Team Yume Nikki

Forum de la team Yume Nikki, espace de communication et de partage de conseils pour les decks et le jeu en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Dessins de Heart
par Heart Dim 10 Déc - 18:54

» Vie perso
par Heart Sam 9 Déc - 17:34

» Le Démon d'un autre monde
par honest Ven 8 Déc - 17:08

» [Fic]L'avènement des Dieux
par honest Jeu 7 Déc - 23:48

» [Fic]L'Achèvement du Destin
par honest Dim 29 Oct - 23:14

» [Fic]Le dernier Esper
par Heart Jeu 26 Oct - 17:03

Sujets les plus actifs
Les aléas des duels de monstre
Vie perso
[Fic] L'ascension des démons
Les aléas des duels de monstre 1
fun card
fun card
Vos animés du moment
Vie perso
Le topic pokémon
Les aléas des duels de monstre 3
Meilleurs posteurs
laura
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est TheDevilzWarrioz

Nos membres ont posté un total de 35584 messages dans 1171 sujets

Partagez | .
 

 [Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: [Fic] L'ascension des démons   Dim 6 Mar - 18:51

Rappel du premier message :

sinon petite commande j'ai besoin d'un coup de main pour mon prelude au tournoi de ma fic



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
mentali71



Messages : 3377
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 20 Juin - 17:46

la filiation des jumeaux a armaguedon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 13:55

Serena : Adieu Satellite


Après une bonne douche, je sortis de ma chambre et je rejoignis Hélios, Satoshi et Hakaze dans la salle des petits déjeuners. L’ex-roi, comme à son habitude, enfilait les toasts et les tartines tandis que mon frère restait devant son assiette vide, les bras croisés, mais cette fois-ci, regardant Hakaze engloutir un énorme petit déjeuner.
Elle était toujours si joyeuse et enjouée, je n’avais pas eu le courage de lui révéler la vérité la veille, mais peut-être était-ce mieux qu’elle ne le découvre pas immédiatement, qu’elle comprenne petit à petit. Je me souvenais que j’avais mis plusieurs mois à me remettre de la mort de nos parents, je ne pouvais pas lui infliger la même peine…J’avais été stupide de ne vouloir que la vérité sans penser aux conséquences…J’avais encore beaucoup de choses à apprendre…
-Bon, Serena, tu comptes t’asseoir ou tu vas rester debout à nous regarder toute la journée ? M’interpella mon frère en me tirant de mes pensées.
-C’est bon, je dors encore à moitié à cause de lui ; rétorquai-je, cherchant une excuse valable.
Je pris place à côté d’Hakaze et j’entamai un croissant. Même si depuis l’incident du premier jour, j’évitai d’en manger, j’avais vraiment du mal à résister lorsque j’en voyais un…
Me voyant savourer ce plat traditionnel Autrichien, Hakaze en prit un à son tour et l’avala en deux bouchées tandis qu’Hélios me lança un regard moqueur et je m’empourprai.
-Elle a compris du premier coup, elle ; railla-t-il.
-Taisez-vous Hélios ou je vous montre comment on mange ce truc de force ; rétorquai-je.
Hakaze éclata de rire devant la tête que fit Hélios tandis que Satoshi se contenta de soupirer, comme à son habitude.
Je ne pus m’empêcher de sourire malgré mon énervement contre Hélios. Cette scène aurait sûrement paru banale et sans intérêt pour n’importe qui, mais pour moi, elle représentait plus qu’une simple prise de tête. Il n’y avait aucune raison de nous disputer, et encore moins d’enjeu, excepté un pseudo honneur auprès du roi, et c’est pourquoi, mais c’était justement par cette absence de but que je chérissais les moments comme ceux-là. J’avais l’impression de rattraper tout le temps perdu à Satellite, de vivre une vie de fille normale de mon âge, d’être enfin heureuse.
Après notre dispute sans intérêt, nous remontâmes dans nos chambres quelques minutes avant de ressortir pour régler les dernières affaires en ville avant notre départ, et notamment au siège de la sécurité où Trudge nous attendait.
Ce dernier nous reçut tous les quatre dans le bureau du directeur Lazar et nous accueillit, un grand sourire aux lèvres.
-Vous voilà, on n’attendait plus que vous ! S’exclama-t-il en nous voyant.
-On ? Répétai-je, surprise.
-C’est exact capitaine Serena ; déclara Lazar, entrant à son tour dans le bureau.
L’homme à la tête de clown s’assit et croisa les bras avant de me regarder dans les yeux, ce qui me mit très rapidement mal à l’aise.
-L’opération a été un succès, félicitation. Je vous avouerais que j’étais un peu anxieux hier, mais tout s’est bien déroulé.
-C…C’était de la chance, sans Hélios, je ne pense pas…
-Oui, félicitations Capitaine Serena ; m’interrompit Hélios en applaudissant de manière à couvrir ma voix.
-Quoiqu’il en soit, au vu de ces résultat, nous aimerions vous proposer un poste chez nous, dans la sécurité, qu’en pensez-vous ? Vous pourriez rester à Neo Domino City de cette manière.
Les mots de Lazar me prirent au dépourvu. Je voulus immédiatement répondre non, mais quelque chose me retint. Je voulais plus que tout accompagner Hélios dans ses aventures, découvrir le monde et m’éloigner de Satellite quelques temps, mais maintenant qu’on me donnait la possibilité d’habiter à Néo Domino City, comme j’aurais dû le faire sans la mort de mes parents, deux parties de moi s’affrontaient, l’une voulant suivre Hélios, l’autre voulant rester pour veiller sur notre chez nous.
Satoshi finit par faire pencher la balance après plusieurs secondes de réflexion n’aboutissant à rien.
-Nous partons ; déclara mon frère sans hésiter.
-Tu…Tu es sûr de toi ?
-Parfaitement, nous partions demain à l’aube, cela vous convient Hélios ?
-Je n’ai aucune contrainte horaire, faites comme bon vous semble ; lui répondit le roi en haussant les épaules.
-M.…Mais, et Hakaze ? Insistai-je.
-Satoshi-Onii Chan m’a tout expliqué, je serais sage en attendant que vous reveniez, promis ! Me répondit la petite fille toujours aussi enjouée.
Malgré tous ces arguments, je n’étais toujours pas convaincue moi-même. Cependant, Trudge, voyant que je n’ajoutais rien de plus, se plia à la volonté générale, tout en me laissant les portes ouvertes pour l’avenir.
Après cela, nous passâmes le reste de la journée à flâner en ville, regardant les vitrines des boutiques et achetant des provisions pour le voyage. Nous passâmes également devant la future école d’Hakaze. Hélios l’avait inscrite un peu plus tôt avec l’accord du directeur Lazar.
C’était un bâtiment qui ne payait pas de mine, avec une cour de récréation pas plus grande qu’une notre ancien jardin et des locaux semblant assez anciens.
Au fond de moi, je l’enviais vraiment, elle avait eu cette chance que les gangs m’avait prise, celle de sortir de la misère assez tôt pour ne pas être affectée par la pourriture de ce monde de brigands. Mais pour elle, c’était nécessaire. Hakaze n’avait pas de frère pour la soutenir comme moi, elle n’aurait certainement pas survécu seule dans la rue.
-Alors Hakaze, qu’est-ce que ça te fait d’aller bientôt à l’école ? Lui demandai-je.
-Ça a l’air marrant, Satoshi m’a dit tout ce que je pourrais faire après !
-Ah vraiment, et qu’est-ce que tu voudras faire plus tard ?
-Maire de Satellite ! Me répondit-elle aussitôt.
-M…maire de Satellite ? Répétai-je, abasourdie.
-Oui ! Comme ça, je pourrais reconstruire la maison et tout le monde sera content !
Je ne pus m’empêcher de sourire devant l’innocence d’Hakaze et je lui passai ma main dans les cheveux en riant légèrement.
-Bonne chance Hakaze, je suis sûre que tu y arriveras.
Nous reprîmes notre route vers ce qui allait devenir la nouvelle maison d’Hakaze. Etrangement, Satoshi avait réussi à la convaincre de quitter Satellite quelques temps mais elle refusait catégoriquement de s’éloigner plus loin que Néo Domino City, c’est pourquoi, Hélios avait proposé qu’elle loge chez des « amis » le temps que Satellite soit à nouveau habitable.
Nous nous retrouvâmes ainsi dans une ruelle assez sombre de la ville. C’était évidemment bien mieux que Satellite, mais ce n’était pas le grand luxe de la chambre d’hôtel. Il y avait quelques passants, de rares voitures et de nombreux magasins assez banals, mais étrangement, je me sentais mieux ici que dans le centre-ville. C’était un peu comme cela que je voyais Satellite restauré, ni trop délabré, ni trop flamboyant, juste le strict minimum.
Hélios nous mena devant ce qui semblait être un garage, frappa et entra dans le magasin. Là, s’entassaient des dizaines de motos et d’ustensiles en rapport avec la mécanique. Ce n’était pas grand, il devait y avoir tout juste la place pour une personne et encore…Hakaze allait vraiment vivre ici ?
-Toru, tu es là ? Appela Hélios.
-Oui, oui, j’arrive ; répondit une voix dans l’arrière-boutique.
Une porte s’ouvrit et un grand homme arriva. Il devait avoir la trentaine, avait un visage assez fin, de petits yeux malicieux au-dessus d’un grand sourire se dessinant sur sa bouche tandis que ses cheveux se redressaient sur le dessus de son crâne comme s’il avait mis une tonne de gel pour les faire tenir. Il portait une veste rouge pleine d’huile et avait encore une clé à molette dans la main, montrant qu’il était en plein travail.
-Oh, mais si ce n’est pas le roi maléfique qui a voulu détruire le monde, comment ça va ? Lança l’homme avec une grande tape amicale à Hélios.
L’ex roi se crispa et se retourna vivement vers Hakaze mais cette dernière ne sembla pas comprendre.
-Evite de dire des choses comme ça toi, un jour ça pourrait se retourner contre toi ; répliqua Hélios, essayant de rester serein.
-Et donc, c’est donc de cette petite que tu veux que nous nous occupions ?
Le dénommé Toru pencha la tête sur le côté pour tenter de voir Hakaze mais cette dernière se cacha immédiatement derrière mon frère, tandis qu’au même moment, j’entendis une autre porte s’ouvrir et une jeune femme pénétra dans la pièce, un bébé endormi dans les bras.
Elle avait certainement le même âge que Toru et possédait de longs cheveux bleus tombant en pic dans son dos et son front était caché par une frange parfaitement égalisée. Elle fonçait les sourcils et regardait Toru d’un air mauvais, le rouge de ses yeux ne faisant que renforcer cette impression.
En la voyant, ce fut au tour de Toru de se cacher derrière mon frère, délogeant Hakaze, mais ce dernier l’envoya valser au sol sans autre sommation.
-Ah, Misaki, tu tombes bien, j’allais justement…
-Finir de réparer le four ?
-T…Tout à fait ! Sur ce, j’y vais, je te laisse avec eux !
Sur ces mots, Toru fila dans l’arrière-boutique et la dénommée Misaki soupira avant de s’approcher de nous, l’air tout de suite bien plus conviviale.
-Excusez-moi pour l’attitude de Toru, il prend des engagements mais n’est pas fichu de les respecter. La moindre des choses quand on loge quelqu’un, c’est quand même d’avoir une maison en ordre...
-Toujours aussi amicale je vois, Misaki ; lança Hélios avec un grand sourire.
-Je ne répondrai rien à cela. Et donc, c’est cette petite que nous devons loger ? Demanda-t-elle en tournant le regard vers Hakaze.
Etrangement, cette fois-ci, la petite fille ne s’enfuit pas et, au contraire, s’approcha, intriguée par le tout petit enfant que Misaki tenait dans ses bras. La jeune femme s’agenouilla alors pour se mettre à sa hauteur et lui montrer le bébé.
-Alors Hakaze, tu es contente de venir vivre ici ? Demanda-t-elle doucement.
-Oui ! Satoshi m’a dit d’être bien sage en attendant leur retour et que comme ça, notre maison serait réparée !
-Tu es bien obéissante pour une fille de ton âge, j’espère que Daisuke sera comme toi plus tard ; s’étonna Misaki en se tournant vers mon frère qui lui répondit par un simple haussement d’épaules.
Le petit enfant dans les bras de la jeune femme se mit alors à remuer et poussa quelques cris, certainement pour signifier qu’il avait faim. En voyant cela, Hakaze sembla fascinée. C’était certainement la première fois qu’elle voyait un bébé de sa vie et je souris devant cette scène.
Ici, Hakaze allait pouvoir avoir une vie normale, avec une vraie famille, aller à l’école, avoir des amis, grandir dans un cadre sain, c’était certainement la meilleure chose à faire pour elle. Mais, si je pensais cela, pourquoi avais-je un poids sur le cœur à l’idée de partir sans cette petite fille que je connaissais depuis moins de quarante-huit heures ?...
Nous restâmes le reste de la journée chez Toru et Misaki afin qu’Hakaze se familiarise avec les lieux et qu’elle s’adapte plus rapidement, ce qui semblait assez bien fonctionner, puisqu’elle courait déjà partout dans la maison, savait où se trouvaient les différentes pièces et semblait apprécier ses parents adoptifs ainsi que son petit frère.
Ce n’était pas grand, mais pas petit non plus, il devait y avoir un peu moins de cent mètres carrés pour quatre personnes, cependant, la disposition des meubles et l’arrangement de l’espace faisait disparaitre ce manque de place, si bien que je m’y sentais presque mieux que dans notre ancienne maison qui était pourtant un vieil hôtel particulier.
Le soir venu, nous retournâmes à l’hôtel, sans Hakaze qui était restée avec Toru et Misaki. Sa présence me manquait déjà. Sans elle, je n’avais que mon ronchon de frère et ce cinglé d’Hélios comme compagnie…
Seule dans ma chambre, je regardais le plafond sculpté de ce beau bâtiment où je passais mes derniers instants. Je ne pensais même plus au voyage qui devait commencer le lendemain en vérité, je m’inquiétai bien plus que de ce qu’allait devenir la petite fille.
C’était vraiment la première fois que je ressentais un sentiment aussi fort à l’égard de quelqu’un d’autre que mon frère, moi qui, dans le quartier oublié, avais toujours essayé d’ignorer les potentiels liens qui m’unissaient aux autres pour ne jamais être déçue. C’est pourquoi, je ne savais pas quoi faire.
Je savais bien qu’elle ne risquait plus rien, mais il fallait que je m’en assure, que je le vois de mes propres yeux pour être tranquille…
La fatigue finit par prendre le dessus sur mes réflexions et je m’endormis avec ces pensées en tête.
Le lendemain, Hélios me réveilla comme les matins précédents, mais je n’avais pas la tête à l’envoyer voir ailleurs, et je me contentai de le saluer en baillant avant de me diriger vers la salle de bain et prendre une bonne douche.
A onze heure, tout était bouclé. Nous avions rendu les clés de la chambre, nos bagages étaient prêts à partir, et de même que nous. A l’extérieur, Toru et Hakaze nous attendait pour nous amener à la gare de Néo Domino City.
La petite fille se jeta dans les bras de mon frère en le voyant et je fus légèrement soulagée en constatant qu’elle avait l’air de se porter bien. Peut-être m’inquiétais-je pour rien après tout.
Le trajet pour aller à la gare me parut très rapide, alors que pourtant, elle se trouvait à l’autre bout de la ville. Il faut dire que je n’avais pas le temps de m’ennuyer entre les blagues vaseuses de Toru, l’humour douteux d’Hélios, les soupirs de mon frère et les rires d’Hakaze. Je riais de bon cœur également, simplement heureuse de partager ces moments avec tout le monde.
Et finalement, l’heure du départ arriva. Les au revoir furent brefs puisque nous ne partions pas pour toujours. Mon frère donna simplement quelques recommandations à sa protégée et nous montâmes dans notre wagon.
Cependant, alors que j’allais poser mes affaires et que la sirène annonçant un départ imminent retentissait, je regardai par la fenêtre et je vis Hakaze passer la main devant ses yeux plusieurs fois tandis que Toru lui lançait un regard compatissant. Il n’en fallut pas plus pour que je comprenne.
Non…Définitivement, je ne pouvais pas partir…Je devais…rester ici.
Sans réfléchir une seconde de plus, et sous les regards effarés de mon frère et Hélios, je me faufilai entre les portes se refermant et je réussis à sortir in extremis, me retrouvant sur le quai tandis que derrière moi, j’entendais le train commencer à avancer en sifflant.
-Désolée, Satoshi, Hélios…


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 18:20

J'étais déjà pas grand fan de Serena avant mais là, ... comment dire ? Elle baisse encore un peu dans mon estime. (désolé de le dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 18:30

ah oui, qu'est-ce qu'elle a fait encore? D:


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 20:24

2eme partie du dernier chapitre!

Alors que le bruit des roues sur les rails s’éloignait jusqu’à disparaitre lentement dans le lointain, je me retournai vers Hakaze et Toru qui me regardaient, interdits. Evidemment, ils ne devaient pas comprendre ce qui m’avait pris, et moi aussi, j’avais encore du mal à comprendre mes sentiments, mais je ne pouvais définitivement pas abandonner cette petite, tout comme mon frère ne m’avait pas abandonnée à l’époque.
-S…Serena, qu’est-ce que tu fais ? Bégaya Toru, toujours sous le choc.
-Je reste à Domino City, pourquoi ?
-Mais, et ton voyage ? Me demanda Hakaze, tout aussi surprise.
-Je n’ai plus besoin de partir ; répondis-je en souriant. J’ai trouvé ce qu’il me manquait, ici, à Néo Domino City, je n’ai pas besoin d’aller plus loin pour être heureuse.
Oui…peut-être était-ce cela…Je voulais partir de Satellite, fuir le quartier oublié, aller très loin de cette vie que j’avais toujours vécue, non pas par rejet, mais parce que je cherchais quelque chose, quelque chose que j’avais trouvé en la personne d’Hélios lorsqu’il s’était présenté devant chez nous cette nuit-là. C’était la première fois que je ressentais de l’admiration pour quelqu’un d’autre…
A travers le père que je voyais en lui, je m’étais persuadé qu’à ses côtés, je pourrais vivre cette vie dont j’avais toujours rêvée et puisqu’il partait, je n’avais pensé qu’à le suivre, mettant tout sur le dos de satellite. Il était la première personne, avec mon frère, à m’avoir tenu la main, à m’avoir parlé, non pas comme à un subordonné, mais d’égal à égal, à m’avoir fait comprendre que j’existais pour quelqu’un d’autre…
Mais lorsque mon frère m’avait présenté Hakaze dans cette maison abandonnée, seule mais heureuse et inconsciente de ce qui l’entourait, j’avais commencé à douter. Pour la première fois, je ressentais de la compassion pour un autre habitant du quartier oublié, eux que je méprisais tant et pour qui je m’étais juré de me tenir toujours éloignée.
Plus les heures avançaient, et plus mes convictions de quitter définitivement le quartier oublié vacillaient et plus je sentais que ma place se trouvait à Néo domino City. Mais il était trop tard pour faire marche arrière et je ne pouvais pas dire à Satoshi ce que je ressentais vraiment car j’étais bien incapable d’expliquer ce qui m’arrivait.
Maintenant que j’étais là, sur ce quai, avec Hakaze et Toru, c’était comme si un poids venait de disparaitre. J’étais enfin honnête avec moi-même. Avec ce geste, le dernier mensonge sur ma vie, ma dernière illusion, mon dernier songe s’envolait.
Toru regarda au loin, l’air embêté, mais le train avait disparu depuis longtemps, mais je n’avais aucun regret, c’était la meilleure chose à faire, autant pour Hakaze que pour moi. Quant à Satoshi, voir de nouveaux horizons ne pouvait que lui être bénéfique…
-Serena, je peux savoir à quoi tu pensais ? Dit une voix dans mon dos que je reconnus immédiatement.
Je me retournai en sursautant et mon cœur faillit cesser de battre lorsque, derrière moi, je vis Hélios et Satoshi me dévisager, l’air aussi mécontent l’un que l’autre. Toru, lui, fit les yeux ronds et son regard passa plusieurs fois de l’endroit où le train était parti aux visages des deux hommes.
-S…Satoshi, mais qu’est-ce que…tu n’étais pas…Je veux dire…Et le train…Je…
-Sérieusement Serena, me faire utiliser mes passerelles pour ça, ça ne me coute rien du tout, mais quand même ; ronchonna Hélios, les bras croisés sur la poitrine.
-Vos…Passerelles ? Répétai-je, interdite.
-Un truc qui permet à Hélios de prendre des raccourcis, mais ce n’est pas le problème, à quoi joues-tu Serena ? Râla mon frère.
-Je…Je pensais que…Hakaze se sentirait moins seule si je restais…alors je…
Mon frère soupira, m’interrompant ainsi et se dirigea vers la petite fille qui ne comprenait pas mieux que moi ce qu’il se passait. Il se mit à sa hauteur et se radoucit en lui parlant.
-Alors Hakaze, qu’est-ce que c’est que ces histoires, si tu ne voulais pas qu’on parte, il suffisait de le dire.
-Mais Satoshi-Onii Chan et Serena avaient l’air tellement contents de partir, je ne voulais pas qu’ils s’inquiètent à cause de moi…
Mon frère donna une petite tape sur la tête d’Hakaze en la traitant d’idiote et en soupirant une nouvelle fois et se retourna vers Hélios.
-Bon, je crois que nous ne sommes pas prêts de partir à ce rythme. Hélios, est-ce qu’on pourrait rester quelques temps encore ?
-Hein, quoi ? Mais…
-Pourquoi pas, tant que vous ne me prenez pas tout mon argent, je peux bien vous accorder cela.
Lorsqu’Hélios dit cela, une grande joie m’envahit malgré moi. Même si je pensais que le mieux pour mon frère était de voyager et changer d’air, l’avoir à mes côtés me rassurait. Hakaze eut l’air aux anges également et se jeta dans ses bras tandis que Toru tentait d’avoir l’air content, même si on pouvait lire aisément sur son visage qu’il ne comprenait plus rien et qu’il avait décroché depuis longtemps.
C’est ainsi que nous restâmes à Néo Domino City. Trudge nous donna un petit appartement proche du centre-ville. Ce n’était pas bien grand, mais c’était plus que suffisant pour moi qui avais vécu dans un placard à balais pendant près de huit ans.
Ma nouvelle vie n’était pas trépidante, je ne me demandais pas chaque fois si j’allais passer la nuit ou si je n’allais pas me retrouver à la rue le lendemain, sans maison et sans nourriture. Il n’y avait que la routine quotidienne d’une fille qui aurait pu être en vacances, visitant la ville, apprenant à connaitre les bonnes adresses, découvrant de nouvelles curiosités chaque jour.
Mon frère quant à lui, s’entrainait souvent avec Hélios dans un centre de duel. Il semblait énormément aimer ce jeu et n’était pas mauvais du tout, même si l’ex roi restait bien plus fort. Mais il semblait apprécier cette nouvelle vie lui aussi. Maintenant qu’il n’avait plus besoin de me protéger en permanence, il était bien plus détendu et riait même aux blagues d’Hélios de temps en temps.
De son côté, Hakaze avait commencé l’école et n’avait eu aucun mal à s’intégrer en cours d’année. Elle avait déjà de nombreux amis et était irréprochable au niveau des notes, à croire que mon frère lui avait donné des cours particuliers toutes ces années…
Nous lui rendions souvent visite, d’abord tous les jours sous mon impulsion, puis tous les deux jours, jusqu’à finalement ne passer plus qu’une fois par semaine, mais à chaque fois, elle nous accueillait avec un grand sourire en se jetant dans les bras de mon frère.
J’étais vraiment rassurée lorsque je la voyais ainsi, mais je me disais également que je m’étais fait du souci pour rien. Hakaze était forte, bien plus que je ne l’avais été et elle s’adaptait parfaitement à la situation. D’après Toru et Misaki, elle était la fille modèle, toujours à l’écoute, obéissante et serviable.
Un mois et demi passa ainsi de cette manière, dans le calme et la sérénité du quotidien qui commençait à s’installer. Je n’avais plus pensé une seule fois à partir ni même aux menaces d’Hélios, je ne voyais que cette vie dont j’avais toujours rêvée.

Et finalement, le jour du grand départ arriva. Cette fois-ci, il n’était pas question de prendre le train mais d’utiliser les fameuses passerelles d’Hélios pour ne pas que je leur fausse compagnie une seconde fois. Mais cette fois-ci, je n’étais pas anxieuse du tout à l’idée de partir. Non seulement, je savais que j’allais revenir mais en plus, j’avais eu la confirmation qu’Hakaze ne se sentirait pas seule en l’absence de mon frère ou de moi. Je voyais ce voyage comme des vacances d’été, un au revoir temporaire et très bref, en sachant qu’à mon retour, les choses seraient toujours les mêmes.
-Bien, Hakaze, je compte sur toi pour être bien sage en notre absence et n’en profite pas pour rendre Toru et Misaki fous.
-Je serais bien sage, promis Serena ! Ramène-moi de beaux souvenirs de ton voyage !
-Je n’y manquerai pas ; répondis-je avec un large sourire.
-Sur ce, à très bientôt Toru, Misaki, et merci de prendre soin d’Hakaze ; déclara mon frère solennellement.
-Ce n’est rien, c’est un plaisir de l’avoir à la maison, ça change de lui.
-Misaki ! Couina Toru, vexé.
Tout le monde rit de bon cœur. Hakaze avait vraiment de la chance d’avoir trouvé une famille aussi attentionnée.
Après cela, Hélios nous demanda de nous écarter et sortit une clé qu’il introduisit au milieu de rien. Evidemment, rien ne se passa au début et je m’apprêtai déjà à râler lorsque je vis une sorte de flou au niveau de l’endroit où la clé tenait maintenant toute seule dans les airs.
L’ex roi mima le geste de pousser une porte et encore une fois, je restée bouche bée devant ce que je vis.
A travers une fente ayant exactement la forme d’une porte, je pouvais voir de l’autre côté une sorte de chemin de campagne, bordé d’arbres que je ne connaissais pas, sous un ciel bleu azur et un soleil flamboyant. Au loin, je pouvais distinguer une ville, même si je n’avais aucune idée de son nom.
La mâchoire de Toru faillit se décrocher devant ce tour de passe-passe mais Misaki restait de marbre, un petit sourire au coin du visage cependant.
-Prochaine station, Héliopolis !
-Hein ? Héliopolis ? Mais ce n’est pas à des milliers de kilomètres d’ici ? Rétorquai-je.
-Et alors ?
Mon frère ne dit rien de plus et se contenta de passer à travers la fente pour se retrouver de l’autre côté. Hélios passa à son tour et, hésitante, je le suivis. Etrangement, je ne ressentis rien, c’était exactement comme passer d’une pièce d’une maison à une autre et pourtant, l’atmosphère était vraiment différente de l’autre côté.
Il faisait chaud et un petit vent frais soufflait, rendait l’air respirable tandis que de nouvelles senteurs encore inconnues m’envahissaient les narines. Je sentais vraiment que je ne me trouvais plus au Japon, mais dans une autre partie du monde, avec un climat radicalement différent.
Je me retournai vers la porte et je vis Hakaze me faire de grands signes de la main. Mais contrairement à la première fois, elle n’était pas triste et affichait un sourire rayonnant et sincère. Je lui répondis avec le même enthousiasme.
-A bientôt Hakaze ! Porte toi bien !
-Au revoir Serena, Satoshi Onii-chan, Hélios ! Et merci…
Lentement, l’image se brouilla et peu à peu, les visages de trois personnes de l’autre côté de la porte se fondirent dans le décor jusqu’à ne laisser plus que ce chemin de terre sur lequel nous nous trouvions.
-Allons-y, Satoshi, Hélios, notre voyage commence maintenant !


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 20:57

Mouais ... Là, honnêtement, je ne sais pas trop quoi dire ... La 2è partie de chapitre vient de me faire revoir tout mon jugement sur Serena (j'ai pas trop l'air con mais bon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Sam 25 Juin - 21:12

ah bah tant mieux si tu commences à l'apprécier, mon but c'est pas de faire un perso que personne n'aime non plus x)
mais sinon, qu'est-ce que tu aimais pas chez elle? c'est toujours bon à prendre les critiques o:


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 26 Juin - 11:45

Je crois que ça doit être l'attitude qu'elle a depuis qu'elle a quitté Satellite qui fait que je ne lui voue pas une affection très forte, c'est-à-dire le ressenti qu'elle nourrit contre Satellite, Ramon et sa clique, Arcadia et Hélios, la nouvelle sur la mort de ses ''parents'' (si c'est la fille d'Armageddon). Je peux comprendre qu'on peut détester un endroit dans lequel on a vécu mais le fait de vouloir faire une sorte d'épuration (j'aime pas ce mot), c'est pas ce que j'apprécie le plus. (même si j'ai dû dire le contraire plus d'une fois)

Le côté un peu ''lunatique'' de Serena sur un moment très bref au dernier chapitre ne m'incite pas vraiment à l'aimer. C'est limite si je me mets à détester le personnage mais ça se compense avec l'affection qu'elle porte à Hakaze, qui est un moment vraiment touchant. Bon, ce qu'elle pense d'Hélios de chapitre en chapitre joue aussi. En bref, c'est le caractère indécis de ce qu'elle pense de son entourage le plus proche qui fait que je l'aime moins qu'une Iori ou une Nagisa.

Voili voilà ce que je peux dire. En espérant que cela ne provoque pas un mauvais ''ressentiment basé sur'' ce que je viens de sortir
[si tu comprends pas les guillemets sur la dernière phrase, c'est parce que ça n'existe pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 26 Juin - 20:44

ah oui, l'indécision, ça peut être chiant à la longue x) mais si tu veux savoir, de base, elle était pas censée être indécise, et je sais même pas pourquoi j'ai tourné le perso comme ça mais bon...
y'a un truc marrant, c'est que toi tu trouves qu'elle aime hakaze mais dai est persuadé qu'elle a tenté de la brisé en lui révélant la mort de ses parents x)
mains t'inquiète pas, ca ne provoque pas de mauvais ressentiment basé sur ce que tu dis :3 c'est même plutôt utile de connaitre les mauvais points de ses persos pour pas recommencer et les faire évoluer dans le bon sens^^
mais comme ça, tu aimais iori? o:


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 26 Juin - 23:16

Ah, si en plus, tu ne te rends pas compte de ce que tu fais, ça peut changer toute ma vision des choses ... et en l’occurrence, je n'ai aucune idée de ce que ça me change.

Ah ... comparer mon point de vue avec celui de Dai ... En fait, ce que je dis sur l'affection que Serena porte à Hakaze, c'est limite une sortie aléatoire mais avec un minimum de préméditation (ça ne veut rien dire --').

Encore heureux que ça puisse te permettre de faire évoluer les personnages dans le bon sens. Content de pouvoir t'être utile ^^ (et ça me sert à moi aussi, c'est dire si je fais d'une pierre deux coups).

Oui, j'aime bien Iori (même si c'était plus à titre d'exemple mais bon osef). Son arc était vraiment plaisant à lire avec certaines mises en scène assez touchantes et qui te donne envie de lire la suite, un peu comme dans toute la fic même si le fait de jouer sur la temporalité est vraiment bien utilisé. MAIS ça ne vaut pas le plaisir INTENSE à lire les magnifiques chapitres sur Nagisa <3

Et là, avec le ''ressentiment basé sur'', je viens de te montrer une chose que mon prof de français d'HK aime bien critiquer en plus de Maître Gims ou Black M ou bien la Normandie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 27 Juin - 23:02

en vrai, comme j'écris énormément au feeling, je fais le perso comme il me vient en tête sans vraiment réfléchir (iori exclue) donc non, je me rends pas compte de ce que ça donne, c'est pour ça que j'aime bien les retours sur les persos pour voir si je me suis raté ou pas x)
après pour iori, c'est le seul arc que j'ai construit à l'avance en réfléchissant bien à ce qui viendrait après pour être cohérent avec tout (ce qui est pas facile, surtout avec un voyage dans le temps...) donc c'est peut être ça qui donne cette impression différente des autres chapitres^^ mais je crois que tu es le seul à aimer nagisa par contre x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mar 28 Juin - 16:34

Je crois qu'il faut être vraiment dépressif et fou mental pour apprécier Nagisa (je ne me lance pas de fleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 29 Juin - 13:08

Ainsi commença notre aventure, ma première sortie au-delà des limites de Satellite et Néo Domino City, le début de ma nouvelle vie.
Hélios entama le pas et nous le suivîmes sans poser de question, même si mon frère commençait déjà à se plaindre de la chaleur à laquelle il n’était pas du tout habitué.
Nous marchâmes longtemps sur ce chemin, sans croiser personne, sans que le décor ne change, au milieu des arbres, voyant toujours au loin cette ville ressemblant à un mirage à l’horizon puisqu’elle ne semblait ni se rapprocher, ni s’éloigner au fur et à mesure que nous avancions.
Finalement, au bout de plus d’une demi-heure de marche sans que le paysage ne change, la lassitude me gagna et j’interrompis notre convoi en me plaçant juste devant le roi.
-Eh Hélios, c’est quoi cette arnaque ? Il n’y a rien ici, alors qu’est-ce qu’on fabrique ? J’ai l’impression qu’on tourne en rond depuis des heures !
-Oh, mais c’est peut-être effectivement ce que nous faisons ; me répondit Hélios en prenant un air embêté.
Sa réponse me lassa bouche-bée. Je ne savais pas si je devais en rire, m’énerver ou pleurer de m’être laissée embarquer là-dedans, mais mon frère me donna la réponse que j’attendais avant que je n’envoie Hélios voler dans l’arbre le plus proche.
-Si j’ai bien compris, votre truc de passerelle n’est qu’un raccourci qui ne nous amène pas directement à notre but, c’est bien cela ?
-Ah, on ne peut rien te cacher mon cher Satoshi. Et oui, je vous rappelle qu’Héliopolis est à l’autre bout du monde, donc il va falloir marcher un peu avant d’y arriver.
-Vraiment, et combien de temps encore ? Rétorquai-je.
-Un ou deux mois je pense, mais à pied nous en aurions eu pour une bonne année je pense ; me répondit-il en haussant les épaules.
Devant la tête que je fis lorsque j’entendis cela, Hélios éclata de rire puis sortit une autre clé de sa poche qu’il enfonça à nouveau dans une serrure imaginaire qui, cette fois-ci, s’ouvrit sur un vaste désert.
-Allez les enfants, nous sommes arrivés.
J’avais bien envie de l’étrangler sur le champ mais je me retins et je sortis de cet endroit infernal pour me retrouver dans un four…
Du sable, il n’y avait que du sable à perte de vue. Des dunes, des creux, des collines, des vallées, tout était fait de sable ici. L’air était brûlant également et le vent chaud n’arrangeait rien. Je n’étais vraiment pas habillée pour un tel endroit avec ma veste, mon pantalon et mon tee-shirt à manche longues.
Satoshi ne semblait pas apprécier le climat plus que moi, mais Hélios affichait le même air nonchalant que d’habitude alors qu’il était certainement habillé bien plus chaudement que nous…
-Nous sommes bientôt arrivés, il fait meilleur à Héliopolis, ne vous inquiétez pas ; déclara-t-il, devinant notre malaise.
-Difficile de faire pire en même temps ; grommelai-je en reprenant la route.
Malgré la fatigue et la chaleur, nous suivîmes Hélios à travers les dunes de sable et enfin, après un temps qui me parut infini, Hélios s’arrêta au sommet d’une dune et je pus m’effondrer, le temps de reprendre mon souffle.
Cependant, alors que je pensais ne trouver encore que du sable de l’autre côté, ce que je vis me sidéra.
Devant moi s’élevaient des ruines d’une ancienne cité presque engloutie totalement par le désert, mais dont on pouvait encore voir quelques vestiges surgir du sol.
La forme qu’avaient les dunes devant moi – ou plutôt le creux – me laissait facilement deviner quels étaient les contours de cette cité ainsi que les bâtiments les plus hauts qui formaient de petits monticules par rapport au reste.
Hélios eut un léger sourire devant ce spectacle et je compris où nous nous trouvions : devant les ruines d’Héliopolis, la cité de l’ex roi.
-C’est en meilleur état que ce que je pensais ; dit-il d’une voix presque inaudible.
-En meilleur état ? Vous plaisantez, même Satellite…
-Serena ; m’interrompit mon frère.
Je m’arrêtai net, voyant l’expression d’Hélios. Même s’il se forçait à sourire, la tristesse se lisait dans ses yeux et il me parut tout à coup bien plus âgé et fatigué, comme si son masque venait de tomber en se retrouvant ici.
-Ne trainons pas, ce n’est pas bon de rester au soleil ainsi ; enchaina Hélios en reprenant sa marche vers la cité engloutie.
Plus nous nous rapprochions, et plus je me rendais compte à quel point Héliopolis avait dû être grandiose par le passé. Certaines fortifications étaient encore à l’air libre et me laissait admirer de magnifiques murailles de plusieurs mètres de haut.
Nous passâmes le portail d’entrée dans la ville et Hélios s’arrêta une nouvelle fois pour regarder ce qui se trouvait en face de lui.
-Il y a un peu trop de sable à mon gout ici. Atum, je crois qu’il est temps de faire le ménage.
Le grand dragon doré qui m’avait sauvé la vie le jour de notre rencontre surgit derrière Hélios avant de s’envoler dans le ciel et de battre des ailes si fort que le sable recouvrant la cité commença à s’envoler également dans un tourbillon, qui, après plusieurs minutes, se dissipa dans le désert, nous laissant admirer les ruines d’Héliopolis.
Je fus vraiment surprise devant l’état de conservation des constructions. Toutes les maisons, les temples, les arènes, tout était encore intact, comme si le sable avait protégé la ville des ravages du temps. Le visage d’Hélios s’éclaira légèrement en constatant cela.
-Ça fait du bien d’être de retour chez soi…même si j’aurais préféré que quelqu’un me souhaite la bienvenue…
A ce moment-là, je compris exactement ce qu’Hélios ressentait puisque je l’avais moi-même ressenti quelques semaines plus tôt en revoyant la maison de nos parents après nous en être tenus éloignés pendant plusieurs années.
Nous n’étions pas si différents en réalité, nous avions tous les trois quitté notre chez nous pour vivre une vie dont nous n’étions pas maitres et que nous n’avions pas désirée.
Nous nous enfonçâmes dans la ville fantôme, suivant Hélios qui semblait se diriger vers le bâtiment le plus imposant de la cité, une sorte de palais surplombant le reste de la ville.
Il était un peu surélevé par rapport au reste et possédait de nombreuses tourelles culminant à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, ce qui devait fournir une excellente protection en cas d’attaque. Il était également entouré d’une grande muraille offrant une protection supplémentaire tandis que, entre les tourelles, il y avait comme de petites maisons taillées dans le roc. Un véritable ville forteresse à l’intérieur d’une forteresse.
Tout était calme, nous n’entendions que le bruit du vent sifflant dans les ruelles ainsi que le bruit de nos pas sur les pavés. Cette ambiance était assez effrayante si on la combinait avec le fait que toutes les maisons que nous croisions semblaient avoir été abandonnées la veille. On pouvait même encore voir des plats dans les cheminés ou des assiettes sur les tables, comme si la ville avait été abandonnée du jour au lendemain et dans la précipitation.
Alors que nous arrivions au pied du palais, Hélios bifurqua soudainement sur la gauche et prit la direction d’un temple qui se trouvait non loin de là. Je ne comprenais toujours pas ce que l’ex roi était venu faire ici, mais il semblait savoir exactement ce qu’il faisait.
-Les enfants ; déclara-t-il une fois que nous fûmes devant l’entrée du temple, ce qui se trouve là-dedans pourrait vous déconcerter, alors je vous préviens dès maintenant.
-Il y a vraiment quelque chose dans cette ruine ? Répétai-je, étonnée.
-On peut dire ça comme ça, même si techniquement, lorsque vous entrerez, vous ne verrez rien.
-C’est votre fameux Luminion, c’est ça ? Demanda mon frère, les bras croisés, sans la moindre émotion dans sa voix.
-Bingo Satoshi. J’ai fait une promesse à Celestia il y a longtemps, celle de réaliser son rêve d’un monde plus juste, plus beau, mais je me suis laissé aveuglé et par ma faute, le monde a bien failli y passer. Mais, même dans la folie, je n’ai pas oublié cette promesse, c’est pourquoi j’ai continué à vivre, même après sa mort, pour poursuivre son rêve.
-Et quel est le rapport avec ce…Luminion ? Va-t-il réaliser ce rêve pour vous ?
Hélios ferma les yeux et mon la main sur son cœur en grimaçant.
-O…Oui…En quelque sorte…Mais ne perdons pas de temps, je n’en ai déjà plus beaucoup…
Sans ajouter un mot de plus, Hélios entra dans le vieux temple, mais il ne m’en fallut pas plus pour comprendre que notre sauveur était souffrant. De quoi ? Je n’en avais pas la moindre idée, mais il était évident que l’ex roi n’était pas en pleine possession de ses capacités.
-Satoshi, tu sais quelque chose n’est-ce pas ?
-Peut-être bien, je sais de nombreuses choses que tu ignores Serena ; me répondit-il sans sourciller.
-Ne joue pas à l’idiot avec moi, tu sais de quoi souffre Hélios.
-En toute honnêteté, non, mais je connais l’issue de sa maladie : Hélios est mourant.
C’était exactement ce que je craignais mais j’espérais que Satoshi éloigne mes craintes au lieu de me les confirmer. Mais, même en sachant cela, que pouvais-je faire pour l’aider ? Je m’en voulais d’être aussi inutile face à ses problèmes alors que lui nous avait tout donné en venant à satellite…
Comme répondant à mes questions, Satoshi pénétra à son tour dans le temple et m’invita à le suivre.
Je retrouvai alors Hélios au centre de la pièce, devant un mur sur lequel de nombreuses inscriptions étaient écrites en hiéroglyphes. Juste devant se dressait un petit autel entouré de deux colonnes romaines s’élevant jusqu’au plafond. Il n’y avait rien d’autre dans le temple à part des torches éteintes, tout le bâtiment semblait avoir été construit pour cet unique autel.
-Ohé, Luminion, tu es encore là ? Tonna Hélios.
Sa voix résonna plusieurs instants dans la salle vide avant de disparaitre dans le silence. Je fus assez surprise de la manière dont s’adressait Hélios à ce qui était vraisemblablement une divinité antique. Si j’avais voulu appeler un ami se cachant dans le temple, j’aurais employé le même ton.
-Hélios, vous êtes sûr que…
Je fus interrompue par un grondement sourd provenant du sol qui se mit à trembler légèrement. Je m’affolai déjà en voyant de la poussière tomber plafond et des murs et je m’apprêtai déjà à m’enfuir avant que le bâtiment ne s’écroule sur nous mais Hélios restait imperturbable.
Tout à coup, toute les torches s’allumèrent et illuminèrent la pièce, auparavant plongée dans les ténèbres et une paire d’yeux bleu turquoise apparut sur le mur à présent doré.
-Tu en as mis du temps, Hélios ; déclara une voix grave et puissante, mais dénué d’agressivité.
-Ne me fais pas croire que cinq mille ans, c’est long pour toi ; ricana l’intéressé.
-Plus long que tu ne le crois. Mais je vois que tu n’es pas venu seul, une fois de plus.
-Tout à fait, je te présente Serena et Satoshi…
-Les enfants d’Armageddon, n’est-ce pas ? L’interrompit la voix.
J’eus un hoquet de surprise et Satoshi sursauta avant de faire un pas en arrière, méfiant. Cependant, la voix avait prononcé ces mots d’un ton tout à fait naturel.
-Et…Et vous, qui êtes-vous ? Bégayai-je, peu rassurée.
-Mon nom est Luminion, démon Originel de l’éclat.
Lorsque j’entendis ce nom, mon cœur s’accéléra et une sensation étrange m’envahit, une sorte de pulsion meurtrière me poussant à détruire la créature que j’avais en face de moi. Je fis néanmoins tout pour me contrôler et je ne bougeai pas d’un pouce.
Satoshi devait ressentir la même chose car son regard, d’habitude si vide et dénué d’expression, avait changé et regardait le mur, l’air terrorisé.
La créature émit une sorte de rire grave devant nos expressions.
-Ne vous inquiétez pas les enfants, ce n’est qu’une vieille querelle entre Armageddon et moi, ne vous sentez pas concernés et vivez simplement votre vie comme bon vous semble.
Je ne comprenais plus rien à la situation. Je pensais que cette sensation était due au fait que la créature nous ayant tout pris, Gariatron, possédait un nom similaire à celui de Luminion, mais ce dernier venait d’évoquer quelque chose d’autre, de bien plus grave et de bien plus grande envergure qui ne nous concernait pas que nous, mais apparemment beaucoup d’autres créatures dont j’ignorais encore l’existence.
-Un jour je vous raconterai cette histoire, mais quand vous serez plus grands ; déclara Hélios. Et sinon Luminion, toujours d’accord pour notre petit arrangement ?
-Tant que tes objectifs n’ont pas changé, je n’ai aucune raison de refuser, surtout maintenant que tu as compris l’erreur de mon frère.
-Parfait ! Essayons de nous entendre mieux que Gariatron et moi ; lança Hélios avec un large sourire.
Lentement, la luminosité diminua tandis que quelque chose était en train de se former dans les mains d’Hélios, une carte de duel. Cependant, c’était bien la première fois que j’en voyais une de la sorte : dorée comme le soleil avec comme nom : Luminion, démon Originel de l’éclat.
Immédiatement après cela, Hélios se tourna vers nous, le visage rayonnant, toutes ses rides ayant disparu d’un seul coup.
-Ah, je me sens mieux, merci bien Luminion. Et maintenant que cette petite affaire est réglée, nous pouvons aller où vous voulez les enfants !
-Une minute, vous pourriez nous expliquer quand même ce qui vient de se passer non ? Répliquai-je aussitôt.
-Je pourrais oui, mais est-ce que je voudrais, c’est une autre question.
-Evidemment que vous le voudriez, les enfants d’Armageddon n’ont-ils pas le droit de savoir ? Lança mon frère.
-C’est assez long et ennuyeux, alors je vais vous le résumer en deux phrases : Il y a très longtemps, avant même le début de notre civilisation, il y avait…
-Stop, j’en ai assez entendu ! L’interrompis-je, commençant déjà à bailler.
-Je vous avais prévenus pourtant ; rétorqua-t-il en haussant les épaules.
Après cela, l’ex-roi sortit une nouvelle clé de sa poche qu’il introduisit dans une nouvelle serrure imaginaire puis une porte s’ouvrit. Cependant, contrairement à la dernière fois, seule une vive lumière me provenait de l’autre côté, impossible de discerner quoique ce soit.
-J’ai ouvert un passage vers une destination aléatoire, j’ai pensé que notre voyage serait plus palpitant ainsi ; nous expliqua-t-il, l’œil brillant.
-Tant que ce truc ne nous emmène pas droit dans un précipice ; soupira mon frère avant de s’engager.
L’instant d’après, ce dernier disparu en poussant un cri qui s’éloignait de seconde en seconde. Affolée, sans même essayer de comprendre ce qui se passait, je me précipitai à sa suite et je me retrouvai en chute libre au-dessus d’une cascade perdue dans une forêt et j’entendis Hélios derrière moi déclarer :
-Ah, on dirait bel et bien un précipice…c’est pour ça que je déteste l’aléatoire…


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 29 Juin - 16:50

enfin la revelation il s'est fait prier helios



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 4 Juil - 14:27

THE END

Serena : Sombre Destinée


Ainsi débuta réellement notre voyage aux côtés d’Hélios. Ce genre d’incident se reproduisit de nombreuses fois, mais au bout d’un moment, ni mon frère ni moi ne nous étonnions lorsque les portails d’Hélios nous emmenaient au fond de l’océan, au-dessus d’un précipice ou au sommet d’un pic montagneux.
Malgré tous ces désagréments, nous vîmes néanmoins de nombreux lieux mondialement connus tels que les pyramides d’Egypte, les ruines de Grèce, les vestiges de la civilisation Chinoise, les lignes de Nazca, les rocheuses, New York, Paris, Londres, Vienne et tant d’autres villes où nous passâmes du bon temps, tels des touristes prenant de longues, très longues vacances.
Evidemment, je ne manquai pas à chacune de nos escales, d’acheter un petit souvenir à Hakaze comme je lui avais promis, si bien qu’après un mois, Hélios du tout renvoyer à notre appartement à Néo Domino City pour pouvoir continuer à voyager.
Luminion nous raconta également son histoire, celle d’une guerre sans fin entre ses frères et lui et notre soi-disant père, Armageddon. Je n’avais pas tout saisi, mais ayant pris ma décision de ne pas me mêler de ces histoires, je ne pris pas parti une fois de plus, et il en fut de même pour mon frère.
Et finalement, après presque deux mois à traverser le monde, notre voyage toucha à sa fin. Nous avions fait le tour de la planète, visitant un pays différent chaque jour, et nous nous trouvions aux portes du Japon, prêts à rentrer chez nous, à Néo Domino City lorsqu’Hélios prit la parole d’un air malicieux.
-Ah, tout cela me rappelle le monde des esprits, j’aimerais bien y retourner un de ces quatre.
-Le monde des esprits, qu’est-ce que c’est encore que ce truc ? Demandai-je, intriguée.
-Voyez-vous, il existe notre monde, le monde des humains, mais les monstres de duel comme Atum possèdent également leur propre monde, le monde des esprits.
-Et…C’est intéressant ce monde ?
-Très intéressant ma chère Serena !
-Dans ce cas, allons-y ! Satoshi, tu es partant ?
-Si la majorité l’a décidé, je ne m’opposerai pas ; répondit-il toujours aussi désintéressé.
-Parfait, c’est reparti pour un tour ! Les anciens seront contents de me revoir…ou pas, mais on s’en fiche, moi je suis content, c’est tout ce qui compte !
Hélios sortit alors une autre de ses clés de sa poche mais cette dernière était légèrement différente des clés habituelles. Elle était un peu plus grosse et dorée, avec de petites gravures incrustées et sa forme était aussi particulière : pointue au bout mais avec un nombre incroyable de formes. Elle était certainement unique en son genre et je voyais mal comment copier une telle clé.
L’ex roi, comme chaque fois, l’inséra dans une serrure imaginaire et poussa une porte tout aussi imaginaire mais l’endroit sur lequel elle s’ouvrit me dérouta totalement.
En passant de l’autre côté, une sensation étrange m’envahit. Cette fois-ci, je ne faisais pas que passer une simple porte, c’était comme si je passais au travers une sorte de toile d’araignée gluante. Je sentais bien que l’endroit où je m’apprêtais à poser les pieds n’était plus notre monde.
Devant moi s’étendait une forêt, mais il m’était impossible d’identifier de quels arbres il s’agissait, alors que pourtant, après notre tour du monde, j’étais devenue assez calée dans le domaine. Ils étaient grands, bien plus que n’importe quel arbre de notre monde, avec des troncs sombres, presque noirs et leurs feuilles étaient un mélange entre des pétales de cerisier et des feuilles de marronnier.
Le sol aussi était différent. Il y avait bien de la terre, mais en marchant dessus, je ressentais quelque chose d’étrange, comme si elle vibrait à mon contact. L’air, quant à lui, était normal…bien trop normal. Il n’y avait aucune trace de pollution ni d’aucune activité humaine. Il n’y avait que de l’air le plus pur qui soit.
Mon frère, pour une fois, eut l’air tout aussi surpris que moi en arrivant dans ce nouvel environnement…Non, il semblait même totalement fasciné par ce qu’il découvrait, comme s’il avait enfin trouvé ce qu’il cherchait.
Lorsqu’Hélios entra à son tour, il se contenta d’inspirer un grand coup et s’exclama :
-C’est bon de revenir ici quand même !
-Dites Hélios, si vous êtes vraiment déjà venu ici, c’était pour y faire quoi ? Demandai-je alors.
-Lorsque j’avais avec moi Gariatron, je venais souvent ici pour retrouver ma liberté. Dans ce monde, les démons n’ont pas besoin de corps pour subsister, donc il partait se balader de son côté, me laissant tranquille. D’ailleurs Luminion, tu n’as pas envie de te dégourdir les jambes ?
-N’oublie pas que je suis un paria, si quelqu’un me voyait ici, tu pourrais me dire adieu ; rétorqua le démon de l’éclat.
-Comme tu voudras. Et vous les enfants, que voulez-vous faire ici ?
-L’arbre des Naturia ; déclara immédiatement mon frère.
-L’arbre…des Naturia ? Répétai-je, confuse. Hélios, qu’est-ce que c’est que ce truc ?
-C’est assez délicat Satoshi, tu ne voudrais pas…
-Non, il faut y aller, maintenant ; répliqua-t-il d’un ton que je ne lui connaissais pas.
Hélios hésita quelques instants avant de céder à sa demande, non sans avoir l’air vraiment embêté. Je ne comprenais pas ce qui arrivait à mon frère, il était très rare de le voir prendre une décision de lui-même si cela concernait également d’autres personnes, mais en plus il évoquait un endroit dont nous n’avions jamais entendu parler…quelque chose ne tournait pas rond.
Nous suivîmes donc Hélios à travers la forêt. Tout était calme, nous ne croisâmes pas un seul esprit de duel. Au loin, j’entendais le chant d’un oiseau qui m’était inconnu accompagné du sifflement du vent dans les hautes branches des arbres de cette forêt. Mais il y en a un que je n’entendais plus assez, c’était mon frère. Il ignorait tout bonnement mes appels, comme s’il était ailleurs.
Finalement, après une bonne dizaine de minutes de marche, nous arrivâmes au pied d’un grand arbre au milieu d’une clairière. Mais en disant grand, je minimisais…Il était gigantesque ! Il était si haut que la cime était cachée au milieu des nuages. Son tronc quant à lui, semblait plus être un enchevêtrement de branches qu’un véritable tronc. Dessus poussaient comme de nombreux petits arbres…ou du moins qui paraissait petits. J’avais vraiment le vertige rien qu’à regarder cette chose…
Lorsque nous posâmes un pied dans la forêt, deux monstres de duels, que je reconnus comme étant Barkion et Lion Naturia, s’interposèrent. Ils n’avaient pas l’air agressifs, mais ne semblaient pas décidés à nous laisser passer.
-Halte-là, personne ne peut approcher l’arbre sacré de plus près ; grogna Barkion.
-Ah, vous deux, cela faisait bien longtemps, n’est-ce pas ? Se contenta de répondre Hélios.
-Mais si ça ne serait pas…Hélios ; s’étonna le lion. Je croyais pourtant que la vie des humains était très limitée. Et ne nous étions nous pas dit adieu la dernière fois ? Qu’est-ce qui t’amène à nouveau ici ?
-C’est assez compliqué, je vous raconterai tout cela une prochaine fois.
-Co…Comment ça, une prochaine fois, parce que tu comptes revenir ? S’étrangla le dragon. Je te préviens, ne t’avise pas de retourner au village, la dernière fois, on a mis plus de trois semaines à tout remettre en ordre !
-Je passerai dire bonjour, ça ne fait jamais de mal. Mais au fait, je vous présente mes petits protégés, Serena et Satoshi, deux jumeaux que j’ai rencontré à Satellite et qui m’accompagnent.
-J’espère qu’ils sont plus dégourdis que cette fille…Commença le lion avant de s’arrêter net.
Son expression se durcit d’un seul coup en voyant nos visages. Il ne grognait pas mais il était facile de voir qu’il se retenait de nous sauter dessus. Il en fut de même pour Barkion dont le visage se figea et qui nous observait avec des yeux ronds de surprise.
Je n’avais aucune idée de pourquoi ils réagissaient de cette façon, mais mon frère ne semblait même pas les avoir remarqués et continuait à fixer l’arbre, le regard toujours aussi vide.
C’est alors que cela se produisit.
-Serena, Satoshi, vous êtes enfin revenus ; déclara une voix dans ma tête, la même voix m’ayant parlé durant le combat contre Hélios.
-A…Armageddon ?
Personne ne me répondit mais tous les regards s’étaient soudainement tournés vers moi et je me rendis compte que j’avais parlé à voix haute.
-Hélios, tu comptes vraiment détruire ce monde ? D’abord le démon…puis ça ? Grogna le lion.
-Je ne vois pas de quoi vous parlez ; lui répondit-il en haussant les épaules. Sur ce, il se fait tard, je vais vous laisser. A plus vous deux !
L’ex roi se retira et nous le suivîmes mais je continuais à sentir les regards méfiants des deux gardiens sur nous et je compris que ce qu’Hélios nous avait révélé à Néo Domino City était vrai. Ces deux monstres auraient pu nous tuer, et ils l’auraient certainement fait à en juger par leurs expressions, mais avaient gardé leurs distances, comme s’ils avaient peur, comme s’ils connaissaient notre véritable pouvoir…
De plus, le souvenir de cet arbre montant jusqu’au ciel me hantait. Je ne voyais plus que lui, comme si j’étais attiré, comme si ce n’était pas un simple arbre, comme s’il y avait eu une autre présence à l’intérieur qui m’attirait à elle…
Une chose était sûre : nous n’étions pas les bienvenus dans ce monde.
Cependant, lorsque je revins à Néo Domino City, toutes mes préoccupations s’envolèrent en revoyant Hakaze se jeter dans mes bras à notre retour. Nous n’étions peut-être partis que deux mois, mais j’avais l’impression qu’elle avait grandi. Peut-être était-ce le fait de vivre dans un environnement sain et non dans une poubelle qui lui permettait de se développer bien plus vite. Mais dans tous les cas, j’étais vraiment heureuse pour elle.
Nous restâmes cependant peu de temps dans notre appartement à Satellite car Hélios devait se rendre en France pour rencontrer de vieux amis selon ses propres dires. Et c’est ainsi que nous fîmes la connaissance de Laura dans le monde des esprits, puis d’Angéla, June, Maya et Ambre en arrivant chez Sherry, puis encore plus tard du club de duel de Laura composé de Miyako, Saya, Darksky, Nagisa et Alan, tant de personnes avec qui j’ai partagé de bons moments, avec qui j’ai ri et combattu, tant de personnalités différentes mais toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

-C’est pourquoi, je ne regrette en rien le choix que j’ai fait ce jour-là, où Hélios est venu nous chercher, à Satellite ; j’achève finalement.
Un long silence suit mon récit et la créature devant moi ne prononce pas un seul mot. Elle reste simplement assise, accoudée à son trône, me dévisageant de ses yeux rouges et luisant dans l’obscurité. Mais je lui tiens tête et mon frère à mes côtés fait de même. Nous nous le sommes promis, de rester en dehors de toute ces histoires et de vivre une vie normale.
Finalement, le dragon qui nous fait face reprend la parole d’une voix lente et grave.
-Dois-je en conclure que vous refusez de vous joindre à moi ?
-Catégoriquement ; répond mon frère sans une hésitation.
-Comprenez-vous que c’est grâce à moi que vous avez pu vivre ce que vous avez vécu ? Que c’est moi qui ai mis Hélios sur votre route ? Il aurait pu arriver n’importe où, mais il t’a rencontré dans cette ruelle ce soir-là, ne m’es-tu pas redevable Serena ?
-C’est vrai, et je vous remercie pour ce que vous avez fait, mais notre décision est prise : nous resterons à ses côtés aussi longtemps qu’il le faudra.
-Soit, dans ce cas, disparaissez de ma vue, ma sachez cela : vous vous joindrez à moi un jour ou l’autre, le destin…non, moi, Armageddon, j’en ai décidé ainsi.
-C’est ce que nous verrons, nous sommes maitres de notre propre destin, vous devriez le savoir mieux que quiconque, très cher père ; je rétorque sèchement.
Sur ces mots, ma vision se brouille et petit à petit, la grande salle disparait et je reviens dans ma chambre à Néo Domino City. Armageddon peut dire ce qu’il veut, c’est Hélios qui nous a sauvés, il est le seul envers qui j’ai une dette.
-Jamais…Je ne trahirai Hélios ; je murmure seule dans ma chambre tout en serrant le poing alors que je repense à la guerre se préparant.
Moi, Serena, fille d’Armageddon, je fais le serment d’arrêter cette guerre coute que coute.

---------------------------------------------
pour info, la saison 2 est finie donc c'est le moment des review maintenant pour dire ce que vous avez aimé ou non et ce qu'il faudrait faire ou pas dans la saison 3 :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 4 Juil - 15:55

Quand commence la saison 3 ?
Ma review attendra peut-être demain ou mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 4 Juil - 16:21

elle commencera bientôt, je peux pas donner de date précise vu que j'ai envie d'avancer un peu dans la réécriture de la saison 1 d'abord, mais elle sera la avant aout, foi d'animal, intérêt et capital!
et t'inquiète, c'est pas pressé, surtout sur un fic qui fait 500 pages,j'attends pas une review qui sort du chapeau comme ça, j'imagine bien qu'il faut un peu de temps x)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Lun 4 Juil - 17:08

mes impression :
+++++helios qui devient papa poule
+++++ laura qui embrasse darsky
+++++ le voyage dans le temps ( sa rappelle docteur who)
++++ nagisa et iori
+++ armaguedon
----- les jumeaux serieux la vengeance
apres pas trop de remarque a part juste une chose : j'en veux encore !!



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Mer 6 Juil - 15:09

A mon tour (de manière concise et précise et liste non exhaustive):

Tops:
- NAGISAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (prévisible ?)
- Arc Iori que je trouve sympa à lire et à relire pour le concept du ''try and retry temporel''
- TES DESCRIPTIONS Ô COMBIEN MAGNIFAÏQUES
- C'est vrai que Hélios en Papa Poule, c'est pas mal (anecdote: Papa Poule, c'est le surnom que mes potos de prépa m'ont donné)
- Les cliffhangers de fin qui font rager parce que t'as pas la suite
- certains combats vraiment plaisants à lire (même chez Serena)
- m'avoir fait verser une larme sur le passage où Laura meurt (même si c'était un défi lancé et même si je n'aime pas ça)

Flops: (manière de dire)
- Peut-être l'Arc Serena qui m'a moins fait délirer que le reste (sauf pour les descriptions et Hélios)
- Satoshi que je trouve totalement dans le cliché de ''je reste avec ma soeur'' (bateau mais ça rassure le lecteur sur le fait que le personnage principal de l'arc n'est pas seul)
- me concernant plus: le fait que j'oublie certains éléments de la diégèse (style Serena et Satoshi enfants d'armageddon) mais après, faut que j'lise toute la fic pour que ça revienne.
- certains passages un peu trop clichés à mon goût et des répétitions sur certains chapitres qui les rendent moyen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4668
Points : 4893
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 8 Juil - 0:38

oh vous êtes d'accord sur les + et les - de la fic, c'est rassurant donc si les mêmes choses vous plaisent ou vous déplaisent, j'aurais pas à m'accorder en fonction de chacun pour la saison 3, c'est déjà ça x)
après, je suis assez content que vous ayez aimé iori parce que c'était pas gagné son arc, j'ai du me creuser la tête pendant deux bons mois avant de pouvoir le coucher sur papier et encore, j'avais peur que ça passe pas à certains moments x)
nagisa par contre c'est plus étonnant pour mentali que tu aies aimé x)
laura qui meurt c'était un défi ça et j'ai réussi apparemment x)
après pour serena, je crois que je me suis fail donc bon, y'a pas que vous deux qui le dites x)
mais je suis content que y'ait plus de + que de - quand même et j'essaierai de faire une saison 3 a la hauteur de vos attentes et de ce que j'ai prévu^^
(ca va chauffer c'est moi qui vous le dis...)


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3377
Points : 3840
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 26
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Ven 8 Juil - 18:57

euh sinon hh tu peux prendre la releve dans les news en ce moment ( depuis cet aprem en fait ) je suis pas trop bien



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 1898
Points : 1919
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans un asile ...

MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   Dim 10 Juil - 12:52

Après pour Serena, selon moi, c'est pas un fail à 100%, y a 2-3 trucs qui ne sont pas du tout à jeter et que j'aimerais revoir dans la saison 3 et en particulier tes longs passages de descriptions ultra-réalistes qui sont splendides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] L'ascension des démons   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic] L'ascension des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» [Fic] L'ascension des démons
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Les démons majeurs ? lequel choisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events