Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» happy birthday papa pingouin
par honest Sam 29 Juil - 23:32

» [Fanfic] Mystères à Kalos
par honest Mar 18 Juil - 10:19

» Faeris
par honest Mer 12 Juil - 13:46

» Le démon d'un autre monde
par honest Mer 12 Juil - 10:23

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Lun 3 Juil - 18:15

» absence temporaire
par mentali71 Mer 7 Juin - 17:14

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
[Fic] L'ascension des démons
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35350 messages dans 1144 sujets

Partagez | .
 

 [Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: [Fic] L'ascension des démons   Dim 6 Mar - 18:51

Rappel du premier message :

sinon petite commande j'ai besoin d'un coup de main pour mon prelude au tournoi de ma fic



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
honest



Messages : 1837
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 5 Mai - 10:47

Bof, qui je déteste le plus entre Gariatron et Armaggedon ? Je ne sais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 5 Mai - 19:10

Iori : Vaincre le destin



Je courais dans ces longs couloirs sans fin, sans m’arrêter, sans me retourner, en criant pour évacuer ma rage, ne désirant que détruire la créature m’ayant fait échouer deux fois de suite. Je ne savais pas où j’allais. Je voulais simplement fuir le regard de mon père. Je ne pouvais pas l’affronter, pas après tout ce que j’avais fait.
Au loin, j’entendais des bruits de bataille, certainement les monstres de la forteresse s’abattant sur la ville comme la première fois, mais je m’en fichais, je voulais simplement partir le plus loin possible et trouver Armageddon pour lui faire payer une bonne fois pour toute.
Je finis par arriver devant une porte monumentale me barrant la route. Cependant, je n’avais nullement envie de m’arrêter là et rebrousser chemin. C’est pourquoi, puisant à l’intérieur de moi, je concentrais tous les pouvoirs de Nout et de Luminion pour forcer le passage.
-Disparais ; pensai-je.
La porte vola en éclat par ma simple volonté. Un sourire me fendit le visage lorsque je me rendis compte de l’endroit où j’avais atterri. Devant moi, il n’y avait aucun meuble, aucun objet, excepté une longue table de pierre autour de laquelle quatre personnes étaient assises et où était posé une sorte d’écran me permettant de voir ce qu’il se passait à l’extérieur.
-Qui va là ? Tonna l’homme habillé de rouge en se levant.
-Vous…Dis-je entre mes lèvres et en serrant le poing.
-Qui que vous soyez, vous venez de pénétrer dans une salle interdite, veuillez repartir sur le champ ! S’exclama le bleu.
-C’est de votre faute…Marmonnai-je.
-Notre invité de semble pas tenir à la vie ; ricana le vert. Et si nous lui donnions une petite leçon ?
-Je vais vous le faire payer…Continuai-je tout bas.
-Ces humains, je vous jure ; soupira la seule femme du groupe. Quel que soit votre nom, adieu, humaine !
La femme enleva sa cape et, brandissant sa main dans ma direction, une pluie de pierre aussi tranchantes que des harpons s’élancèrent droit sur ma figure. Cependant, je ne fis pas un pas sur le côté pour esquiver, je n’essayai même pas de me protéger avec un quelconque bouclier, non, je me contentai de les regarder s’approcher de moi.
-Ne me touchez pas…Murmurai-je.
Les pierres, sans aucune raison apparente, dévièrent de leur chemin à la dernière seconde et allèrent se planter dans le mur juste derrière moi, sans me toucher, sous le regard d’incompréhension de la démone.
-Qu’est-ce que…Bégaya-t-elle, livide.
-Je ne vous le pardonnerai pas…
Le vert éclata à nouveau de rire.
-Ma pauvre Tellas, incapable de te débarrasser d’une simple humaine qui ne s’est même pas défendue. Ah, les femmes. Laisse-moi faire, et admire comment on s’occupe d’un invité.
Le démon vert s’avança vers moi, l’air moqueur, comme si je n’étais qu’une simple formalité puis brandit à son tour sa main vers moi et un puissant vent commença à souffler dans la pièce. Autour de moi, l’air se mit à tourbillonner, la poussière au sol s’éleva en une colonne grisâtre qui m’encercla totalement.
Le tourbillon se resserrait, lentement, je le voyais se rapprocher de moi. Il s’était si puissant qu’il arrachait les pierres au sol sur son passage, mais une fois de plus, je ne fis rien à part concentrer ma colère.
-Ridicule…
Lorsque le cyclone fut assez près, je levai le bras et je tendis la main jusqu’à toucher l’air tourbillonnant et la tornade disparut instantanément, ne laissant qu’un énorme trou dans le sol et le plafond tout autour de moi.
Ce fut au tour du démon vert d’écarquiller les yeux et son sourire sadique s’effaça aussitôt de sa figure pour faire place à une grimace, non pas de mécontentement mais de peur.
-Je vous ferai payer pour ce que vous avez fait à mon père et Laura…
Une aura doré s’éleva et illumina la pièce. Je voulais les détruire. Je devais les détruire. La première fois, mon père avait été obligé de combattre, mais cette fois-ci, j’allais m’occuper du sale boulot à sa place. C’était la moindre des choses que je pouvais faire pour qu’il me pardonne.
La lumière s’intensifia et les quatre démons reculèrent prudemment. Ils devaient bien voir que je n’étais pas une simple humaine et ils étaient maintenant sur leurs gardes.
-Vous vouliez savoir mon nom, n’est-ce pas ? Je vais vous le dire : Je m’appelle Yuiko Iori, fille de Nout et de Luminion, ennemie d’Armageddon, et la vôtre également !
-Nout…Et luminion tu dis ? Répéta le rouge, interdit.
-Regarde-moi Laura, je fais ça pour toi…
Le halo de lumière gagna encore en intensité jusqu’à devenir aussi éblouissant que le soleil. Les démons, ayant compris que je n’étais pas à prendre à la légère, commencèrent à rayonner également. Des auras bleue, marron, rouge et verte apparurent au milieu de la lumière dorée et tentèrent de percer péniblement. Tout n’était que lumière, la salle avait disparue, comme si nous étions dans un autre monde.
Les auras des quatre démons se mélangèrent en une seule et je crus distinguer comme une nouvelle entité, un nouveau démon dans la lumière qui se jeta sur moi. Je le contrai sans aucune difficulté. Je n’eus qu’à lever la main pour créer un bouclier qui repoussa l’attaque.
-Une telle puissance…Tu n’es pas de ce monde…Déclara le bleu, effrayé.
-Si…Je suis de ce monde…du moins, je suis condamnée à y rester…Contrairement à vous !
Mon bouclier changea de forme pour une lame d’or gigantesque qui trancha d’un seul coup la créature née de l’union des forces des démons avant de s’abattre sur eux. Néanmoins, tout comme moi, ils étaient capables de se défendre et firent à leur tour apparaitre un bouclier noir entre eux et ma lame.
Lorsque les deux armes s’entrechoquèrent, je sentis le sol vibrer sous mes pieds et une puissante explosion me repoussa.
Je n’attendis pas pour repasser à l’attaque et j’agitai mon épée de lumière dans tous les sens dans l’espoir de percer leurs défenses mais rien n’y faisait, leur bouclier était trop résistant. Cependant, même si mes attaques me coutaient de l’énergie, je voyais les démons s’affaiblir également. Ce n’était pas un combat, c’était une épreuve d’endurance. Pouvais-je vraiment tenir face à quatre entités issues du fond des âges ?...
Une nouvelle secousse ébranla la forteresse et je perdis l’équilibre. Les démons en profitèrent pour reprendre l’avantage et repassèrent à l’attaque. Je n’eus d’autre choix de que reformer mon bouclier, mais trop tard. Ce dernier se brisa à la première attaque et je fus projetée en arrière.
-Finis de jouer, fille de luminion ou pas, tu périras ; lança le rouge. Eternal flare !
Des flammes bleues s’élevèrent autour de moi. Je tentai de les repousser comme je l’avais fait avec les pierres de Tellas, mais tout ce que j’obtins fut une brûlure à la main.
Non, je n’avais plus assez de force. Même mon père aidé de tout le club de duel et de luminion avait failli perdre la vie face aux démons, qui étais-je pour me croire supérieure à eux…
« Je peux te promettre ceci : nous nous reverrons et ce, quelle que soit l’issue de ma quête. »
Ces mots résonnèrent dans ma tête. C’était mes adieux à Hélio dans le futur…Je…Je devais tenir ma promesse, je voulais le revoir, lui, présidente Hikari, Tante Nagisa, Angéla, Drago…
Une énergie nouvelle afflua dans mes veines, me permettant de repousser les flammes avec celles qui brûlaient désormais dans mes propres mains. J’allais combattre le feu par le feu, Pyros avec Nout !
Sans autre sommation, je traversai le feu divin comme s’il n’y avait rien et je fis face aux démons, ébahis que je sois toujours en vie.
-Co…Comment ? Bafouilla Pyros.
-Je vous l’ai dit, je suis la fille de Nout, le phénix immortel.
-Dans ce cas jeune fille, je vais éteindre tes ardeurs ; s’empressa de répondre le bleu.
De nulle part, des trombes d’eau émergèrent et s’abattirent sur moi. Cependant, je n’avais plus de temps à perdre. Mon père allait arriver d’une minute à l’autre si je ne terminai pas ce combat suffisamment rapidement.
Alliant les pouvoirs de Nout et de Luminion, je réussis à m’extirper du siphon sans aucune égratignure. Les démons commençaient vraiment à pâlir face à temps de résistance. Mais si j’avais les armes pour me battre avec Armageddon, alors il m’était impensable de plier face à quatre créatures soi-disant toutes puissantes.
-C’est la fin démons ! M’écriai-je en formant une énorme boule de feu doré au creux de ma main.
Les quatre repassèrent à l’attaque mais aucun ne réussit à me toucher, rebondissant sur un champ de force invisible tandis que l’orbe d’or continuait à grossir.
Lorsqu’il fut aussi grand que moi, je puisai en moi pour le lancer de toutes mes forces sur les quatre créatures. Leur bouclier fut détruit instantanément et je les vis disparaitre dans la lumière si puissante qu’elle m’aveugla quelques instants.
Lorsque cette dernière se dissipa, elle me laissa voir un mur défoncé et quatre corps gisant au sol. Je ne les avais pas tués, mais ils étaient suffisamment amochés pour que je les termine à présent.
Lentement, je m’approchai d’eux, trop contente de pouvoir assouvir ma vengeance…Non, ce n’était que le début, le prochain sur la liste était Armageddon…
Mais, plutôt que de les achever, une autre idée me passa par la tête. Les faire disparaitre purement et simplement aurait été du gâchis.
Je mis ma main sur le cœur de Pyros qui était le plus près et je me concentrai afin de visualiser la source de son pouvoir avant de l’absorber en moi. Immédiatement, son visage se contracta et plusieurs rides apparurent tandis qu’en moi, je sentis mon cœur bruler d’une chaleur nouvelle. Mais ce n’était pas assez, il me fallait plus pour vaincre Armageddon à coup sûr.
Je me déplaçai alors vers Typhos, puis Syphos et Tellas, répétant le même procédé à chaque fois. Et, alors que je venais de terminer de récupérer tous leurs pouvoirs, j’entendis des bruits de pas dans les couloirs adjacents et, sans réfléchir une seconde de plus, je me cachai dans un coin de la pièce.
Miyako, Nagisa et Hiroki arrivèrent alors et constatèrent le spectacle qui s’offraient à eux avec incompréhension. Puis vinrent Angéla et June qui pensèrent immédiatement que Miyako avait fait le travail, de même que Drago et une autre fille aux cheveux presque bleus et aux yeux vairons quand ils pénétrèrent à leur tour.
Tous étaient totalement déconcertés par leur découverte. Il y avait de quoi lorsqu’on voyait les quatre démons…Non, humains désormais, gisant au sol, inconscients.
-Est-ce l’œuvre de Gariatron ? Hésita Miyako, déboussolée.
-Je ne pense pas, le démon est fort, mais pas assez pour vaincre tous ses frères d’un seul coup ; lui répondit June, pensive.
-Luminion peut-être alors ? Demanda Angéla.
-Encore plus improbable, je ne pense pas qu’il ait recours à la force pour se faire entendre ; affirma Drago en fronçant les sourcils.
-Vous pensez que ces deux affreux auraient subi le même sort d’ailleurs ? Déclara alors la fille inconnue.
-Je n’espère pas, j’ai toujours une vengeance sur le dos moi ; grimaça Hiroki. Une minute, qui es-tu toi ?
-Je m’appelle Hoshino Asuna mais nous nous soucierons des détails plus tard. Pour le moment, la question est : qu’allons-nous faire ? La guerre est-elle finie ?
Comme pour lui répondre, je vis les sourcils de Pyros bouger et tout le monde le notifia également. Les quatre démons reprirent connaissance tandis que les amis de mon père se mirent en position, prêt à se battre.
-Oh ma tête…Que…S’est-il passé ? Murmura Pyros.
-Nous comptions justement sur vous pour nous le dire ; lui répondit Miyako, méfiante.
-Vous ? Mais qui êtes-vous ? Et où sommes-nous d’ailleurs ? Je ne me rappelle…Plus de rien. Reprit Syphos, l’air perdu.

-Euh…C’est une blague de démon ? Non parce que désolée, ça ne me fait pas rire du tout ; déclara Angéla, déconcertée.
-Une blague…De démon vous dites ? Qui traitez-vous de démons ? La questionna Tellas.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 5 Mai - 19:50

meme chose que dai sur otk



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Jeu 5 Mai - 21:23

ohoh je vois que ce chapitre vous laisse tous bouche bée :3
en fait ils sont pas humains x) mais vu qu'ils ont perdu leurs pouvoirs...bah ca fait d'eux des humains comme les autres^^
et tu veux voir hiroki x miyako toi aussi? :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 7 Mai - 11:32

Un grand silence suivit sa question. Moi-même, je n’avais pas été préparée à cela. Je ne pensais pas que prendre leurs pouvoir leur prendrait également la mémoire…Mais c’était peut-être mieux ainsi, un immortel devenant mortel serait certainement devenu fou en un rien de temps…Et moi alors ? Qu’étais-je à présent ? Une démone à mon tour, ou toujours une simple humaine avec des pouvoirs volés ?...
-Pincez-moi, je rêve…Murmura Nagisa.
-Est-ce que…Vous savez au moins comment vous vous appelez ? Demanda Drago, toujours méfiant.
-C’est…Une excellente question jeune homme, mais nous sommes dans l’incapacité de te répondre ; ricana Typhos qui semblait avoir gardé ce mauvais tic de rire à tout bout de champ.
-Alors ça…Je n’ai pas les mots…Chuchota la dénommée Asuna. Mais j’imagine que cela signifie que cette guerre est belle et bien terminée, non ?
-Une guerre ? Nous sommes en guerre ? Demanda Pyros.
-Oubliez ça ; soupira Miyako.
La future présidente sortit son téléphone et composa un numéro.
-Hélios, c’est Miyako, comment ça se passe de votre côté ?
-Pour le mieux, mystérieusement, tous les monstres volants ont disparu en une fraction de seconde et Gariatron n’est plus un problème. Cependant, je m’inquiète pour Laura. Je l’ai vue combattre Zorc puis Shadow s’est pointé et depuis, je n’arrive pas à la joindre.
Mon cœur s’emballa. J’avais peut-être vengé Laura…Mais ça ne l’avait pas sauvée…J’avais vaincu les démons à moi seule, et pourtant, j’étais incapable de sauver ne serait-ce qu’une seule personne…
-Compris Hélios, nous allons voir ce qu’il en est. Je vous tiens au courant.
-Et une minute ma grande, et les démons dans tout ça ?
-C’est…Assez dur à expliquer. Je peux vous les envoyer si vous voulez, ça sera plus simple pour vous de comprendre.
-Pardon ?
Miyako ne répondit rien et raccrocha sans en dire davantage puis demanda à Drago, Angéla et Asuna de prendre avec eux les quatre ex-démons pour les amener à Hélios. Ces derniers acceptèrent et, passant par l’ouverture dans le mur, sautèrent sur le dragon éclipse parfait qui embarqua tout le monde, même si les anciens démons semblaient très peu rassurés à l’idée de voyager dans de telles conditions.
Il ne restait plus que Miyako, Hiroki, Nagisa et moi dans la salle. Les trois compagnons ne tardèrent pas davantage et retournèrent au croisement des salles, mais je le ne les suivis pas, je ne pouvais pas retourner là-bas…
Je sortis de ma cachette pour observer l’étendue des dégâts. Dans la pièce, il n’y avait plus une seule trace des démons, la table de pierre était fendue et un trou béant s’ouvrait dans le mur. Il n’y avait plus un bruit, plus un murmure, rien, excepté moi.
Je n’aimais pas ce silence. Aussitôt avais-je pensé à une brise légère qu’un vent frais s’engouffra dans la pièce. Alors, voilà quels étaient mes pouvoirs désormais ? Il me suffisait de penser à une chose pour qu’elle se réalise ?
Si je n’avais pas échoué dans ma mission, peut-être aurais-je été heureuse de posséder une telle puissance, mais dans l’état actuel des choses, je ne ressentais rien d’autre qu’un immense vide dans mon cœur.
Et maintenant ? Qu’allais-je devenir ? Allais-je devoir repasser vingt-six nouvelles années à attendre avant de pouvoir retenter ma chance ? Ou bien devais-je continuer l’œuvre des démons et défier Armageddon dès à présent ?
Des bruits de pas me tirèrent de mes rêveries et un vieil homme barbu apparut dans la pièce, accompagné d’une jeune femme aux cheveux blancs comme la neige qui devait avoir autour de la trentaine. Ils semblaient totalement perdus face au spectacle qu’ils avaient sous les yeux, mais surtout face à moi, une jeune fille inconnue se tenant seule à la place qu’aurait dû occuper les créatures les plus puissantes de ce monde.
-Toi, qui es-tu ? Et où sont passés nos maitres ? Me demanda le vieil homme d’une voix rauque.
-Vos maitres ne sont plus ; répondis-je d’un ton neutre.
-Co…Comment ? Que leur as-tu fait ? Reprit la femme, menaçante.
Pour toute réponse, j’allumai un feu dans ma main gauche et je créai une bulle d’eau en suspension dans ma main droite. Les deux reculèrent instinctivement, effrayés. Je soupirai et me levai pour leur faire face.
-Cette guerre est terminée, qui que vous soyez, rentrez chez vous et profitez de votre vie.
La femme m’attrapa par le col et me souleva dans les airs. Je n’essayai même pas de me défendre et j’attendis simplement.
-T…Toi…Quoi que tu aies fait à Tellas…Je ne te le pardonnerai jamais !
-Terra, calme toi ; tenta le vieil homme avant de se faire couper.
-Non Kyuryu ! Tellas était tout pour moi ! Si tu lui as fait du mal, je vais la venger !
-Lâche-moi, tu me fatigues ; déclarai-je sans émotion.
-Qu’elle est mignonne, tu te crois assez forte pour me défier, moi ? Laisse-moi rire ! Je vais te faire passer l’envie de me parler de la sorte !
-Je t’ai dit de me lâcher !
A peine avais-je prononcé ces mots que le sol de la forteresse trembla et la jeune femme, déstabilisée, lâcha prise tandis que je retombai doucement sur mes jambes.
Il n’en fallut pas plus à ladite Terra pour activer son disque de duel et invoquer un monstre gigantesque. Sandayu était son nom il me semble…L’arrivée de cette créature finit de détruire entièrement la salle et je me retrouvai à tomber dans le vide tandis que les deux personnes s’accrochaient fermement au monstre de duel.
Des ailes…J’avais toujours rêvé d’avoir des ailes pour m’envoler loin de ce monde, fuir les problèmes de mon père et voler librement dans les cieux, ne rendant de compte à personne…Et c’est exactement ce que je fis.
Dans mon dos, une paire d’ailes blanches se forma et stoppa ma chute. Je n’avais plus envie de combattre ces guignols, je n’avais plus envie de rien faire à vrai dire…
Dans cette optique, j’ignorai la bestiole et ses maitres et je me dirigeai vers le sol. Je l’avais presque atteint lorsque qu’une autre créature me barra le chemin.
-Ohoh ma jolie, pas si vite, j’ai cru comprendre que nos maitres avaient disparu, est-ce vrai cela ? Me demanda un homme chevauchant un grand oiseau vert.
-Pourquoi me demander si vous savez que c’est vrai ? Allez voir par vous-mêmes, ils sont quelques mètres plus bas.
L’homme me regarda avec des yeux ronds et je passai à côté de lui sans en dire davantage. Je vis enfin le sol après quelques minutes mais je ne me posai pas immédiatement. Je préférai regarder la scène d’en haut.
Hélios, Drago, Asuna, Angéla, les démons ainsi que tous les autres étant restés au sol discutaient. A côté d’eux, Luminion gardait un œil sur Gariatron, visiblement très affaibli au point de ne plus pouvoir se battre, mais le même regard d’incompréhension se lisait dans les yeux des deux seuls démons restant.
De là où j’étais, je ne pouvais entendre leur conversation, c’est pourquoi je me posai à proximité d’eux. Terra, Kyuryu, l’homme au piaf vert ainsi qu’un autre me rejoignirent, mais furent tellement troublés par la scène qu’ils ne m’attaquèrent même pas et observèrent avec moi.
-Des démons, nous ? Vous rigolez j’espère, cela n’existe que dans les manga ces créatures ; déclara Pyros, mécontent.
-Olala, j’ai un des maux de têtes avec tout ça moi, Serena, fais la conversation à ma place tu veux ? Ronchonna Hélios.
-Quelle plaie ce type ; soupira la jeune fille. Bon, puisque je n’ai pas le choix. Commençons par le commencement, de quoi vous souvenez vous exactement ?
-Sincèrement…de rien ; répondit Syphos. C’est comme si nous avions été créés il y a quelques minutes.
-Oui, c’est assez troublant quand on voit ta tête à toi qui sembles avoir au moins soixante ans ; rigola Typhos.
-Typhos, Syphos, Pyros, Tellas, vous ne vous souvenez vraiment de rien mes amis ? Les questionna Luminion, inquiet.
-Beurk, c’est quoi ces noms pourris ? On dirait des noms de la mythologie grecques ! Protesta Tellas.
-On va prendre ça pour un non je crois ; déclara Asuna. Et dites-moi vous quatre, pour vous, les deux gros machins là-bas, c’est quoi ? Continua-t-elle en désignant les deux démons.
-Des…Dragons peut-être ? Hésita Pyros qui n’était nullement étonné.
-Etre réduits à de simples créatures écailleuses par nos propres frères, si ce n’est pas malheureux ; cracha Gariatron que Luminion fit taire aussitôt.
La conversation s’arrêta là, car dans le ciel, une grande ombre couvrit le soleil et tout le monde leva les yeux vers la forteresse. Darkness Shadow venait de prendre son envol, accompagné de Chaofeng. A ce moment là, je voulus m’enfuir mais il n’y avait pas d’échappatoire, tout le monde l’aurait remarqué et je restai donc là, le cœur battant la chamade, les larmes aux yeux, la haine contre Armageddon dans le cœur.
Tout le monde s’écarta pour laisser le grand dragon se poser et, lorsque Shadow mit un pied à terre, toutes les personnes présentes eurent la même réaction en voyant celle qu’il portait dans ses bras, enroulée dans sa cape, les yeux fermés, tous ses membres pendants mollement vers le sol.
-Non…Ce n’est…Pas possible…Bafouilla Angéla, tremblante.
-Laura…Murmura Drago, si choqué qu’il ne faisait plus un geste.
-Pourquoi…Pourquoi Laura ? Se lamenta Serena qui trouva refuge dans les bras de son frère qui cachait ses émotions comme à son habitude.
-Laura, mon enfant…Comment cela a-t-il pu arriver ? Demanda Hélios à Shadow d’une voix éteinte.
Ce dernier ne répondit rien et ne put que détourner la tête, honteux. Angéla ne se retint pas davantage et éclata en sanglot dans les bras de Drago. Ce dernier chercha un soutien, mais personne ne fut apte à le lui donner. Asuna, même si elle ne connaissait pas la jeune fille, eut l’air attristée. Luminion semblait aussi affecté que n’importe quel membre du groupe et Gariatron, aussi étrange que cela puisse paraitre, avait l’air de regretter quelque chose. Miyako consolait Nagisa et tentait de lui remonter le moral tant bien que mal, même si elle ne semblait pas aller beaucoup mieux et mon père…
Non, je ne pouvais pas…Je savais quelle avait été sa réaction, mais je ne pouvais pas supporter de revoir ce regard une seconde fois, seule ma mère le pouvait, et encore…
Ce long moment s’éternisa. Personne n’osait dire un mot, tous rendaient hommage à Laura dans leur tête et dans leur cœur.
Ce silence était insoutenable, étouffant, irrespirable, mais je ne disais rien non plus. J’avais échoué, et j’en payais maintenant les conséquences.
Non…Cela ne pouvait pas se finir de la sorte. Je n’avais pas échoué. La partie n’était pas finie. J’avais déjà vécu cela par le passé, il me suffisait de recommencer, encore et encore, jusqu’à ce que j’y arrive. Vingt-six ans, c’était le temps que j’avais à attendre avant de pouvoir relancer les dés du destin et défier une nouvelle fois Armageddon. Mais cette fois-ci, j’allais être prête, je n’allais pas me laisser surprendre. Je savais quand et comment Laura devait mourir, et je ferai tout pour l’en empêcher, non plus pour mon père, non plus pour moi, mais pour elle, parce qu’elle avait le droit de vivre, parce qu’Armageddon avait commis la pire injustice possible, parce qu’elle était une amie chère à mes yeux.
-Attends-moi Laura, je jure que je te sauverai.
Au même moment, alors que je désirai avoir un peu de lumière pour me donner de la force, les nuages obscurcissant le ciel se dissipèrent et laissèrent place à un soleil majestueux, éblouissant, réconfortant. Même si cela était mon œuvre, cela n’avait aucune importance. Si ce monde ne pouvait me donner ce que je désirai, alors je ferai plier le monde à ma volonté avant de disparaitre.
Les rayons chauds du soleil de décembre éclairèrent la figure pâle de Laura et réchauffèrent son corps glacé. Je m’attendais presque à ce qu’elle ouvre les yeux, mais je n’étais pas dans un manga shônen, si je voulais sauver Laura, il allait falloir que j’en prenne les moyens, seule.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 7 Mai - 12:03

je suis bouche bée



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 7 Mai - 21:08

ohoh je vois que ces derniers chapitres laissent sans voix et tant mieux, ils sont censés surprendre un peu *_*


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 7 Mai - 22:16

Je me réserve de commenter pour le moment étant donné que l'impression ressentie est la même que les chapitres d'avant à savoir la pitié qu'on peut compatir envers Iori, du fait qu'elle n'a pas réussi à sauver Laura et qu'elle doit penser se retaper 26 ans avant de faire quoi que ce soit, même si je pense que ça ne va pas se passer comme ça.

Juste une question Heart: Tes chapitres, je parie que tu les tapes sur un traitement de texte (ne me laisse pas penser le contraire). Si oui, ça te fait combien de pages en moyenne par chapitre ? (juste pour savoir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 0:18

ohoh pourquoi tu penses qu'elle va pas se les retaper les 26 années?^^
et en général, ca fait entre 9 et 11 pages par chapitre, j'essaie de garder un rythme régulier^^ la par exemple l'arc iori en 7 chapitres fait 74 pages^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 9:18

A tout les coups (et j'avouerai m'être trompé si ce n'est pas vrai), il y aura forcément un truc qui va empêcher Iori de se retaper 26 ans avant de changer le cours des choses.

Entre 9 et 11 pages ? Ah d'accord. C'est sûr qu'il faut que ça reste régulier sinon ça fait un peu tache quand on relit l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 12:44

la réponse maintenant, que dire de plus^^

L’enterrement de Laura deux jours plus tard fut très sobre. Il n’y avait que peu de monde, Le club de duel de mon père, les uws, Serena, Satoshi, Hélios, Shadow et moi-même. Je n’osais toujours pas croiser le regard de mon père et j’évitai à tout prix de me retrouver seule avec ma mère. Tout le monde semblait très affecté par cette disparition, quoi de plus normal ? J’avais vécu assez longtemps à ses côtés pour comprendre pourquoi tout le monde l’appréciait autant.
Lors de son discours d’adieu, Shadow mentionna sa fille comme une héroïne, s’étant sacrifiée pour la paix, en se prenant lui-même comme exemple. Ce n’était pas totalement faux, grâce à Laura, j’avais déversé ma colère sur les démons et mis fin à la guerre…
Chacun laissa un dernier mot d’adieu à la jeune fille partie beaucoup trop tôt, excepté mon père qui ne réussit pas à se prononcer.
Le soir venu, tout le monde était rentré, excepté moi. Je restais devant cette tombe, dans le noir, à la seule lueur de la flamme au creux de ma main. Devant moi se dressait une simple pierre tombale avec le nom de Laura gravé dessus. Il y avait également quelques fleurs, des chrysanthèmes, décorant le tout, mais ce n’était pas assez. Laura méritait mieux tout de même.
Je fermai les yeux et, utilisant les pouvoirs de Tellas, j’imaginai quelque chose de plus grandiose et un grand obélisque surgit du sol et remplaça la petite pierre. Dessus, j’y inscrivis le nom de Laura, et je représentai son monstre : Trishula. Je m’arrangeai également pour faire fleurir quelques fleurs rares tout autour, telles que des roses, des iris, des coquelicots et même des fleurs du crépuscule, histoire d’égayer le tout.
Mais ce n’était toujours pas assez. Sur le côté, je fis pousser un cerisier et je l’obligeai à rester éternellement en fleur. Comme Laura, il devait rester figer dans le temps, ne jamais flétrir, demeurer magnifique pour l’éternité.
Puis, grâce aux pouvoirs de Syphos, une petite marre se forma devant le cerisier, dans laquelle je mis quelques nénuphars et je fis jaillir une source l’approvisionnant en eau continuellement, afin qu’elle ne soit jamais à sec, même pendant l’été.
Mais il manquait encore quelque chose à ce tableau et c’est pourquoi, je fis souffler un vent léger, berçant les fleurs de cerisier et faisant atterrir gracieusement les pétales roses dans la marre. Comme touche finale, j’allumai l’une des bougies posées là grâce au feu de Pyros avant de prendre du recul sur mon œuvre.
Oui, c’était parfait pour Laura. Un paysage restant éternellement le même au fil des saisons et des années, afin que tout la mémoire de tous perdure de la même façon, c’était la moindre des choses que je pouvais faire pour ma meilleure amie.
Sur le chemin du retour, je me mis à penser aux autres événements récents. Après la défaite des démons, ces derniers avaient été pris en charge par Hélios afin de les intégrer dans la société. Leurs serviteurs, quant à eux, avaient dû se faire une raison et étaient retournés à leur vie d’antan. Luminion et Gariatron avaient disparu avec la forteresse. Pour aller où ? Mystère, même si je les soupçonnais d’être allés défier Armageddon afin de venger leurs frères.
La guerre était finie avant même d’avoir commencé, comme on nous l’enseignait dans les livres d’histoire et la vie reprenait peu à peu son cours.
Mon père, ma mère, Miyako et Nagisa s’apprêtaient à repartir, de même que les UWS, Hélios, Serena et Satoshi. Asuna, la mystérieuse fille, après être restée quelques jours, dit au revoir à Drago avant de disparaitre de la circulation.
Cependant, un jour, alors que je descendais boire un verre d’eau en pleine nuit, j’entendis des pleurs provenant du salon. Intriguée, je fis un détour et je vis Serena pleurer dans les bras d’Hélios. Ce dernier la regardait tristement, essayant néanmoins de sourire et échangeant des paroles tacites avec Satoshi. Je ne compris que plus tard dans la soirée la raison de tant d’émotion.
Je me réveillai dans une sorte de temple. Tout autour, il n’y avait rien et deux personnes se tenaient devant moi : je reconnus ma mère et un vieil homme portant une armure d’or qui n’était autre qu’Hélios. Je levai les yeux, et je vis également Luminion.
-S’il vous plait Luminion, donnez-moi plus de temps ! Darksky a besoin de moi, je ne peux pas partir maintenant ! Protesta ma mère.
-Je suis vraiment désolée ma chère Saya…Mais je n’ai plus assez d’énergie pour te maintenir en vie désormais…
-Mais…Mais vous aviez dit que…
-Armageddon…Nous a vaincu.
J’écarquillai les yeux. Alors j’avais vu juste. Les deux démons étaient partis affronter leur ennemi pour venger leurs frères mais avaient perdu la bataille…Je voulus intervenir mais Hélios prit la parole avant.
-Oui, Gariatron m’a prévenu également. Mais il me reste un peu plus de temps, le démon m’a légué tout ce qu’il lui restait d’énergie avant de disparaitre pour toujours.
-Gariatron…il n’était pas honnête avec lui-même ; rigola Luminion. Mais, es-tu sûr de vouloir le faire, Hélios ? Tu sais ce que cela impliquera ?
-Vouloir faire quoi ? Demanda ma mère, inquiète.
Le roi enleva la couronne qu’il portait sur sa tête et la regarda tristement avant de déclarer :
-Tu sais Saya, le temps que j’ai passé avec vous a été merveilleux, je me suis rarement autant amusé qu’en étant à vos côtés, à entrainer l’équipe d’Angéla, à vous prodiguer des conseils, à élever les jumeaux comme s’ils étaient mes propres enfants, mais je crois que je n’ai pas vraiment ma place dans ce monde ; déclara-t-il gravement.
-Qu’est-ce que vous voulez dire ?
-Loin d’ici, quelqu’un m’attend depuis plus de cinq mille ans désormais. Je pense qu’il serait impoli de ma part de la faire attendre davantage, n’est-ce pas Luna ?
Dans la lumière, une forme humaine se découpa et je crus discerner un visage souriant au roi.
-J’ai déjà prévenu Serena et Satoshi de mon départ, ne t’inquiète pas pour eux, ils sont assez forts pour survivre sans moi désormais.
-Attendez, vous ne pensez sérieusement pas à…
-Saya, je tenais à m’excuser depuis longtemps auprès de toi et Darksky pour ce que je vous ai fait par le passé. Accepte ceci comme un cadeau d’excuse…Et d’adieu…
Hélios frôla le visage de ma mère et son corps se mit à scintiller.
-Non Hélios, vous n’avez pas le droit de…
-Je n’ai pas le droit de te priver d’une vie que tu mérites Saya, tu as raison. Luna, allons-y.
Peu à peu, Hélios devint de plus en plus transparent jusqu’à n’être plus qu’une simple forme brillante dans le temple de lumière tandis que ma mère essayer de le retenir en vain.
-Au fait Iori, puisque je sais que tu es là aussi, j’ai tenu ma promesse comme tu peux le voir, maintenant, c’est à ton tour de tenir la tienne !
-Que…
Je n’eus pas le temps de répondre que ce qu’il restait de son corps se volatilisa en un millier de lumières blanches tandis que ma vision se brouilla peu à peu et que Luminion subit le même sort que le roi.
-Adieu Saya, je vais me retirer. En attendant, prends soin de toi et profite de la vie qui t’a été donnée.
-Je…Je n’y manquerai pas Luminion ! Hélios…Vous pourrez être fier de moi, je ne gâcherai pas ces années de vie et je ferai tout mon possible pour redonner le sourire à Darksky !
Ces mots réveillèrent quelque chose en moi. Une volonté perdue, la véritable raison de mon retour dans le passé.
Lorsque je me réveillai, j’étais en pleurs malgré moi. Ce n’était pas un simple rêve. Tout était réel. Hélios était bien parti pour toujours, laissant ma mère s’occuper de mon père et me demandant de tenir ma promesse…Et c’est ce que j’allais faire.
Les jours passèrent, puis les semaines, puis les mois. Tout semblait rentré dans l’ordre. Le club de duel avait repris ses activités à en croire les messages de ma mère. Quant à moi, je m’étais installée à Paris afin de commencer de nouvelles études. La première fois, j’étais devenue scientifique dans le but de créer une machine me permettant de remonter dans le passé en cas d’échec, mais cette fois-ci, je décidai de suivre la voie de la médecine, dans le but de soigner Laura avant qu’il ne soit trop tard.
La fin de l’année arriva, Miyako fut diplômée et commença des études pour se lancer dans la politique. Tout se passa très vite, j’avais tellement de connaissances en moi que les examens furent un jeu d’enfant et je franchis une à une les étapes.
Huit ans passèrent ainsi comme ça sans que je ne m’en rende compte. Je travaillai pour noyer ma peine. De temps en temps, je revoyais Angéla, Drago, June, Maya et Ambre et à de très rares occasions, Nagisa, Miyako et ma mère. Cependant, je ne pouvais toujours pas affronter mon père, même en sachant qu’il allait bien mieux.
La neuvième année, mon père et ma mère se marièrent enfin. Je fus invitée bien évidemment, mais je me tins éloignée de tout le monde. Ils avaient vraiment l’air heureux, exactement comme sur la photo que je gardais précieusement sur mon portable. Puis je naquis l’année qui suivit.
Me voir si petite, si fragile, me rendit nostalgique. Je voulais retourner à cette époque où je ne savais rien de toutes ces histoires, où je n’étais encore qu’une enfant insouciante et heureuse. Ma mère me dit d’ailleurs qu’ils avaient appelé leur fille Iori en mon honneur, parce que je lui avais rendu le sourire au moment où tout semblait perdu.
J’assistai également au mariage d’Angéla et Drago et à la naissance d’Hélio, nommé ainsi en l’honneur d’Hélios que le couple avait gardé dans leur cœur même après toutes ces années.
Les ans passèrent encore et toujours. J’avais finalement réussi à me procurer un laboratoire de recherches et devenir un médecin reconnu du monde entier comme j’avais été une scientifique reconnue et je menais des recherches poussées dans l’optique de trouver un remède aux blessures fatales de Laura.
Mon propre corps n’allait pas très bien non plus. Souvent, je faisais des malaises ou mon cœur cessait complètement de battre pendant plusieurs secondes. Il n’y avait aucune raison à cela selon mes collègues et personne ne trouvait la cause, mais moi, je la connaissais. Les pouvoirs volés aux démons étaient en train de me consumer petit à petit. Je ne savais pas combien de temps il me restait à vivre, mais j’espérai simplement pouvoir tenir assez longtemps pour retenter ma chance…
Finalement, douze ans plus tard, la lumière de Luminion finit par s’éteindre et ma mère également. Cependant, sur son lit de mort, elle n’était pas triste et elle me souriait, à moi et à mon père. Ce sourire valait tous les trésors du monde, il était pur, sincère et rempli d’espoir pour l’avenir, comme celui de Laura vingt-deux ans auparavant.
A partir de ce moment-là, mon désir de changer le destin de Laura et de ma mère se réveilla brutalement et tout s’accéléra. Pendant vingt-deux ans, je m’étais laissée porter par le rythme de la vie que je menais, comme je me l’étais juré, mais à présent, il était temps de faire bouger les choses.
Je commençai à remuer ciel et terre pour obtenir la construction d’une machine à voyager dans le temps, en donnant les plans que j’avais élaborés moi-même de mémoire puis, à côté, je mis au point un prototype en cas d’échec de la part du laboratoire de Néo Domino City.
Miyako fut élue présidente la même année, en battant Hiroki son rival et compagnon selon les rumeurs, et je profitai de la situation pour rendre de nombreuses visites à Shadow. Le pauvre était dans le même état que lorsque je l’avais trouvé la première fois, mais je savais qu’il restait au fond de lui ce désir de sauver sa fille. C’est pourquoi, je lui donnai la carte qu’il m’avait lui-même donnée par le passé, avec pour instruction de la transmettre à son tour, de même que la fusion parfaite.
Et finalement, après vingt-six ans d’attente, le grand jour arriva. Je m’étais postée à un endroit stratégique pour m’attendre, un bout de papier à la main sur lequel était écrit le nom de Laura. Lorsque je me vis, je m’élançai puis me bousculai avant de repartir aussitôt.
A partir de ce moment-là, je venais de retourner dans cette boucle temporelle, je n’avais plus qu’à attendre quelques semaines avant de pouvoir retenter ma chance une troisième fois. Après vingt-six ans d’attente, ma patience allait enfin être récompensée.
La veille précédant mon propre départ dans le passé, j’allai voir Serena, lui laissant une instruction pour mon autre moi, sur le même papier que j’avais découvert à mon réveil vingt-six ans plus tôt.
Tout était en place, j’avais amélioré mon prototype afin de projeter la moi du présent dans le passé en plus du voyage temporel, mais cette fois-ci, beaucoup plus tôt, dès mon arrivée dans le passé. Puisque mon corps était à sa limite, c’était la seule solution pour sauver Laura sans commettre les mêmes erreurs. D’après les médecins, je n’en avais plus que pour quelques mois de toute façon, je n’avais plus rien à perdre.
Malheureusement, les choses ne se passèrent pas comme prévu et, alors que je regardais l’expérience allant se dérouler depuis l’extérieur, une lance me frôla et je réussis à la dévier à la dernière seconde.
Je me retournai immédiatement et ce que je craignais se réalisa.
Juste derrière moi se tenait la créature m’ayant tout pris : Armageddon. Mais cette fois-ci, ce n’était pas une simple ombre, il avait un corps matériel. Il s’agissait d’un grand dragon portant une armure noire comme la nuit et luisant d’un éclat rouge sang. Sa tête était pourvue de deux cornes pointant vers l’avant de chaque côté et ses ailes étaient déployée derrière lui, me cachant la lumière du jour.
-Armageddon, enfin nous nous retrouvons face à face !
-Yuiko Iori, malgré tes échecs, tu continues à t’opposer à moi ? Tu devrais comprendre que personne ne peut me vaincre, je suis la destinée de chaque être vivant sur cette terre et quiconque s’oppose à moi en voulant modifier l’histoire sera immédiatement supprimé de l’histoire, exactement comme Gariatron et Luminion l’ont fait.
-Je vais te faire payer pour ce que tu as fait à Laura ! Prépare toi à être supprimé comme tu le dis si bien toi-même !
Sans autre sommation et uniquement guidée par ma soif de vengeance réveillée, j’activai les pouvoirs des démons que je cachais en moi et je me précipitai sur mon ennemi. Armageddon contra facilement ma première attaque de pierre en faisant tournoyer sa lance comme un bouclier mais je n’en étais qu’au début.
J’enchainai immédiatement avec une puissante rafale de flammes bleues. Leur chaleur était tellement intense que le dragon fut obligé de lâcher sa lance brûlante et de sauter sur le côté pour esquiver l’attaque. Je ne lui laissai de répit et je continuai en invoquant une puissante tornade qui le déstabilisa suffisamment longtemps pour que je puisse lui envoyer des dizaines de cristaux de glace qui se plantèrent dans les fentes de son armure.
La créature recula, furieuse de s’être laissée prendre au dépourvu et tenta à son tour d’attaquer avec sa lance à double tranchant, mais je réussis à parer en créant mon bouclier de lumière et la lance rebondit dessus comme un vulgaire jouet s’écrasant sur du béton.
-C’est tout ce dont tu es capable Armageddon ? Je te pensais plus costaud que ça !
-Petite prétentieuse, tu vas voir.
Le dragon noir planta son arme dans la terre et son armure se mit à luire de plus belle. La créature se mit à grossir, encore et encore, jusqu’à atteindre une taille gigantesque, dépassant les plus hauts arbres entourant le laboratoire.
Je reculai d’instinct face à sa nouvelle puissance avant de me retrouver dos au mur contre le laboratoire. Je regardai furtivement l’heure. Je devais encore tenir quelques minutes…
Armageddon cracha une salve de feu noir que je tentai de repousser avec le bouclier de Luminion, mais ce dernier se brisa sans opposer de résistance et je me jetai à terre pour esquiver et, en même temps, je tentai d’emprisonner la créature dans un étau de roche au sol pour l’empêcher de se déplacer.
Cela n’eut aucun effet sur Armageddon qui se libéra instantanément et repassa à l’attaque. Ma seule défense fut de contrer en attaquant également, mêlant les pouvoirs des cinq démons en une seule attaque.
Mais mon corps était à sa limite, je ne pouvais pas tenir plus longtemps, il fallait que j’en finisse rapidement, ou que je réussisse à m’enfuir, sans quoi, tout était fini.
Puisant dans les pouvoirs de Nout, je réussis néanmoins à repousser l’attaque d’Armageddon et je me précipitai à l’intérieur du laboratoire, profitant de l’aveuglement du dragon.
-Professeur Makise, enclenchez la machine à saut temporels ! Hurlai-je en arrivant dans la salle.
-io…Iori ? Bégaya Hélio, totalement perdu.
-Mais, les deux en même temps…
-Ne discutez pas, faites vite !
Au même moment, une explosion derrière moi retentit et le mur explosa. Nous fûmes tous projetés en arrière et Armageddon s’engouffra dans l’ouverture avant se précipiter sur la machine à voyager dans le temps.
-Que se passe-t-il ? S’exclama mon double, affolée.
-Iori…le trou de ver… fuis ! S’écria Shadow.
Ce dernier fut coupé lorsqu’Armageddon lui asséna un violent coup de griffes qui l’envoya voler à travers la pièce en hurlant de douleur.
-Shadow, qu’y a-t-il ? Répondez !
-Arma…geddon…
Le dragon planta sa lance dans le terminal de commande qui explosa à son tour et s’apprêtait déjà à s’occuper de la machine elle-même mais je réussis à l’en empêcher en détournant son attention avec un jet de pierre qui l’obligea à s’occuper de moi. Je ne lui laissais aucun répit, lançant flammes, glace, vent et pierre en même temps, le contraignant à se défendre comme il pouvait dans un espace aussi réduit.
-Iori, fonce, change le passé et redonne le sourire à ton père ! Si tu y arrives, tout cela ne sera qu’un rêve pour toi ! S’écria Hélio dans le micro.
Un rêve…oui, tout cela n’aurait été qu’un rêve si j’avais réussi…mais c’était ma réalité à présent…
-Mais…
-Cours !
Lorsqu’Hélio dit cela, la cabine se mit à rayonner. Armageddon semblait fou de rage et se débarrassa de nous d’un vers de la main avant de se précipiter dessus et il disparut en même temps qu’elle, ne laissant qu’un champ de ruine derrière lui.
-Iori…Murmura Serena, choquée.
Je ne répondis rien et je me dirigeai vers la machine à saut temporel posée sur le côté. Tout s’était passé exactement de la même façon la dernière fois, sauf que je n’avais pas les pouvoirs des démons et qu’Armageddon s’était débarrassé de nous bien plus facilement. Et pourtant, je sentais qu’il s’était enfui dans le temps, non pas pour me tuer, mais parce qu’il sentait qu’il allait perdre ce combat.
-Iori…Est-ce que c’est bien toi ? Me demanda Hélio d’une petite voix.
Je m’efforçai de sourire en lui répondant :
-Oui, c’est moi et comme tu peux le voir, j’ai échoué. Mais ne t’inquiète pas, la partie n’est pas finie, il me reste encore une chance de changer les choses.
-Mais…Iori, tu…
-J’ai tenu ma promesse Hélio, nous nous sommes revus, même si je dois repartir presque aussitôt.
-Tu…Tu n’es pas obligée ! Tu peux très bien vivre avec nous, ta place est ici, pas dans le passé ! Tu n’as pas besoin de t’infliger autant de souffrance ! Reste avec nous et aidons ton père ensemble !
-Je ne suis plus la Iori que tu as connue, je n’ai plus la capacité de le soutenir. Mais peut-être qu’un jour, tu la retrouveras qui sait.
J’allumai l’autre machine et je réglai les paramètres afin d’arriver pile au moment où j’avais atterri dans ce parc, vingt-six ans plus tôt.
-Au fait, une dernière chose : mon corps dans ce monde ne survivra certainement pas à ce transfert, c’est pourquoi, j’aimerais que quelqu’un se charge de mon père pour moi. Tante Marie, Présidente Hikari, ou même toi Hélio, j’aimerais que vous lui disiez que j’ai été ravie de partager ces vingt-six années avec lui et le club de duel, je ne pouvais pas rêver mieux comme vie.
-Iori…
-On se revoit dans vingt-six ans si j’échoue à nouveau…
Les mains tremblantes, j’appuyai sur le bouton qui allait démarrer un nouveau cycle pour moi. Mais cette fois ci, je n’allais pas échouer, ce cycle se terminerait par la mort d’Armageddon et non pas par celle de Laura !



Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 14:51

J'avoue m'être trompé, elle s'est quand même coltinée à nouveau 26 ans avant de revenir dans cette espèce de boucle temporelle.

Par contre, je trouve le passage de la tombe de Laura vraiment magnifique avec les différents pouvoirs utilisée par Iori pour l'embellir. Si jamais tu as un dessin de ça, je veux bien le voir (mais si tu n'en as pas, ce n'est pas grave, rien que de le lire je me l'imagine). Là-dessus je te tire mon chapeau invisible ou plutôt ma crête invisible (en référence à mon surnom en prépa).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 15:31

je crois que tout le monde s'est trompé là dessus, même dai pensait comme toi qu'elle allait pas se retaper les 26 ans x)
pour ce passage je voulais montrer que ses pouvoirs servaient pas uniquement à combattre ou faire le mal ^^ et malheureusement, je suis pas assez fort pour représenter un tel paysage x)
mais merci pour les compliments ^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 15:47

Ah ben ça me rassure de savoir que je me suis gourré ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 8 Mai - 21:44

je suis suffisamment inspiré pour terminer l'arc iori aujourd'hui avec l'épilogue! 78 pages et on arrive enfin à la conclusion :'(
si vous avez des review à faire sur l'arc c'est le moment!

Iori : Libérée du temps



-Laura !
-Je suis désolée…Iori…
Les yeux de la jeune fille se fermèrent lentement sans que je ne puisse rien faire pour la sauver. J’avais beau mettre toutes mes compétences de médecine pour soigner toutes ces blessures, il n’y avait rien à faire. Je sentis la pression qu’elle exerçait sur ma main se relâcher peu à peu puis son bras tomba mollement au sol et son cœur s’arrêta pour en plus jamais repartir.
Non, pas encore…Qu’avais-je fait de travers cette fois-ci ? J’avais vaincu les démons avant que Zorc n’arrive, puis je l’avais vaincu également…Et là, Laura s’était mise en travers d’une des attaques de son père me visant…Pourquoi ? Elle aurait pu vivre…Et à la place de cela, elle avait préféré se sacrifier pour moi…Que fallait-il que je fasse de plus encore ? Tuer Shadow et prendre ses pouvoirs en premier lieu ? Mais une fois que j’aurais fait cela, qui sait quel imprévu me tomberait dessus…
Lentement, je me posai Laura au sol et je me relevai, vidée de toute énergie pour faire face à Shadow qui était presque aussi livide que sa fille.
-Lau…Laura…
-Ne vous inquiétez pas Shadow, je sauverai votre fille. Soyez juste patient.
Et le même cycle recommença. Pendant vingt-six nouvelles années, j’attendis, modifiant légèrement mes actions. Cette fois-ci, je forçai la moi du passé à voler les pouvoirs de Shadow avant de partir dans le temps, afin que je les aie également une fois dans le passé. Mais une fois de plus, j’échouai. Ce ne fut ni Zorc, ni les démons, ni Shadow qui la tua cette-ci. Ce fut Armageddon lui-même.
Ce monstre, alors que Laura était saine et sauve, que j’avais vaincu Zorc et les démons, que Shadow était à terre, apparut de nulle part et la poignarda dans le dos.
Laura hurla de douleur et un énorme point rouge se forma dans son dos.
La blessure était trop grave, même avec toutes mes compétences, je ne pouvais rien faire, une fois de plus, j’étais totalement impuissante, je pensais... Cependant, cette fois-ci, je m’étais juré que c’était la dernière fois qu’il se mettait en travers de ma route.
Uniquement guidée par ma haine, je poursuivis la créature dans son repère avant qu’elle ne disparaisse.
Je me retrouvai dans une vaste pièce circulaire. Le plafond était soutenu par d’épaisses colonnes à la romaine tandis que sur le sol une grande peinture représentant deux dragon, un noir et un blanc, s’affrontaient, entourés de quatre sphères, bleue, verte, rouge et marron. Les murs quant à eux étaient ornés de peintures où je reconnus Zorc, le grand Léviathan, les esprits de la terre et les bêtes sacrées. Tout au bout, il y avait également un trône, vide.
Une lance m’arriva dans le dos que j’absorbai aisément grâce au pouvoir de Gariatron et je me retournai. Il était là, le monstre m’ayant volé ma vie, celle de Laura et celle de mon père, celui que je désirais détruire depuis presque cent ans : Armageddon.
-Toi…
-Je ne sais pas comment tu as pu trouver mon repère, Yuiko Iori, mais puisque tu es là, je vais me faire un plaisir de t’éliminer, toi la gêneuse qui modifie le temps à sa guise depuis bien trop longtemps maintenant.
-Oui, je vais modifier le temps, encore et toujours, mais avant ça, je vais me faire un plaisir de t’éliminer de cette ligne temporelle, Armageddon !
-Je suis impatient de voir ça. Viens, et affronte ton destin !
Je sortis de ma poche la carte que je gardais pour cette occasion et je la brandis dans les airs.
-Fusion Parfaite activée !
-Oh, tu penses qu’une simple fusion parfaite suffira à me vaincre ?
-Non, c’est pourquoi Je fusionne à présent avec Syphos, démon originel des Tempêtes, Pyros, démon Originel des flammes, Tellas, démone Originelle des forêts, Typhos, démon originel des vents, Gariatron, démon originel des ténèbres et Luminion, Démon originel de l’éclat !
-Co…Comment ? Bégaya le dragon noir en reculant.
-L’union des six volontés éclatées se réunissent en une seule créature capable de faire trembler même le destin !
Papa, maman, Tante Nagisa, Présidente Hikari, Tante Marie, Hiroki, Angéla, Drago, Hélio, Serena, Satoshi, Ambre, Maya, June, les UWS, Laura, regardez-moi, je vais accomplir terminer votre œuvre, je vais vaincre Armageddon afin que vous viviez tous en paix et heureux. Pour vous, je vais briser ce cycle de quatre-vingt-huit ans et donner naissance à un nouvel avenir de mes mains !
-Evolue dans la lumière la plus pure et accomplissons notre devoir. Ultimate Perfect fusion ! Genesis Origins !
Mon corps se mit à grandir, ma main droite s’enflamma tandis que ma main gauche se mit à geler. Dans mon dos, une paire d’ailes noire et or poussèrent. Mon cou et ma tête s’allongèrent et deux cornes partant vers l’arrière de mon crâne se formèrent.
Armageddon écarquilla les yeux devant ma nouvelle apparence.
-Im…Impossible…Genesis tu dis ?
-C’est terminé Armageddon ! Origins Pulse !
Je concentrai en moi les pouvoirs des six démons en une seule attaque dévastatrice que je projetai sur Armageddon. Ce dernier ne put que se protéger en invoquant un bouclier, mais ce dernier ne résista pas une seule seconde et fut balayé. Le monstre reçut donc l’attaque de plein fouet et il vola à travers la pièce avant de s’encastrer dans le trône.
-Petite insolente, tu l’auras cherché, je vais te montrer le véritable pouvoir de l’Armageddon !
Le dragon noir planta sa lance et se mit à grandir, exactement comme à chaque fois que je l’avais affronté dans le laboratoire, mais cette fois-ci, j’avais de quoi me battre à armes égales avec lui. C’est pourquoi, lorsqu’il cracha sa salve de flammes, je les absorbai en levant simplement ma main contenant le pouvoir de Pyros et son attaque fut annihilée.
-Qu…Quoi ? Comment est-ce possible ? Hurla Armageddon, écumant de rage.
-Je te l’ai dit Armageddon, c’est la dernière fois que tu te mettras en travers de ma route.
Pour appuyer mes dires, je créai un énorme bloc de glace que j’abattis violemment sur lui. L’attaque souleva un épais nuage de poussière, mais je voyais toujours une forme se mouvoir, c’est pourquoi, je ne baissai pas ma garde.
J’avais raison, car Armageddon émergea, toujours plus furieux et repassa à l’attaque, au corps à corps maintenant. Il se précipita sur moi à une vitesse surhumaine et m’attrapa par les ailes pour me projeter au sol de toutes ses forces. Du moins, cela devait être son intention, mais, avant cela, je tentai de m’envoler et cela fut suffisant pour le déstabiliser.
Quant à moi, profitant de ce moment de distraction, je fonçai sur lui et le bousculai de tout mon poids avec un bon coup d’épaule qui l’envoya au tapis et, immédiatement, je renchéris avec l’attaque combinant les pouvoirs des six démons.
Déjà à terre, il ne put rien faire à part tenter de se protéger en mettant ses bras devant sa tête, ce qui ne l’empêcha pas de pousser un long hurlement de douleur.
Je pris du recul, histoire de reprendre mon souffle. Je vis alors Armageddon se relever. Il était chancelant et grimaçait, mais il était vivant. J’avais donné tout ce que j’avais et pourtant…ce n’était toujours pas assez…
Je tentais une autre attaque mais il réussit à la repousser de justesse avec sa lance et explosa le plafond, révélant un ciel noir sans étoile.
-Yuiko Iori…Tu as de la chance, tu es arrivée avant que je ne récupère toute ma force…Tu gagnes donc peut-être cette bataille, mais sache que ce n’est pas fini. Si le destin a décidé que Laura devait mourir, alors elle mourra ! Tu n’as aucun droit d’intervenir !
-Non Armageddon, Laura a plus le droit de vivre que n’importe qui et je ferai tout pour réparer cette injustice que persistes à protéger !
-Essaie donc pour voir !
Sans autre sommation, Armageddon pointa sa lance dans ma direction et cette dernière se mit à rayonner d’un éclat noir. Je voulus me protéger mais il n’y avait rien à faire, je me sentais comme aspirée vers l’arrière et pour cause, une faille venait de s’ouvrir derrière moi et m’attirait vers elle.
-Armageddon, espèce de lâche ! Viens te battre ! Hurlai-je, folle de rage.
Je crachai une nouvelle rafale de flammes mais elles furent complètement détruites par sa lance qui continuait à scintiller.
-Nous nous reverrons, Yuiko Iori.
Je ne pus résister d’avantage et je fus aspirée par la faille. Peu à peu, ma vision de la pièce et d’Armageddon se brouilla et je sombrai dans les ténèbres…

Un vent frais souffle sur ma peau, trop frais même. Je tente de le rendre un peu plus chaud, mais il ne se passe rien. C’est étrange, je sens comme un grand vide à l’intérieur de moi, mais également une grande légèreté, comme si j’avais perdu quelque chose.
Lentement, j’ouvre les yeux et la lumière du soleil m’éblouit aussi. Mais je crois discerner quelqu’un à mes côtés. J’essaie de bouger un bras mais une voix me parvient à mes oreilles et mon cœur s’emballe en la reconnaissant.
-Iori, ne bouge pas trop ou tu vas te faire du mal.
-Lau…Laura ? Je murmure faiblement.
Je rouvre les yeux et je la vois. La jeune fille est penchée au-dessus de moi et m’applique une compresse de fortune sur la tête en me souriant. Je ne rêve pas, c’est vraiment elle ? Je ne suis pas non plus retournée dans le passé avant l’attaque d’Armageddon ?
-Tu…tu es vivante ? Je continue avec difficulté.
-Oh, tu parles pour la blessure ? Ce n’est pas grand-chose, ça fait mal mais elle n’est pas très profonde, je m’en sortirai. Et toi ? Tu t’es évanouie d’un seul coup et j’ai vu cinq lumières jaillir de ton corps et disparaitre.
-Des…Lumières ?
Je comprends alors la situation en tentant d’allumer un feu pour me réchauffer. Armageddon ne m’a pas seulement expulsée de son repaire, mais il m’a également repris tous mes pouvoirs volés…
A ce moment, mes nerfs lâchent et je me mets à pleurer dans les bras de Laura sous le regard d’incompréhension de cette dernière. Mais il vaut mieux qu’elle ne sache pas. Elle est vivante, je peux lui parler, la tenir dans mes bras, voir son sourire, et c’est tout ce qui compte.
Enfin…Enfin, après, quatre-vingt-huit ans de combat, j’ai réussi, j’ai sauvé Laura des griffes d’Armageddon. Même si ce n’est que partie remise, ce qui compte est l’instant présent. Laura a survécu à la catastrophe des démons et est en sécurité pour le moment.
Ma mission n’est pas terminée évidemment, je dois encore m’assurer de sa survie, sans les pouvoirs des démons cette fois-ci, cet avenir m’est inconnu, mais c’est ce qui fait le piment de la vie n’est-ce pas ? Une vie que l’on connait à l’avance n’a aucune saveur, je l’ai expérimenté trop de fois pour le comprendre.
Je regarde autour de moi : Shadow et le garçon ont disparu, il n’y a plus que Laura et moi dans cette grande salle permettant d’accéder à tous les quartiers des démons.
J’entends des pas dans un des couloirs et je vois mon père arriver en courant, suivi de ma mère. Cependant, cette fois-ci, j’ose croiser son regard et j’y lis tout le soulagement du monde à la vue de Laura. Ma mère aussi est soulagée et nous adresse un sourire embêté d’avoir affolé mon père pour rien.
Mon père, ma mère, Laura et moi-même, ne désirant pas davantage d’émotions fortes, redescendons au sol où nous retrouvons Hélios et les autres. Etrangement, il y a également les démons, Miyako, Hiroki, Drago, Angéla et Nagisa.
Gariatron, comme prévu, est à terre, sous le regard attentif de Luminion et les deux écoutent les paroles des démons, pour le moins étranges :
-Je…Je ne sais pas vraiment comment dire ça, mais…Il se trouve que nous avons besoin de votre aide ; déclare Pyros sous les regard ébahis de tout le monde.
-Olala, j’ai un de ces maux de crâne moi, Serena, fais la conversation à ma place tu veux ? Ronchonne Hélios en se prenant la tête dans les bras.
-Quelle plaie ce type ; soupire la jeune fille. Bon, puisque je n’ai pas le choix, vous désirez vraiment vous rallier à nous ? Ce n’est pas un piège ?
-Sincèrement…Oui ; répondit Syphos. C’est un sentiment assez étrange…Mais j’ai l’impression que nous ne sommes pas assez forts, comme si nous avions été vaincus récemment.
-Oui, c’est assez troublant, surtout quand on voit vos têtes à tous ; ricana Typhos. Quelle honte je vous jure !
-Typhos, Syphos, Pyros, Tellas, vous pensez vraiment ce que vous dites mes amis ? Les questionne Luminion, étonné.
-On ne change pas d’avis comme de chemise nous je te signale ! Proteste Tellas.
-On va prendre ça pour un oui je crois ; déclara Asuna. Et dites-moi vous quatre, vos deux petits copains, vous en faites quoi ? Continue-t-elle en désignant les deux démons.
-Je pense…Que c’est à eux de décider de ce qu’ils désirent faire désormais. Hésita Pyros qui n’était nullement étonné.
-Me rallier aux humains ? Jamais de la vie ! Cracha Gariatron en repoussant Luminion.
La conversation s’arrête là, car dans le ciel, une grande ombre couvre le soleil et tout le monde lève les yeux vers la forteresse. Darkness Shadow venait de prendre son envol. Gariatron n’attend pas davantage et, se débattant, réussit à se libérer de l’emprise de Luminion et rejoint Darkness Shadow.
-Faites ce que vous voulez misérables, quant à moi, je vais m’occuper personnellement d’Armageddon et on verra qui avait raison !
Le démon disparait dans le ciel en compagnie de Shadow et son dragon, mais je ne suis pas inquiète le concernant. Luminion m’a montré sa véritable nature, je sais qu’il finira par se rallier lui aussi à nous.
Hélios s’avance alors vers Pyros et lui tend une main chaleureuse, et ce dernier la saisit.
-Je suis heureux que nous ayons trouvé un terrain d’entente, Pyros.
-Remercie Luminion, Hélios. Sans lui, nous nous serions certainement ralliés à Gariatron.
Je ne peux m’empêcher de sourire devant cette scène. J’ai beau l’avoir vu plus de trois fois déjà, c’est la première fois que les larmes ne sont pas au rendez-vous.
-Au fait Iori, je tenais à te remercier ; me dit soudainement Laura.
-Me…me remercier ? Mais pourquoi ? Je bafouille, étonnée.
-Je ne sais pas vraiment, mais j’ai le sentiment que je te dois quelque chose, alors je te le dis, c’est tout.
Laura me sourit et je lui rends. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir, mais ma mission n’est pas terminée. Armageddon court toujours et est prêt à mettre ses menaces à exécution. Je devrai redoubler de vigilance maintenant. Mais…Pas pour le moment en fait. Armageddon est trop affaibli pour repasser à l’attaque immédiatement. Ce qui me laisse un peu de répit pour élaborer de nouveaux plans.
Mon cœur bat la chamade pour la première fois depuis longtemps, non pas de peur, mais d’excitation. Oui, je ne sais pas de quoi sera fait demain…et c’est ce qui fait que ma vie n’en sera que plus palpitante !


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 9 Mai - 16:23

snif quel happy end magnifique



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 9 Mai - 22:07

ahah, merci mentali, je voulais faire une belle conclusion pour cet arc, j'espère qu'elle a été à la hauteur du reste^^


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 15:27

Ouiiiiiiiiiii un happy end ^^ Après 88 ans, on a enfin le droit à Laura vivante. C'est moi on ça me fait un peu penser à Krilin dans DB & Cie ou à Kenny dans South Park ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 15:44

ah je peux pas te répondre, j'ai pas regardé DBZ pour ça x)
sinon la saison 2 s'achève sur ce dernier chapitre :3

Chapitre final : Un nouveau jour

La neige avait commencé à tomber, le ciel était gris, l’air était frais, tout était calme. Je marchai seule dans les rues, me dirigeant vers l’adresse bien connue qu’était celle d’Angéla. Il n’y avait pas grand monde dans Paris ce jour-là. Entre l’attaque des démons quelques jours plus tôt et les fêtes, cela ne m’étonnait même pas.
D’ailleurs, j’avais toujours du mal à croire que tout était vraiment fini. Juste après avoir sauvé Laura, les démons étaient repartis dans leur forteresse et avaient disparu en nous disant qu’ils nous recontacteraient bientôt. Mais personnellement, je n’étais vraiment pas pressée, je voulais savourer autant que possible ces jours de tranquillité qui m’étaient offerts.
Etrangement, je n’avais pas disparu, j’étais toujours là, avec tous mes souvenirs, mais je m’en accommodais plutôt bien, pensant que cela devait avoir un rapport avec la dernière menace d’Armageddon. Ma mission ici n’était pas finie et je le savais, mais je ne voulais pas m’embêter avec ces histoires maintenant que Laura était saine et sauve.
Je passai devant les vitrines des magasins, cherchant un objet à acheter, mais rien n’attira mon attention. Je ne pouvais quand même pas arriver les mains vides…
Finalement, en désespoir de cause, j’achetai simplement un gros gâteau, espérant que cela ne serait pas de trop…
Je sortis mon portable pour regarder l’heure : quinze heures. Je devais me dépêcher, sinon ils allaient finir par commencer sans moi.
J’accélérai le pas et je réussis à arriver à destination moins de vingt minutes plus tard, en ayant failli glisser et faire tomber le gâteau au moins trois fois.
La grande demeure d’Angéla n’avait pas changé en vingt-six ans, toujours aussi majestueuse et se démarquant des autres.
Je sonnai à la porte et j’attendis quelques instants que quelqu’un vienne m’ouvrir mais étrangement, la porte resta close. Je restai donc là une, deux, puis trois minutes à attendre d’attraper un rhume lorsque soudain, la poignée devant moi bougea enfin.
Je m’apprêtai déjà à rentrer me mettre au chaud quand un projectile me frôla et alla se planter dans la cour. J’eus tout juste le temps de faire un pas de côté pour l’éviter sans quoi j’aurais été borgne à coup sûr.
-Non Saya, pas de balle au prisonnier maintenant je t’ai dit ! Protesta mon père les bras chargés de sacs.
-Aller quoi, je m’ennuie moi !
-Aide un peu alors si tu n’as rien à faire ! Rétorqua-t-il mécontent.
-Oh non, ce n’est pas drôle ça, je t’avais dit qu’il fallait venir plus tard moi !
-S’il te plait Miyako, dis-lui toi !
Je passais furtivement la tête par l’ouverture de la porte et je vis l’ex présidente du club, assise sur un fauteuil, lisant un livre, soupirant à chacune des phrases de mon père.
-Laissez-moi un peu tranquille, je sens déjà que la soirée va être longue alors n’en rajoutez pas ; râla-t-elle en se prenant la tête dans les bras.
Au même moment, Angéla apparut en descendant les escaliers. Elle était vraiment élégante ce jour-là avec sa robe blanche brodée au niveau du col et des manches, ses ballerines fines et ses cheveux soigneusement coiffés. Elle avait également dû mettre un fond de maquillage pour faire ressortir le rose de ses joues.
-Oh Iori, tu es arrivée. Je suis désolée, c’est un peu le bordel pour le moment mais installe-toi dans le salon, nous n’en aurons pas pour longtemps ; me dit la jeune fille avec un sourire amical.
-J’ai…apporté un gâteau si vous voulez…enfin, vous n’êtes pas obligés de le prendre mais…
-Ah parfait, il nous en manquait un justement ! Darksky était censé l’amener mais…
-Essayez de porter un gâteau avec Saya à vos côtés pendant plus de dix minutes, et on en reparlera ; rétorqua mon père en lançant un regard noir à ma mère.
-Si tu n’es pas assez adroit pour porter un simple gâteau, je n’y peux rien moi ; lui répondit-elle d’un air faussement innocent.
-Et…Nagisa et Laura ne sont pas là ? Demandai-je à travers les cris de tout le monde.
-Non, elles étaient parties remplacer l’échec de Darksky mais je vais les prévenir que ce n’est plus la peine ; déclara Miyako en sortant son téléphone.
Peu sûre de ce que je devais faire, je posai néanmoins le sac contenant le gâteau sur une table et je rejoignis Miyako dans le salon. Ce dernier fit remonter des souvenirs en moi. Ici non plus, rien n’avait changé, les meubles étaient toujours à la même place et les mêmes tableaux étaient accrochés aux murs. Pour couronner le tout, le buffet était installé exactement de la même façon que la dernière fois.
-Qu’est-ce qui te fait sourire comme ça Iori ? Me demanda Miyako intriguée.
-Rien, rien, rien, ne t’occupe pas de moi ! Répondis-je précipitamment.
-Si tu le dis, je vais aller prendre l’air moi, toutes ces histoires commencent à me fatiguer…
Miyako se leva de son fauteuil et sortit faire un tour tandis que ma mère vint prendre sa place, croisant les bras sur sa poitrine, ronchonnant contre mon père et Angéla.
-Sérieusement, c’est noël, il n’y a plus de démons et on ne peut même pas se détendre ! Râla-t-elle.
-Je…Je peux les comprendre en un sens, Angéla a toujours été ainsi.
-Si tu le dis, mais ce n’est pas drôle…
Laura et Nagisa revinrent quelques minutes de plus tard, couvertes de neige, pestant contre mon père qui ne savait plus où donner de la tête. Drago, Asuna, Hélios, Serena et Satoshi arrivèrent à leur tour, puis ce fut au tour de June, Ambre et Maya et enfin Miyako revint, l’air plus mécontente que jamais, accompagnée de…Hiroki…Oui, son futur rival était à ses côtés et les deux étaient visiblement en pleine dispute.
-Hiroki et Miyako, c’est toujours aussi amusant de les voir ensemble ces deux-là, même si dans mes souvenirs, c’était plus tendu en général ; déclara ma mère en riant.
-Oui, et je sens que ça ne va pas s’améliorer ; complétai-je en repensant au futur.
Vers sept heures, Marie qui venait d’arriver sur Paris, se présenta à la fête. Je fus surprise en la voyant. Elle avait énormément changé dans le futur, ici, elle faisait vraiment petite fille…Enfin, non, elle n’avait pas du tout changé en fait lorsque je vis de quelle façon elle parlait à mon père…
Une fois tout le monde arrivé, la fête put enfin commencer. Je retrouvai exactement la même ambiance qu’à cette fête juste avant mon départ dans le futur. Tout le monde s’amusait bien, Miyako et Hiroki se chamaillaient, Ambre, Maya et June se moquaient gentiment d’Angéla, Hélios s’empiffrait, Satoshi ronchonnait dans son coin, Serena et Marie semblait bien rigoler, de même que Laura et Nagisa tandis que Drago parlait avec la dénommée Asuna. Quant à moi…
-Iori, dis à cette tête de mule que c’est le bon moment ! Me dit ma mère.
-Non, pas question, je refuse c’est tout ; protesta mon père.
-Je ne suis pas sûre que…Tentai-je avant de me faire interrompre.
-Aucune volonté vous deux ! Mais ce n’est pas grave, je suis là !
Ma mère appela alors Laura et mon père tenta de s’enfuir mais elle le retint par la manche.
-Laura, je crois que ce boulet a quelque chose à te dire ! N’est-ce pas ?
-Ah oui, vraiment, quoi donc Darksky ? Lui demanda la jeune fille brune, intriguée.
-Non, rien, c’est juste que…enfin…Je…
Mon père était rouge comme une tomate et avait l’air vraiment mal à l’aise. J’avais un peu de peine pour lui, mais comme ma mère, je trouvais la situation très amusant également, je n’avais pas l’habitude de le voir ainsi.
Soudain, la musique de fond changea pour une valse que je reconnus. Il s’agissait de la même valse sur laquelle nous avions dansé Hélio et moi.
-Tu...tu veux danser Laura ? Déclara finalement mon père.
-Tu sais danser toi ? Reprit-elle étonnée.
-Evidemment qu’il sait, aller, en piste-vous deux ! Affirma ma mère en les poussant au centre de la pièce.
Immédiatement, tous les regards se tournèrent vers eux et l’un comme l’autre rougirent et détournèrent le regard. Puis, sous la demande de tout le reste du groupe, ils finirent par se lancer, d’abord hésitants, puis leurs pas se firent de plus en plus assurés, jusqu’à danser à la perfection au milieu de la salle, sous les regards émerveillés de tout le monde. Ils semblaient vraiment bien s’amuser tous les deux. Ressemblions-nous à ça aussi avec Hélio ? Dégagions-nous la même impression de joie rien qu’en tournoyant au milieu de la pièce sur cette valse ?
Lorsque la musique prit fin, un tonnerre d’applaudissement retentit, comme pour nous, mais un mot en plus vint s’ajouter à cela :
-Maintenant, le bisou ! S’écria ma mère.
Laura s’empourpra immédiatement tandis que mon père grimaça devant ma mère qui profitait de la situation pour s’amuser à ses dépens…
Cependant, elle fut bientôt reprise par Angéla, puis Ambre, Maya, June, et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde le demande en boucle, moi y compris.
Oui, ce jour-là, j’avais le sentiment d’avoir trouvé ce que je cherchais depuis si longtemps. Le sourire de mon père était réel, mais pas seulement ça, l’ambiance du club de duel tel qu’il était au quotidien, je me sentais enfin à ma place parmi eux. Je pouvais enfin vivre ma vie dans l’insouciance, loin des problèmes de mon père et des miens.
Des sifflements et des applaudissements fusèrent de partout lorsque les lèvres de mon père et de Laura se touchèrent.
Je ne pus m’empêcher de sourire béatement. Au même moment, dans les autres lignes temporelles, nous aurions été sur la tombe de Laura à pleurer sa disparition, alors qu’aujourd’hui, nous nous amusions tous en sa compagnie. Au fond de moi, j’étais vraiment heureuse, heureuse qu’elle soit en vie mais également parce que j’avais vraiment le sentiment d’avoir accompli quelque chose pour mon père. Définitivement, j’avais enfin réussi à effacer ses larmes.
La soirée avança, et peu à peu, tous les invités s’en allèrent. Le club de duel devait passer la nuit chez Angéla, c’est pourquoi à la fin, il ne resta plus que Miyako, Nagisa, Laura, ma mère, mon père et moi pour nettoyer avec Angéla.
-Cet Hiroki, franchement, il commence à me taper sur le système ; grogna Miyako.
-C’est de ta faute Miya-chan, il ne fallait pas le rallier à ta cause ; répondit Nagisa en riant.
-Je préférais encore quand il essayait de me tuer ; soupira l’ex présidente.
Je ris également. Ce tic qu’avait Miyako de soupirer à chacune de ses phrases était vraiment amusant une fois qu’on l’avait remarqué, mais je n’osais pas lui dire, connaissant ses réactions pour le moins excessives…
Je ramenai quelques assiettes dans la cuisine où je croisais Angéla qui faisait la vaisselle, en râlant.
-N’oublie pas de faire la vaisselle, de tout ranger, de nettoyer et patati et patata, et ce n’est même pas foutu de réparer le lave-vaisselle pour Noel.
-Tu…Tu veux de l’aide peut-être ?
-Non, ne t’inquiète pas pour moi, mais mes parents m’ont juste demandé la lune mais ça ira !
-D’accord, dans ce cas, je vais continuer à ranger…
-C’était ironique ! S’il te plait Iori, aide-moi, je n’y arriverai jamais seule ; se lamenta-t-elle.
Nous nous mîmes donc à deux pour nettoyer et ranger tous les plats, ce qui alla relativement vite, même si Angéla semblait totalement lessivée une fois le travail terminé, à un tel point qu’elle s’affala sur un des fauteuils immédiatement après avoir posé son torchon. Nagisa et Miyako étaient déjà remontées se coucher, il ne restait plus que mon père, ma mère, Marie, Angéla et moi.
-Dernière fois que je fais une fête toute seule moi, la prochaine fois, je laisse June se débrouiller ; lança-t-elle en baillant un bon coup.
-Mais c’était très réussi en tout cas. Tu as vraiment un don pour organiser les diners de Noel.
-Si tu le dis, j’ai surtout très mal au dos…Mais sinon Iori, dis-moi, tu vivais chez Sherry jusqu’à maintenant, mais vu que les démons sont partis, tu vas faire quoi maintenant ? Tu vas retourner chez tes parents ?
Je grimaçai. C’était une question à laquelle je n’avais pas encore réfléchi, mais Angéla avait raison, je ne pouvais pas squatter éternellement chez Sherry. Dans les autres lignes temporelles, j’avais pu m’acheter un petit appartement à Paris, mais cette fois-ci, je devais rester auprès de Laura…
-Que dirais-tu de vivre chez moi ? Déclara soudain ma mère qui passait par là.
-Vivre…Chez toi ? Répétai-je, ayant peur d’avoir mal entendu.
-Tu as un chez toi Saya ? S’étrangla mon père qui eut droit à une bonne claque de la part de Laura.
-Aussi bizarre que cela puisse paraitre, oui, et c’est grand en plus, cinq pièces pour une seule personne, je peux t’assurer qu’on se sent vite seul là-dedans ! Alors, tu en dis quoi ? On a même vue sur la mer si cela peut changer quelque chose.
-pff, chanceuse ; râla Marie.
Je réfléchis quelques instants à la proposition, même si je n’avais pas beaucoup de doutes sur ma réponse. Vivre avec ma mère, près de chez Laura, je ne pouvais pas demander mieux, c’est pourquoi j’acceptai.
-Bon et bien, bonne chance Iori, cette fille est un calvaire ; soupira mon père.
-Je n’y peux rien si tu es invivable toi, je plains Laura et Marie de devoir vivre sous le même toit que toi !
-Je m’y ferai vite, j’ai l’habitude des maisons de fous ; déclarai-je en riant.
-Parfait, tu paieras la moitié du loyer dans ce cas !
-Avoue que c’est ce que tu voulais depuis le début…Fit remarquer mon père en se prenant la tête dans les bras.
-Mais…Pas…Pas du tout voyons, je ne suis pas comme ça ! Rétorqua-t-elle en éclatant de rire. Ne t’inquiète pas Iori, ce n’est pas si cher que ça !
-J’espère bien, parce que mon budget est limité…

Le lendemain, nous dîmes au revoir à Angéla et nous rentrâmes dans la ville que j’avais toujours connue. J’étais un peu anxieuse à l’idée de retourner là-bas, mais aussi très impatiente.
Nous nous séparâmes de mon père, Laura, Miyako, Nagisa et Marie à la gare et nous prîmes la direction opposée avec ma mère. Ici encore, tout était identique, à croire que le temps ne s’écoulait pas. La mer, les rues, la falaise, les immeubles, tout était tel que je l’avais connu…
Ma mère s’arrêta devant une petite maison et sortit ses clés. La bâtisse n’avait rien d’extraordinaire, elle n’avait qu’un étage, pas de jardin, un portail grinçant et était peinte en bleu, mais ça n’avait pas vraiment d’importance, de toute façon, je ne pense pas que j’aurais pu retourner dans le manoir de mon père, trop de souvenirs y étaient conservés.
Bizarrement, je me souvenais être passée des dizaines de fois devant cette maison dans le futur mais pas une seconde cela ne m’avait traversé l’esprit que ma mère ait pu vivre ici avant ma naissance.
Cette dernière ouvrit la porte de la maison et me laissa découvrir ce qui allait devenir mon nouveau foyer. L’entrée était assez sobre, avec un simple meuble pour poser des objets et un porte manteau. Elle donnait directement sur un salon plutôt spacieux dans lequel deux canapés se faisaient face près d’une table qui devait certainement servir pour le travail. Il y avait également une salle à manger dans la continuité où se trouvait la télévision et une autre grande table et une cheminée en marbre et encore plus loin, la cuisine. De l’autre côté, il y avait les chambres et la salle de bain.
Je regardai par la fenêtre et nous donnions effectivement sur la mer. Nous devions être à moins de deux-cents mètres de la plage et je pouvais voir la falaise trôner au loin comme un mirage.
-Tu vois Iori, c’est vraiment trop grand pour une seule personne ; déclara ma mère en posant sa valise.
-Mais c’est très joli ; lui répondis-je.
-Je me suis peut-être un peu trop habituée au luxe à cause d’Hélios, mais bon, puisque tu es là, ce n’est plus un problème ! Fais comme chez toi…enfin non, tu es chez toi !
Je regardai une nouvelle le soleil brillant sur la grande étendue d’eau salée et je souris. Je ne savais pas combien de temps j’allais pouvoir profiter de cette vie en compagnie de tout le monde, mais je savais une chose : Ma nouvelle vie dans ce monde en compagnie du club de duel commençait maintenant !

~The End~


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 16:27

* Snif snif * Que c'est beau. * tient à se prosterner même si je dois passer pour un con puis se relève en prenant la voix de la charmante Cristina des Reines du Shopping - oui ça m'arrive de regarder ça * J'adore, c'est tellement magnifaïque cette fin de saison \^O^/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3294
Points : 3709
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 19:28

sa y est c'est officiel je suis amoureux de la littérature



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 20:10

ohoh merci vous 2, je voulais conclure la fic avec un truc pas trop extraordinaire, mais je voulais tout de même reprendre Iori donc j'ai eu un doute en écrivant mais content que ça plaise quand même^^
sinon, il reste l'épilogue maintenant, puis un arc spécial entre saison et après on s'attaquera à la saison 3 pendant l'été *_*
c'est le moment de faire des review sur la fic si vous en avez, des critiques, des éloges, des lynchages, je prends tout :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 13 Mai - 22:57

Les éloges, ça c'est déjà fait. Je ne vois pas quelles critiques je pourrais adresser, pour ça, il me faudrait la relire encore et encore pour trouver le moindre grain de sable. Lynchage ? Pourquoi te lyncher alors que tu t'éclates à écrire cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 14 Mai - 15:05

on sait jamais, peut-être que y'aurait des détails bizarres que moi j'aurais pas notifiés^^
et je sais pas, je sais que aron aime pas du tout laura et nagisa et que ca lui a fait chier de lire la fic en entier donc je demande au cas ou :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1837
Points : 1856
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 14 Mai - 15:47

En cherchant un peu la petite bête, je trouve que le fait d'utiliser plusieurs fois le thème du saut temporel est un peu énervant mais après, tu l'intègres pas trop mal dans l'intrigue avec Armageddon qui n'aime pas ça.

Je comprends pas pourquoi Aron n'aime pas lire toute te fic. Mais peut-être que parce que t'en est déjà à la saison 2 sur la même histoire, ça n'est pas le genre de truc qui peut lui plaire ... D'ailleurs, ça me fait penser que je n'ai toujours pas fini de lire ses fics ... --' et avec tout ce que j'ai à lire et à écrire, ça va me prendre du temps (la galère)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4590
Points : 4811
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 19
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 14 Mai - 20:13

ah oui, peut-être, comme j'adore toutes les histoires avec des voyages dans le temps, je me rends pas compte pour les autres x)
je crois que c'est surtout parce que la fic a énormément de slice of life, entre les formations de club, y'a pas vraiment d'action donc ça peut rebuter ^^
et bonne chance pour ses fics, elles font quasi 1/4 de la mienne :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fic] L'ascension des démons
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Armée démons de slaanesh a 40K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events