il. Quelle est la raison de ce dérangement soudain ?
-Vous… Vous avez détruit le rêve de mon amie ! Rétorquai-je violemment en frappant sur le mur.
Les autres membres se levèrent d’un bond, prêts à riposter si je m’attaquais à eux, mais le président restait de marbre.
-Oh, tu veux certainement parler du club de duel de monstres de cette fille ? Dit-il sans aucune émotion.
-Vous n’avez nullement le droit de censurer un club uniquement parce qu’il ne vous plait pas !
-Tu as raison, n’en avons pas le droit.
-Alors retirez immédiatement votre véto !
-Impossible.
-Et pourquoi cela ? Rétorquai-je sur le point de perdre mon sang froid devant son impassibilité.
-Connais-tu au moins la raison pour laquelle ce club a été fermé ? J’imagine que non… L’année dernière, il fut la première cible du démon, et tous ses membres furent blessés. Nous n’avons nullement envie de revivre un tel incident une deuxième fois. Tu sais de quoi je parle Jean-Michel, ou plutôt devrais-je dire, Darksky.
Il avait prononcé mon nom avec un certain mépris dans sa voix. Je sentais déjà qu’il ne m’appréciait pas, pour une raison que je ne pouvais expliquer. Heureusement, ce sentiment était réciproque, ce président me mettait vraiment mal à l’aise.
J’allais répliquer quelque chose de cinglant, lorsque quelqu’un frappa à la porte. Avant même que Lesage ait pu répondre, elle s’ouvrit et la silhouette d’une fille se découpa dans l’ouverture.
-Objection président Lesage ; dit-elle alors d’une voix forte.
Elle s’avança d’un pas et je reconnus le visage d’Hikari Miyako, rencontrée la veille.
-A qui ai-je l’honneur ? Dit-il méfiant.
-Je suis Hikari Miyako, en troisième année, de la classe D. J’ai vu que tu avais griffonné toutes les affiches du club de duel de monstres avec ton stylo rouge. C’est bien joli les graffitis, mais, si je me réfère à l’article vingt-cinq de votre règlement, n’importe qui peut créer n’importe quel sorte de club, du moment qu’il a au minimum trois membres fondateurs. Je peux bien comprendre que vous n’ayez pas envie que la catastrophe du démon se reproduise, cependant, qui a subit les pertes les plus lourdes en essayant de vous sauver la peau ?
-Oui, peut-être que ces membres ont protégé d’autres élèves, mais…
-Il n’y a pas de mais ! Rétorqua-t-elle violemment. Tu sais tout aussi bien que moi que même sans ce club, cette école aurait été attaquée, alors soit tu autorises la formation du club, soit j’irai en référer à plus haut !
Le président grommela, avant de faire signe aux autres membres qui se concertèrent. Après un bref délai, il reprit la parole.
-Soit, je veux bien autoriser la création de ce club, mais à une condition : le club devra sortir vainqueur au tournoi inter-école de décembre, sans quoi, il sera immédiatement fermé. Prouvez-nous que cette fois-ci, vous serez capable de nous protéger ; nous menaça-t-il.
-Je m’en assurerai personnellement ; répliqua Miyako sur le même ton de défi.
Nous fûmes ensuite congédiés. J’étais à la foi soulagé, et en même temps légèrement inquiet par la condition imposé par le président. Si nous échouions, cela reviendrait à n’avoir rien fait, et le rêve de Nagisa serait à nouveau brisé. Je me tournai vers Miyako qui avait accepté cette condition. Elle regardait la salle du conseil avec mépris. Son attitude était en contradiction avec celle que j’avais rencontrée la veille. Cela me fit penser à sa carte d’étudiant :
-Miyako ? J’ai trouvé ceci hier sur le toit.
Je lui tendis son bien et ses yeux devinrent ronds de surprise.
-Je… Je n’ai pas été sur le toit hier, ni jamais ; répondit-elle effrayée.
-Mais, nous nous sommes parlés hier à cet endroit ! Rétorquai-je.
-C… C’est vrai ; finit-elle par dire après un moment d’hésitation. Je suis désolée, j’avais totalement oublié.
Elle tourna la tête dans la direction opposée.
-Bien, tu as peut-être rétabli le club, mais maintenant, il ne tient qu’à vous de le faire survivre. Je te souhaite bonne chance, et comme promis, je viendrai vous aider.
Elle partit sans un mot de plus, en me laissant seul au milieu du couloir. J’étais perdu dans mes pensées. Comment avait-elle pu oublier quelque chose qui s’était passé la veille ? Et pire encore, comment pouvait-elle changer d’attitude si soudainement d’un jour à l’autre ? J’avais le pressentiment que Miyako me cachait bien des choses.
Je descendis lentement les escaliers pour retourner à notre étage, cherchant un moyen d’annoncer la nouvelle à Nagisa, lorsque cette dernière se présenta juste devant moi, suivie de Laura essayant de la retenir par le bras.
-Je te dis que ce n’est pas la peine, il saura gérer cette situation tout seul ! Lui criai-t-elle.
Elle s’arrêta net en me voyant et lâcha le bras de Nagisa qui tomba sur moi. En relevant la tête, elle devint rouge de honte :
-Jean…Darksky ; bégaya-t-elle. Je… Je suis désolée, je ne voulais pas…
-Il n’y a pas de problème ; répondis-je gentiment.
Je levai la tête vers Laura, et étrangement, elle ne semblait pas en colère cette fois. N’était-elle jalouse que de Saya ? Il allait falloir que j’éclaircisse cela aussi.
Une fois debout, j’annonçai la bonne nouvelle à Nagisa. Sa première réaction fut un grand sourire, avant de me sauter dans les bras, pour me faire tomber à nouveau. Je notai donc dans un coin de ma tête de faire attention à elle la prochaine fois que je la croiserai dans les escaliers.
Je passai le cours suivant à raconter à Saya comment Miyako s’était emmêlée dans la discussion et comment elle en était arrivée à faire céder le président. Lorsque j’eus terminé, Youhei se retourna et prit part à la conversation :
-Attendez, vous parlez d’Hikari Miyako, je me trompe ?
-Oui, tu la connais ?
-Et bien, qui n’a jamais entendu parler d’elle ; répondit-il à voix basse, comme s’il s’agissait d’un secret. Elle était la présidente du club de duel de monstres l’année dernière, une fille joyeuse, gaie, toujours souriante, enfin, la présidente idéale. Cependant, il paraitrait que durant la guerre, elle ait fait quelques mauvais choix, comme prendre la première ligne de défense ou envoyer des éclaireurs au mauvais moment. Beaucoup de ses membres ont été blessés, et on m’a dit qu’elle ne s’en serait jamais remise. Depuis, elle est toujours renfermée sur elle-même, ne parlant qu’à peu de monde, et les rares fois où elle parlerait, elle se contenterait de répondre par des phrases de deux ou trois mots…
Il n’eut pas l’occasion d’en raconter plus car madame Piment le sortit de cours pour bavardage incessant. Durant tout le reste du cours, je n’écoutai pas ce que me racontait Saya, j’étais obnubilé par l’histoire de Youhei. La face souriante et la face sombre de Miyako, tellement différentes qu’on pourrait penser qu’elles sont deux personnes distinctes. Ses paroles me revinrent à l’esprit : « je n’ai pas été sur le toit hier ». Celle qui avait prononcé ces mots était froide, contrairement à la Miyako de la veille, souriante. Vraiment, il y avait quelque chose d’étrange avec elle.
A la fin des cours, Laura vint vers moi, mais tourna immédiatement le dos lorsque Saya me proposa de venir avec elle au parc. Je déclinai cependant son offre, parler avec Laura était ma priorité pour le moment.
Je la vis dans le couloir, et je la rattrapai. Elle marchait vite, et lorsque je m’adressai à elle, elle fit semblant de ne pas m’entendre. Je finis par lui barrer le chemin en me plaçant juste devant elle. Elle prit alors un air surpris et daigna me parler :
-Tiens, tu n’es pas encore au parc avec ta nouvelle amie ? Vous semblez si proches pourtant !
-Mais tu vas m’écouter Laura ; la suppliai-je. Saya est juste une amie ! Pourquoi tu réagis comme ça en sa présence ? Nagisa ne te dérange pas pourtant.
-Je…
Elle semblait déstabilisée. Comme je le pensais, il n’y avait que Saya dont elle était jalouse. Pourquoi ? Je ne le savais pas, mais je comptais bien le découvrir.
-Vous devriez vous rencontrer ; suggérai-je alors.
Elle me regarda avec des yeux ronds.
-Que… Que je lui parle ? Tu as perdu la tête mon pauvre Darksky, je…
-Tu ne la connais même pas, comment peux-tu dire que tu ne l’aimes pas juste en la voyant ?
-Le problème n’est pas là ! Rétorqua-t-elle. Depuis qu’elle est arrivée, c’est-à-dire hier, tu n’as d’yeux que pour elle, durant les cours, les pauses, et même après l’école.
-Tu te trompes…
-Vraiment ? Et avec qui as-tu fait un duel hier ? Depuis quand ne m’as-tu pas affrontée ? J’ai l’impression que tu me fuis depuis que nous sommes de retour ici, ai-je tort ? Tu veux que je me fasse de nouvelles amies, que je m’intègre mieux, tu penses qu’après toutes ces années de voyage en solitaire je ne suis plus capable de me débrouiller seule ? Vas-y, dis-le, je sais que tu en meures d’envie !
-Mais… où vas-tu chercher des choses pareilles ? Répondis-je effaré.
-Je te connais Darksky, tu es ainsi, tu veux que les autres autour de toi s’épanouissent, quel qu’en soit le prix à payer. Je ne peux pas te blâmer pour ça, tu penses agir pour le mieux. Ce que je te reproche, c’est de ne pas faire assez attention aux sentiments de ceux qui t’entourent et de n’en faire qu’à ta tête ! Et si ceux que tu aides ne désirent pas être aidés et simplement rester tels qu’ils sont ?
-Je ne te suis plus du tout Laura… De quels sentiments parles-tu ?
-Voilà, c’est exactement ça, tu es incapable de comprendre ce que je ressens ; termina-t-elle tristement.
Elle partit en me laissant seul au milieu du couloir, avec un immense poids sur le cœur. Comment en étions-nous arrivés là ? Je voulais simplement arranger les choses entre nous, et le résultat avait été catastrophique. Je sentais Laura s’éloigner de plus en plus de moi. Disait-elle la vérité ? Etais-je incapable de la comprendre ? Je n’y avais jamais réfléchi auparavant. Je pensais simplement lui donner un coup de pouce dans sa nouvelle école… Pourquoi tout devait être toujours aussi compliqué !
-Toujours aussi désespérant avec les filles ; dit alors Marie qui venait d’arriver.
-Tu as vu la scène ? Lui demandai-je dépité.
-Je crois que toute l’école l’a vue malheureusement.
-Dis-moi, toi qui peux voir les vraies personnalités des gens, tu le penses aussi ? Que je suis incapable de comprendre ce que ressentent les autres ?
-Je ne dirais pas ça ainsi, mais il est vrai que tu agis comme bon te semble. Ce n’est pas forcément un défaut, mais dans certaines situations, ce n’est pas une qualité non plus.
-Tu ne m’aides pas tu sais…
-Je suis désolée, mais je ne peux pas t’aider sur ce coup, tu vas devoir suivre ton propre chemin. Bien, on se retrouve à la maison ; dit-elle joyeusement avant de partir.
Suivre mon propre chemin… Encore une phrase mystérieuse…
Le soir, je ne vis pas Laura à table. Certainement s’était-elle enfermée dans sa chambre avant mon arrivée. La soirée fut peu animée sans elle et je gagnai rapidement la mienne. Il fallait que je me change un peu les idées, broyer du noir n’apportait rien de bon.
C’est alors que je reçus un message sur mon portable. Qui pouvait bien m’en envoyer un à une heure pareille ?
« Cher Darksky, je suis sûr que tu m’auras reconnu, je ne donnerai donc pas ma véritable identité. Je suis actuellement sur la falaise de ta ville. J’ai quelque chose d’important à te dire immédiatement. Viens seul. Signé : le justicier Masqué. »
Encore une blague téléphonique pensais-je immédiatement. Cependant, le fait qu’il connaisse mon surnom me dérangeait. Je devais connaitre ce zigoto, mais je ne voyais pas de qui il pouvait s’agir. Aucun de mes amis n’était assez bête pour faire ce genre de blague.
La curiosité prit le dessus et je décidai d’aller vérifier par moi-même. La nuit était fraiche. Il n’y avait que peu d’étoiles dans le ciel noir, et même la lune avait disparu. A cette heure, il n’y avait plus personne dans les rues de la ville. J’entendais uniquement le sifflement du vent dans les branches des arbres et le clapotis de la mer au loin.
Lorsque j’arrivai enfin sur la falaise, le vent me cingla le visage. Le type m’ayant envoyé ce message avait intérêt à avoir une bonne excuse pour me déranger une nuit pareille. C’est alors que je vis une silhouette se découper parmi les ténèbres. En me rapprochant, je pus distinguer un homme portant une grande veste qui regardait au loin. Il me tournait le dos, je ne pus donc pas voir son visage, mais j’avais déjà un mauvais pressentiment. Je m’arrêtai à quelques pas de lui. Il ne se retourna pas mais prit la parole.
-C’est ici que nous nous sommes rencontrés pour la première fois n’est-ce pas ?
De quoi parlait-il encore ? Il se croyait dans un western avec son grand chapeau ou quoi ?
-Ca fait déjà presque cinq ans, mais rien n’a changé ici ; dit-il d’un ton nostalgique. A l’époque, je t’ai fait quelque chose d’affreux…
-Attendez une minute…
Je connaissais cette voix grave et autoritaire. L’homme se retourna, et je pus voir son visage. Il avait autour de trente ans, n’était pas rasé et ses cheveux n’étaient pas coiffés. Son regard brillait dans la pénombre, comme dans un de ces films fantastiques…
-Oh non, pas lui ; soupirai-je lassé. J’aurais dû me douter qu’un message aussi farfelu ne pouvait venir que de vous, Hélios.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 18:38

cadeau pour la team aussi^^

Un silence se fit après que j’ai prononcé son nom, et le vent souffla entre nous.
-Attends, tu veux dire que tu n’avais pas deviné ? Dit-il apparemment déçu.
-Et comment vouliez vous que je devine !? Rétorquai-je en écarquillant les yeux. « Le vengeur masqué », vous n’avez même pas de masque et vous n’avez jamais rien vengé ! Et d’abord, comment vous avez obtenu mon numéro, et depuis quand vous savez vous servir d’un portable ?!
-Ne sous-estime pas les services de renseignements d’Héliopolis ; répondit-il en secouant la tête pour faire voler ses cheveux.
-Mais cette ville n’existe même plus ! Et ça ne répond pas à mes questions !
-Oh, pourquoi te soucier de détails comme ceux-là alors que tu peux contempler un océan infini s’ouvrant à tes pieds ; dit-il d’un air mystérieux.
-Ce que vous dîtes n’a absolument aucun sens…Soit, je rentre ; rétorquai-je en tournant les talons.
-Attends, tu n’as même pas écouté ce que j’avais à dire ! S’écria-t-il en me retenant par la manche.
-Vous êtes venus m’annoncer la fin de votre voyage et votre retour triomphal ? Hasardai-je.
-Exact, comment l’as-tu su ? Demanda-t-il interdit.
-Une intuition. Enfin, félicitations, et maintenant, bonne nuit, j’ai cours demain moi.
Je tournai déjà les talons pour rentrer à la maison lorsqu’Hélios me retint fermement par le bras. Il s’adressa alors à moi plus sérieusement.
-Attends, si je suis ici… c’est parce que je dois te prévenir…
-Me prévenir ? Mais de quoi ? Demandai-je surpris par son ton inhabituel.
Il me lâcha alors le bras et s’assit sur un rocher, juste au bord de la falaise et contempla l’océan d’un regard triste.
-Shadow… est vivant ; déclara-t-il enfin après une longue pause.
Je reculai d’un pas en entendant cela. Je ne savais pas comment réagir. D’un côté, il fallait que j’annonce la bonne nouvelle à Laura, mais d’un autre, mon instinct me disait que son retour n’était pas forcément une chose souhaitable. J’attendis qu’Hélios développe, mais il n’ajouta rien. Il se leva puis passa juste à côté de moi, sans me regarder.
-Je resterai dans les parages encore quelque temps. Si tu as besoin de moi, appelle-moi ; dit-il solennellement.
Puis il partit, me laissant seul sur la falaise, avec mes doutes. J’aurais voulus le rattraper et le forcer à s’expliquer. Comment savait-il cela ? Que venait-il réellement faire ici ? Pourquoi me prévenir moi et non quelqu’un d’autre ? Toutes ces questions m’embrouillaient l’esprit.
Je restai encore un long moment assis là, à regarder dans le vague. Le ciel était vraiment sombre cette nuit. L’horizon semblait n’être qu’un voile de ténèbres sans fin. Si nous avions échoué contre Gariatron, le monde ressemblerait-il à ça ? Une vaste étendue noire dénuée de vie ?
-Je savais que je te trouverai-là ; dit soudainement une voix dans mon dos.
Je ne me retournai pas, je savais de qui il s’agissait. Peu de personnes connaissaient cet endroit.
-Désolé de t’avoir inquiétée Marie. J’allais bientôt rentrer.
-Tu dis ça, mais il est quatre heures du matin ; rétorqua-t-elle confuse.
Quatre heures ? J’avais donc passé plus de temps que je ne le pensais. Cette révélation avait obnubilé toutes mes pensées et m’avait fait perdre la notion du temps apparemment.
Sans surprise, ma sœur me demanda ce que je faisais ici à une heure pareille. J’hésitai à lui dire la vérité, il était inutile de l’inquiéter avec ça. Je racontai donc que je repensais aux moments que j’avais passés avec Laura à ce même endroit après notre dispute de la journée, ce qui n’était pas totalement faux.
-Elle est vraiment remontée contre toi ; me répondit Marie.
-Oui, je sais ; soupirai-je. Mais je ne sais pas du tout comment lui dire que Saya n’est qu’une amie…
-Laisse-lui le temps ; dit-elle alors. Elle finira bien par s’en rendre compte d’elle–même.
-J’espère que tu dis vrai.
Mais je savais au fond de moi que les choses ne seraient pas si simples. Laura était bornée lorsqu’elle voulait quelque chose, et le temps n’arrangeait rien, il suffisait de voir le nombre d’années qu’elle avait passé à préparer sa vengeance contre moi.
Le lendemain, je dus dormir toute la journée car je n’avais aucun souvenir de ma journée de cours. Après une nuit blanche comme celle-ci, il était normal que je sois fatigué après tout. Saya me réveilla à la fin des cours, et se moqua de la marque rouge que j’avais sur la joue.
Evidemment, Laura était déjà partie lorsque j’émergeai totalement du monde des rêves. Je n’avais même pas pu lui dire ce qu’Hélios avait révélé… Mais, comment le prendrait-elle ? Je craignais sa réaction. Peut-être ne l’avait-elle pas pardonné de l’avoir abandonnée au dernier moment…
-Eh oh, tu m’écoutes ? Protesta Saya en me donnant un coup sur la tête.
-Désolé, je pensais à quelque chose qui m’est arrivé hier ; avouai-je.
-Tu me raconteras ça une prochaine fois, pour le moment, nous devons nous rendre au club, c’est notre premier jour !
Ah oui, le club de duel de monstre m’était totalement sorti de la tête avec toutes ces histoires. Ça serait certainement une bonne occasion de me changer un peu les esprits et de me détendre. Nous montâmes donc au troisième étage où Nagisa nous attendait devant une salle de classe.
-Bienvenue ; dit-elle avec entrain, vous être les premiers arrivés !
-Nous sommes les seuls membres du club ; répondit Saya, un peu gênée.
-Pour le moment ; rétorqua Nagisa joyeusement.
Nous entrâmes dans la salle de classe. Il n’y avait pas grand-chose, quelques tables, des chaises et un tableau, le strict minimum pour un club venant se de former. Nous devions jouer cartes sur table apparemment. Miyako entra juste après nous, et regarda la classe avec un certain mépris.
-C’est donc ici notre nouvelle salle d’entrainement ? Je préférai largement l’ancienne !
-C’est tout ce que nous avons ; lui répondis-je calmement. Donc il faudra nous en contenter pour le moment.
Elle posa alors son disque de duel sur une table et se précipita vers une fenêtre pour l’ouvrit. Une bouffée d’air pénétra dans la classe et souleva un épais nuage de poussière. Elle se dirigea ensuite vers l’interrupteur ; une lampe sur deux s’alluma, les autres claquèrent immédiatement.
-Vous voulez vraiment jouer dans des conditions pareilles ? S’exclama-t¬-elle alors.
-Il semblerait en effet qu’un ménage intensif s’impose d’abord ; dit Saya.
-Oh, c’est la première fois qu’on se rencontre ? Dit Miyako en se radoucissant. Je m’appelle Hikari Miyako, en troisième année, ravie de te rencontrer.
-Je suis Yuiko Saya, de la même classe que lui ; dit-elle en me pointant du doigt.
-Je ne suis pas « lui » comme tu le dis ! Puisqu’on en est aux présentations, appelez-moi Darksky ; dis-je à mon tour.
Nous nous tournâmes tous vers Nagisa qui était la seule à ne pas s’être encore présentée. Elle rougit soudainement en voyant l’attention centrée sur elle.
-Je… euh… Fukuhara Nagisa ; dit-elle totalement désorientée.
-La présidente du club ne doit-elle pas faire un discours de bienvenue ? Hasarda Saya pour l’encourager.
-Ah oui ! Alors… J’ai… J’ai décidé de reformer le club de duel de monstres afin que nous puissions nous amuser et… Non, je l’ai reformé pour… Pour…
Elle chercha ses mots quelques instants. Nagisa n’avait vraiment pas confiance en elle. Je me disais qu’il fallait l’aider, mais Miyako fut plus rapide que moi.
-Nous n’avons pas vraiment besoin de raison pour former un club après tout ; dit-elle en haussant les épaules. Ce qui compte pour l’instant est de le maintenir actif jusqu’à décembre. Je n’ai pas particulièrement envie de m’investir là-dedans pour être franche, mais je ne veux pas non plus donner satisfaction à ce président du conseil. Donc, la première chose à faire est de connaitre le style de jeu de chacun. C’était la première chose que j’avais faite l’année dernière il me semble, qu’en pensez-vous ?
-Attends une minute ; rétorqua Saya, ce n’est pas parce que tu l’as fait que c’est ce que nous allons faire maintenant !
-Non… elle a raison ; intervint Nagisa.
-Très bien, dans ce cas, je t’affronterai Miyako, c’est bien ce que tu avais prévu ?
La tension était montée d’un cran tout à coup. Pourquoi Saya s’énervait-elle pour si peu ? En tout cas, cela ne semblait pas déplaire à Miyako qu’on lui tienne tête. Un petit sourire s’était dessiné sur sa figure devant ce défi impromptu.
-Bien, j’accepte, mais sache que je ne me retiendrai pas.
-J’espère bien que non, sinon le duel n’aurait aucun intérêt !
-Euh, les filles, vous prenez tout cela un peu trop au sérieux je pense…
Mon intervention passa inaperçue. Saya et Miyako prirent du recul avant de se faire face. Je ne pouvais qu’observer, mal à l’aise. Nagisa, au contraire, semblait excitée à l’idée de voir ce duel. Je devais prévenir Miyako que le deck de Saya n’était pas à prendre à la légère…Mais, bien que ne connaissant pas son adversaire, elle ne semblait pas du tout effrayée. Toutes deux avait le même regard déterminé, brulant de passion. L’impatience se lisait dans leur regard. Elles avaient une confiance parfaite en leur capacité de duel, c’était impressionnant.
-Je vais prendre la main tu le veux ? Commença Saya. J’invoque Suanni, Feu du Yang Zing en mode attaque puis je pose deux cartes face cachée et je termine mon tour.
-Ce deck…Aucun doute ; murmura Miyako. Je m’attendais à un premier tout plus intéressant pour quelqu’un utilisant des monstres légendaires ! Mais peut-importe, j’ai promis de ne pas me retenir et je vais tenir cette promesse. J’invoque Satellaknight Unukakahlai, et par son effet, j’envoie Satellaknight Sham de mon deck au cimetière. Je continue en activant Starcrossed Satellaknights : en renvoyant mon monstre dans mon deck, je peux invoquer spécialement Satellaknight Véga ! Mais ne crois que c’est fini, l’effet de Véga s’active et je peux invoquer spécialement Satellaknight Altair depuis ma main, qui lui-même invoque Satellaknight Sham de mon cimetière. Et en prime, tu reçois 1000 points de dommages !
Saya : 3000 – Miyako : 4000
-C’est un bel enchainement, je dois l’admettre ; concéda Saya. Mais n’imagine pas un instant gagner ce duel !
-Nous verrons bien. Je recouvre mes trois monstres pour ouvrir le réseau recouvrement : Apparait Satellaknight Delthateros ! Je vais maintenant activer sa faculté, en détachant une unité, je peux détruire une de tes cartes, et je choisis ta carte face cachée de gauche !
-Bon, adieu Force me miroir, je n’en avais pas vraiment besoin après tout…
-Deltatheros, détruit Suanni avec la pluie d’étoile filante !
-J’active Dragonstar incarnation avant que ton attaque ne me touche !
Saya : 2400 – Miyako : 4000
-A présent, comme Suanni nous a quitté, je peux invoquer depuis mon deck Chiwen, Lumière du Yang Zing, mais il ne sera pas seul, Bian, terre du Yang Zing peut également apparaitre grâce à mon incarnation.
-Comme on pouvait s’en douter de la part du deck légendaire… Je pose deux cartes face cachées et je termine mon tour.
-Tu as l’air d’en savoir long sur mon deck ; lança soudain Saya. Que sais-tu exactement ?
-Ah, pas grand-chose en vérité, mais je te le dirais si tu arrives à me battre.
-Très bien, je vais donc en finir ce tour même ! J’active monster reborn pour faire revenir Suanni, feu du yang zing parmi nous ! A présent, je synchronise mes trois monstres : apparait, Baxia, Eclat du yang zing ! Son effet va s’activer…
-Une minute, j’active Satellnova Alpha : en envoyant delthateros au cimetière, j’annule l’effet de baxia et celui-ci va rejoindre le cimetière, je peux ensuite piocher une carte.
-Bah, tu as perdu ton monstre et moi aussi, la belle affaire, et grâce à mon piège, je peux faire appel immédiatement à Taotie, Mal du yang zing !
-Tu n’es pas la seul à avoir un truc, lorsqu’il est envoyé au cimetière, mon monstre me permet d’en ressusciter un autre, revient parmi nous Satellaknight Sham et prends 1000 points de vie à mon adversaire !
Saya : 1400 – Miyako : 4000
-Je commence à en avoir marre de tes petits tours ! Protesta Saya, j’attaque ton monstre avec taotie ! A présent, je pose une carte face cachée et…
Elle laissa sa phrase en suspend lorsqu’elle entendit son téléphone sonner. Lorsqu’elle regarda son message, ses yeux s’agrandirent d’un seul coup.
-Je suis désolée, on finira ce duel une autre fois, c’est une urgence !
Avant même que l’un de nous n’ait pu protester, Saya était déjà sortie de la salle en courant comme si sa vie en dépendait. Nous nous regardâmes tous avec incompréhension, mais je lisais également un intérêt pour Saya dans les yeux de Miyako.
Elle rangea son disque de duel en soupirant.
-On dirait qu’elle ne veut pas savoir après tout, cela vaut peut-être mieux finalement.
-Que veux-tu dire ? Lui demandai-je.
Elle ne me répondit pas et sorti de la salle sans un mot, me laissant seul avec Nagisa qui se dandinait d’une jambe à l’autre, ne sachant pas quoi dire. Je rompis le silence.
-Tout cela promet ! Affirmai-je d’une voix pleine d’entrain. Si tous les duels que nous faisons sont d’un niveau aussi élevés, le tournoi inter école ne posera aucune difficulté !
-J’espère bien ; répondit-elle timidement. Mais j’espère surtout que Saya et Miyako s’entendront.
-Ne t’inquiète pas pour ça non plus, ce n’est qu’une question de temps…
Je voulais en être aussi sûr que je le laissais paraitre, mais quelque chose au fond de moi me disait que cette relation s’annonçait compliquée. Elles étaient bien trop différentes l’une de l’autre. Miyako était froide alors que Saya n’aspirait qu’à se rapprocher de tout le monde. Il fallait que je réfléchisse plus posément à la question. Pour le moment, ma priorité était de parler à Laura, comme chaque jour en fait.
Je dis au revoir à Nagisa et lui laissait le soin de fermer la salle et je pris la direction de la maison. Comme je m’y attendais, Marie était encore sortie, tandis que Laura s’était enfermée dans sa chambre pour travailler soi-disant. Cependant, je ne la vis pas de la soirée. Je terminai donc cette journée avec mes devoirs et deux ou trois échanges avec Arnold sur comment préparer un parfait au chocolat.
La journée suivante aurait pu être tout à fait banale et sans intérêt- en excluant le fait que Saya faisait comme s’il ne s’était rien passé la veille- si je n’avais pas reçu un message d’Hélios en plein milieu du cours de madame Piment. Il était incroyable tout de même qu’un pharaon vieux de cinq mille ans ait appris à se servir d’un téléphone en moins d’un mois…
« Vi1 à la falaise tt suite, G a te parlé ».
Il connaissait le langage sms par-dessus tout, ça en devenait presque risible, on avait presque l’impression d’une caricature…
-Alors, c’est intéressant ? Me demanda ma voisine en regardant par-dessus mon épaule.
-Pas vraiment ; me contentai-je de répondre en éteignant l’écran.
-Aller, tu peux bien me montrer ! Me supplia-t-elle.
Malheureusement, elle avait dit cette phrase un peu trop fort, et toute la classe se retourna vers nous, y compris Madame piment.
-Vous vous ennuyez tous les deux ? Dit Madame piment d’un ton sévère.
Je lui aurais bien répondu que oui, mais c’était le meilleur moyen pour nous attirer des ennuis, je m’abstins donc de le faire et Saya répondit pour moi. De toute façon, elle ne nous demanda pas de dire quelque chose et nous sortit de la classe tous les deux, encore une fois, sous les rires de nos camarades. Au passage, je pus voir que Youhei s’était encore endormi sur sa table, il allait donc nous rejoindre très bientôt dans le couloir.
Se faire sortir n’était pas une si mauvaise chose en soi. Cela ne nous empêchait que de prendre des notes, ce que ne nous faisions pas de toute façon. Au moins, nous pouvions parler librement à l’extérieur de la salle.
-Alors, qui était-ce ? Me redemanda Saya toujours aussi curieuse.
-Tu n’apprécierais pas si je te le disais ; répondis-je gêné en me souvenant de la haine qu’elle avait contre Hélios en désertant.
Une idée folle me vint alors à l’esprit.
-Saya, est-ce que tu pourrais me couvrir pendant que je vais faire un petit tour en ville ?
-Bien sûr, mais pourquoi cela ? Me demanda-t-elle surprise par la question.
-Je t’expliquerai plus tard, mais c’est important.
-Tu as toi aussi tes petits secrets j’imagine ; soupira-t-elle.
Je la remerciai rapidement et je m’éclipsai tout aussi discrètement que possible, en faisait mine de passer aux toilettes. Contrairement à ce que je pensais, sécher les cours était assez facile, il n’y avait personne à l’entrée pour surveiller et les grilles étaient grandes ouvertes.
Je marchai tranquillement dans la rue pour ne pas éveiller les soupçons des passants, après tout, j’avais toujours mon uniforme sur moi.
Les rues étaient cependant assez calmes en plein milieu d’un après-midi de semaine, même le parc était désert. J’aurais pourtant mis ma main à couper que nos brutes de service séchaient les cours pour martyriser les plus jeunes…
La falaise fut rapidement en vue, et Hélios également. Il contemplait encore l’océan, le regard perdu dans cet infini de bleu. Mais, même sans se retourner, il sut que je me trouvai derrière lui et prit la parole.
-Il y a 5000 ans, j’ai reçu les pouvoirs du démon, et par la même occasion, j’ai bien failli y laisser mon humanité ; dit-il plus pour lui que pour moi. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités d’après le proverbe. Je suis las de toutes ces responsabilités justement… C’est pourquoi, je te le confie mon cher Darksky.
Il se retourna et me lança un pendentif en forme d’ailes d’ange puis retourna à ses contemplations. Je regardai le collier mais rien ne sortait de l’ordinaire. Hélios, comme lisant dans mes pensées, reprit la parole :
-C’est un symbole bien entendu. J’ai offert ce même pendentif à Celestia il y a une éternité de cela.
Celestia était la femme d’Hélios selon les dire de Luna, sa sœur. Je pouvais comprendre pourquoi il lui avait offert, mais je ne voyais pas pourquoi il me le confiait à moi. Que voulait-il que j’en fasse ?
-Et quel est le rapport avec ces fameuses responsabilités ? Lui demandai-je en m’attendant au pire.
-Aucun ! Déclara-t-il soudainement. C’était juste pour l’effet mélodramatique.
Ce type était vraiment un drôle de numéro ; pensai-je. C’était la deuxième fois qu’il mettait des relations de cause à effet là où il n’y en avait pas…
-Bien que ; dit-il alors plus sérieusement, en te confiant ce pendentif, je t’ai quand même donné les sentiments que j’avais pour Celestia, et à présent, c’est à toi de les transmettre.
De les transmettre ? Il ne voulait quand même pas dire… offrir ce pendentif à Laura en guise de réconciliation ? Etait-il au courant de ce qu’il se passait entre nous ?
Impossible, il venait à peine d’arriver en ville et ne connaissait personne à part moi. Mais hélios en avait toujours su plus qu’il ne le laissait paraitre, si bien que ça ne m’aurait même pas étonné qu’il sache…
-Au fait ; dit-il soudainement en me tirant de mes rêves, saurais-tu où se trouve ce cher Drago ?
-Absolument pas, je pensais que vous saviez…
Il pencha la tête sur le côté et fronça les sourcils, l’air anxieux.
-Ce n’est pas bon tout ça… Angéla serait la dernière à l’avoir vu, il y a quelques mois, mais depuis, plus rien, c’est comme s’il s’était évaporé…Peut être que les rumeurs…
-Quelles rumeurs ? M’exclamai-je. Il lui est arrivé quelque chose ?
-Non, non, absolument rien, oublie ce que je viens de dire tu veux ? Répondit Hélios avec un sourire forcé. Bien, je vais y aller, si tu as besoin de me contacter, tu sais comment faire !
Contre toute attente et avant que je n’aie pu réagir, il sauta de la falaise. Je me précipitai au bord du ravin, abasourdi par ce qu’il venait de faire, mais il avait disparu, et je n’avais entendu aucun bruit de plongeon. Franchement, ce type demeurais un mystère pour moi encore aujourd’hui…
-Je n’ai pas rêvé, c’est bien Hélios que je viens de voir sauter de la falaise ? Me dit alors une voix familière dans mon dos.
Je me retournai en sursaut. Saya était là, et semblait totalement perdue.
-Attends, ce n’est pas ce que tu crois ; tentai-je d’expliquer. Hélios a changé…
-Je m’en fiche bien de ça ; rétorqua-t-elle.
-Ah...Ah oui ? Dis-je légèrement soulagé.
-Bien sûr, qu’il soit vivant, mort, gentil, méchant, totalement cinglé, ça n’a aucune importance ! Ce qui est grave, c’est qu’il y a un type avec un manteau noir et un masque devant l’école qui menace de tout détruire si on ne lui amène pas les élus !
Les élus ? Mon sang se glaça dans mes veines. Il ne pouvait s’agir que de Shadow, et comme je le craignais, son retour n’était pas une bonne chose pour nous… Hélios avait eu raison de me prévenir, j’aurais dû prendre son avertissement plus au sérieux !
-Pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ! M’exclamai-je alors sous le coup de l’angoisse, il faut retourner immédiatement à l’école !


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3344
Points : 3787
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 18:52

ouah !!



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 19:18

Hohoho nice chapitre ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 19:38

si tu veux savoir, y'a la première partie du chapitre, jusqu'à la moitié du duel, qui a été écrite y'a 1 mois, et l'autre que j'ai finie dans la journée donc j'avais un peu peur que ça se voit mais on dirait que non en fait^^
vous avez d'ailleurs pu voir le côté bouffon d'hélios qu'il a récupéré depuis qu'il n'est plus possédé Wink


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 19:57

Totalement, mais le truc qui me fait plus déliré c'est à chaque fois que Darksky dit au gens de l'appeler comme ça. C'est tellement débile (surtout que tout le monde s'en bat les couilles).

"Je m'appelle Jean-Jacque, mais appelle moi Darksky..."
"Euh... What ?"

Ça c'est une discussion normale bordel !
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 20:01

Oui, mais lui c'est affectif :3 c'est le surnom que lui a donné laura et aussi son nom de guerre dans l'armée d'Hélios ^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 20:09

Mais ça n'explique rien bordel !
Revenir en haut Aller en bas
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 21:43

il a le droit de trouver que son nom est pourri :3
reginald dans zexal se fait bien appeler shark pour la même raison XD


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chadow

avatar

Messages : 1569
Points : 1598
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 16
Localisation : Dans les bras d'une loli

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 21 Sep - 21:52

vive les parents qui donne des nom pourit a leurs gosse pour rajouter de la difficulté dans leurs assencions sociale Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 24 Sep - 22:47

pour la team aussi c'est cadeau Wink
Spoiler:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4597
Points : 4820
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 2 Oct - 18:30

pour la suite c'est par là aussi, avec le retour de laura...
Spoiler:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chadow

avatar

Messages : 1569
Points : 1598
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 16
Localisation : Dans les bras d'une loli

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 2 Oct - 18:46

yeah ouroboros est de retour mother fuckers ! ^^
https://www.youtube.com/watch?v=p_S43AP1tgc pour fêté sa on balance les ost épique ^^
evilswarm <3
par contre ses pas bien de faire faire des cauchemar a laura
aller tous en coeur raptor ouro revien ! ouro revien! ouro revien parmits les sien ! IL EST RECUSSITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 2 Oct - 20:00

Bordel t'es a fond dans la fic toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fic] L'ascension des démons
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Les démons majeurs ? lequel choisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events